Un ex-cadre de Tesla veut concurrencer Elon Musk dans l'industrie des batteries

 |   |  409  mots
Toutes les batteries Tesla sont destinées à ses produits, observe Peter Carlsson dans les colonnes de Bloomberg. Il y a une forte demande ailleurs.
"Toutes les batteries Tesla sont destinées à ses produits", observe Peter Carlsson dans les colonnes de Bloomberg. "Il y a une forte demande ailleurs." (Crédits : Reuters)
L'entreprise NorthVolt, dirigée par Peter Carlsson un ex-cadre de Tesla, va investir 4 milliards d'euros dans une usine de batteries. Avec le développement de la voiture électrique, la société vise essentiellement les constructeurs automobiles.

Quitter son travail pour monter sa propre entreprise... et concurrencer son ancien employeur, c'est l'aventure dans laquelle s'est lancé Peter Carlsson. Ce Suédois de 46 ans ne compte pas se mesurer à n'importe qui puisque, en tant qu'ancien directeur de l'approvisionnement chez Tesla motors, son nouveau concurrent n'est ni plus ni moins que le milliardaire Elon Musk.

L'entreprise de Peter Carlsson NorthVolt, sise à Stockholm, a annoncé son projet d'investir 4 milliards d'euros dans la construction en Suède d'une usine de production de batteries en lithion-ion. La société prévoit de lever un milliard d'euros d'ici 2018, via des investisseurs privés, la Banque européenne d'investissement (BEI) et pourrait émettre des obligations vertes, selon Bloomberg.

Diviser le prix des batteries par deux pour séduire les constructeurs automobiles

L'industrie des batteries détient un fort potentiel de croissance. D'abord pour les énergies renouvelables qui sont pour certaines intermittentes (le solaire ne produit de l'énergie que le jour, l'éolien que lorsqu'il vente, etc.) et nécessitent d'être stockées pour alimenter un réseau de façon constante.

Reste que le marché ciblé en priorité par NorthVolt demeure les constructeurs automobiles. Avec le développement des véhicules hybrides et électriques, l'industrie automobile devrait devenir la première utilisatrice de batteries dès 2021, devant les produits d'électroniques grand public, tels que les smartphones et les ordinateurs portables, selon Bloomberg New Energy Finance.

Aujourd'hui, la batterie représente près des deux tiers du coût de production d'une voiture électrique. C'est pourquoi NorthVolt compte diviser par deux ce coût avec sa chaîne de production.

> Lire aussi: comment la voiture électrique s'est enfin imposée au monde

Concurrencer la "Gigafactory" de Tesla ?

Il n'en demeure pas moins que Tesla a pris de l'avance en la matière. En partenariat avec Panasonic, le constructeur de la fameuse Model S s'est doté d'une usine géante de production de batteries dans le Nevada pour 5 milliards de dollars. Lorsque le site fonctionnera en pleine capacité en 2020, il sera capable de réaliser une production annuelle équivalente à 32 gigawatts-heure. Ces batteries sont destinées à la production, par Tesla Motors, de 500.000 berlines par an.

Face au coût de production des batteries, les autres constructeurs automobiles font appel à des fournisseurs, soit autant de clients potentiels pour NorthVolt. "Toutes les batteries Tesla sont destinées à ses produits", observe Peter Carlsson dans les colonnes de Bloomberg. "Il y a une forte demande ailleurs."

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :