La Tribune

Nous sommes tous des Depardieu !

Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : AFP)
Aurélien Véron, Anne Bourdu, Gaspard Koenig et Charles Beigbeder, membres dirigeants du Parti Liberal Démocrate  |   -  718  mots
-

Gérard Depardieu porte bien son nom. "Depardieu" désignait, au Moyen-Âge, le lieu où l'on payait la dîme, impôt inique aboli en 1789. Aujourd'hui, le même patronyme en est venu à symboliser la lutte d'un individu libre contre la folie coercitive de l'Etat. Gérard Depardieu n'a eu droit qu'à peu de considération pour avoir payé 145 millions d'euros d'impôt, de quoi financer la part de l'Etat dans l'aéroport Notre-Dame-des-Landes ainsi que tous les salaires de Jean-Marc Ayrault au cours de sa longue carrière de fonctionnaire.

Gérard Depardieu n'a été guère félicité pour avoir créé 80 emplois et pour ses qualités de chef d'entreprise reconnues par ses salariés, alors qu'Arnaud Montebourg en détruit tous les jours en faisant fuir les investisseurs hors du pays. Enfin, le départ de Gérard Depardieu n'a pas été salué avec le panache qu'on doit lui reconnaître puisqu'il a le mérite précieux d'incarner une résistance à l'oppresseur : la toute puissante administration socialiste qui asphyxie l'énergie de notre pays jusqu'à l'agonie et voudrait culpabiliser ses sujets de ne pas se laisser faire avec reconnaissance.

Il était temps de réparer cet oubli et d'adresser nos sincères félicitations à Gérard Depardieu d'avoir été un Français d'exception. Tel Cyrano : « un homme affable, bon, courtois, spirituel, libéral, courageux ».

Hélas, à l'heure où toutes les nations du monde se battent pour attirer les talents, notre Gouvernement chasse les siens sous les insultes.

A l'heure où tous les pays d'Europe réduisent leurs dépenses publiques, notre Gouvernement en appelle, ad nauseam, à toujours plus de « solidarité » pour financer les gabegies publiques.

A l'heure où tous les contribuables commencent à se rebiffer, notre Gouvernement ignore les leçons de base de la courbe de Laffer. Il y a deux siècles, le très français Jean-Baptiste Say disait déjà qu'un « impôt exagéré détruit la base sur laquelle il porte ». Aujourd'hui, la maxime est toujours d'actualité : trop d'impôt tue l'impôt.

Le versant que ses détracteurs n'osent pas attaquer, c'est la charge de Gérard Depardieu contre l'hygiénisme de la pensée dominante en France. A travers l'évocation pudique de son fils disparu à l'âge de 37 ans, il expose la violence avec laquelle le modèle français broie ceux qui ne marchent pas dans les clous de la bien-pensance. « Je pars parce que vous considérez que le succès, la création, le talent, en fait, la différence, doivent être sanctionnés » écrit Gérard Depardieu pour justifier son départ.

Il faut admettre que la critique fiscale est plus aisée que de rentrer dans cette dimension contestataire d'un ordre moral inique et hypocrite. Gérard Depardieu s'en est émancipé très tôt, assumant avec drôlerie ses dérapages et ses excès.

Ce que révèle en réalité l'hystérie du pouvoir contre Depardieu, c'est que ce gouvernement et ses affidés ont une fâcheuse tendance à se croire propriétaire de la France et des Français. Propriétaire de la nationalité, qu'il pourrait révoquer (proposition du député Yann Galut, une première depuis Pétain). Propriétaire des biens, qu'il pourrait confisquer (récente innovation juridique de son collègue Jérôme Lambert, inspirée sans doute de Fouquier-Tinville). Propriétaire des talents, qui n'auraient jamais pu émerger sans lui (car, comme l'écrit Philippe Torreton, c'est bien sûr grâce aux subventions de l'Etat que Depardieu a pu enchanter des générations de spectateurs). Propriétaire de la Nation, qu'il associe absurdement à la fiscalité en dénonçant, comme l'a fait en creux François Hollande, les « antipatriotes » ou, notre ministre de la culture, un « déserteur »..

Hé bien, ne vous en déplaise, nous ne vous appartenons pas. Et nous gardons par devers nous les droits que nous accordent la déclaration de droits de l'homme et du citoyen, que vous semblez avoir tendance à oublier : la liberté, la propriété, la sûreté et la résistance à l'oppression.

"Je suis un être libre", écrit Depardieu dans sa lettre : c'est ce qu'ils vous reprochent. Résistons à nos Robespierre aux petits pieds.

Nous sommes tous des Depardieu.
 

Réagir

Commentaires

Solitaire  a écrit le 18/01/2013 à 9:22 :

C'est son argent, il l'a gagner. Mais faut savoir également que Gérard et tous les autres comédiens quand ils ne tournent pas de film, ils pointent à pôle emploi et touche 3000€. Ensuite qu on arrête de donner notre argent aux étrangers qui ne font rien en contre partie, si on arrête tout ces conneries la France se portera bien, pas besoin de sucer l'argent des gens qui l'ont gagné Pas besoin de rajouter des trimestres pour partir en retraite.

Melissa  a écrit le 27/12/2012 à 21:42 :

La démocratie c'est 51% du peuple qui volent les autres 49%.
51% ne paient pas d?impôt sur le revenu.
51% sont pour l'augmentation des impôts sur le revenu.

Seule solution, la concurrence inter nation.
Quitter le pays est le seul contre-pouvoir.

Fanfan  a écrit le 26/12/2012 à 2:02 :

Une seule solution : des indemnités non-imposables pour tous ! Et personnes ne partira. Avez-vous déjà vu un élu quitter la France pour s'installer ailleurs ?

réorganisons l Europe  a écrit le 25/12/2012 à 22:05 :

Intéressant de voir que notre gouvernement n'a pas prévu de mesure pour éviter l'exil de nos citoyens les plus fortunés, résultat nous perdons les impôts sur le revenus et certains talents !
En parlant de Monsieur AYRAULT, j'ai été décallé sur un vol Strasbourg Nantes ce week end, le vol n'étant pas complet il avait été annulé, ai donc volé sur un vol plan seulement au 2/3 pour arriver à l'aéroport de Nantes ou l'activité était très calme. Pourquoi un autre aéroport à 500 Millions d'Euros dans un pays surendetté ? à noter que l'endettement n'avait pas non plus été maitrisé par le gouvernement précédent, pourquoi ne pas avoir une vraie politique européenne avec une fiscalité unifiée, de droits et devoirs salariaux unifiés, protégé par des vrais hommes d Etat, si il en existe encore

pein'art  a écrit le 24/12/2012 à 16:02 :

Désolé, mais je ne m'appelle pas Depardieu. Les Français en regardant ses films au cinéma ou à la télé, lui ont permis de se faire connaître et de s'enrichir. Des millions d'euros. En guise de remerciement quand ça va mal, il va placer son magot à l'étranger. Certes, il est libre et le système le lui permet. C'est son choix. Pour ma part, je ne regarderai plus aucun de ses films et en temps de crise, je me poserai même la question pourquoi jouer la comédie rapporte-t-elle tellement plus que cultiver la terre pour nourrir les populations ou fabriquer des objets utiles à leur vie quotidienne (je pense aux cultivateurs et autres petits artisans). Ce décalage m'interpelle et j'ai moi aussi choisi qui, quoi et où je consomme.

ph11  a répondu le 26/12/2012 à 13:34:

Donc, vous niez l'échange et la propriété.
Les Français ont bien regardé les films de Depardieu pour l'enrichir. S'ils s'estiment en droit de revendiquer l'argent de Depardieu, Depardieu est en droit de revendiquer le plaisir qu'ils ont tiré en regardant ses films.

J'imagine que lorsque vous achetez une voiture, vous estimez que l'argent que vous avez donné au garagiste vous appartient encore ? Donc, le salaire que vous recevez pour votre travail appartient toujours à votre patron, aux actionnaires de son entreprise.
Belle mentalité, ça.

Un échange est définitif.
Réclamez des comptes comme vous faites n'a aucun sens, sauf si vous voulez la guerre de tous contre tous.

EPPR  a répondu le 27/12/2012 à 16:11:

pein'art, on ne vous a jamais dit que donner c'est donner et que reprendre c'est voler?
Que faites vous des codes d'éthique, de morale et de respect de la liberté des citoyens?
Sans Depardieu, le cinéma Français ne serait pas ce qu'il est! C'est les Français qui doivent beaucoup a Depardieu et pas le contraire!
Ce sont de nombreux réalisateurs en devenir qui bénéficient aujourd'hui des subventions accordée et motivée par des acteurs comme lui! c'est justement grâce a lui!
Votre contribution montre bien que vous n'avez fait que survoler l'article, il est içi question de la raison même de nos propres existences! notre liberté, le respect des droits de l'homme et du citoyen! ne voyez donc vous pas a quel point ce qui se passe aujourd'hui est grave? Jamais notre pays et ses valeurs n'avaient été autant mis en danger!
ouvrez les yeux!

J'approuve  a écrit le 24/12/2012 à 1:42 :

Gerard Depardieu a 63 ans. S'il veut pouvoir payer son ISF, il faut qu'il bosse. Donc pas de retraite. Mais s'il bosse, il doit payer en plus 75% sur ses revenus. Combien de millions doit-il gagner pour ne pas avoir à vendre un bien pour vous payer la somme de l'IR et de l'ISF. C'est ignoble et injuste, quelque soit sa fortune, qu'il a d'ailleurs accumulé en travaillant sans relache et en payant des tonnes d'impôts. Si l'on ajoute ces medisances moralistes que l'on doit subir dès que l'on a des sous et donc qu'on paie, ça me donne envie de partir. Depuis quand le fisc serait une oeuvre de bienfaisance efficace? En quoi serait-ce égoïste d'exiger plus efficacité dans l'utilisation des impôts payés?

fifi62  a écrit le 23/12/2012 à 16:24 :

Ben non ! Je ne crache pas dans la main qui me nourrit ! Non, je ne me casse pas avec l'oseille en laissant ceux qui m'ont tout donné dans la misère ! J'ai plus de courage que cela, je crois. Enfin, je pense que nous devrions aider ceux qui font qq chose pour les autres, les utiles quoi ! Parce que la pâmoison pour des saltimbanques ou des joueurs de foot, c'est limite débile ! Je suis en admiration pour les chercheurs, les scientifiques, les intellectuels, les chirurgiens, les mecs utiles quoi !

ph11  a répondu le 26/12/2012 à 13:37:

Donc, réussir serait un péché pour lequel il faut expier toute sa vie.
S'enrichir ferait de vous le serf ad vitam de la nation?
Quant à l'utilité, ce n'est pas vous qui décidez ce qui l'est ou non.

poloka  a écrit le 23/12/2012 à 11:30 :

ah que nenni ma foi ! je ne suis pas un depardiable le vrai nom de l'autre ,les auteurs de l'article sont surement du même bord ,mais de grâce ,épargnez nous vos exagérations ,et puis 92 % des français aiment vivrent en france ,et 80 % pensent que les riches doivent payer plus d'impots.Pan sur vos élucubrations !!!

ph11  a répondu le 26/12/2012 à 13:42:

Si vous faites le sondage, 80% des Français estimeront que les autres doivent payer plus d'impôts, alors que 80% estimeront qu'ils devraient payer eux même moins d'impôts.

92% des Français aiment vivre en France, cette question est incomplete, vu qu'il faut leur demander s'ils resteraient malgré une fiscalité de plus en plus oppressante.

On ne fait pas de la politique sur base de l'opinion, mais sur base de la Vérité. Si 90% de la population estime qu'il faut exterminer les roux, l'opinion rend l'action légitime ?
La volonté populaire ne rend pas juste l'injustice.

Caro59  a écrit le 22/12/2012 à 7:33 :

excellent article ! en effet, j'approuve Gérard Depardieu qui fuit à juste titre une France soviétisée. A la retraite (proche) j'envisage de faire de même.

baruch  a écrit le 21/12/2012 à 20:21 :

Quand le sage montre la lune, l?idiot regarde le doigt.
Première leçon : il serait surprenant qu?une personne se voyant prélever 75 % de ses revenus une année continue à se laisser faire les années suivantes. La solution ! Diminuer la rentabilité de son entreprise en diminuant simultanément ses recettes et puis ses dépenses (limitation des clients, baisse de production, arrêt de l?investissement, licenciements). A moins de tomber sur un forçat du travail, ou un chanteur ! (un disque ou des millions, cela ne lui coûte pas plus ! Cela existe déjà chez les commerçants-artisans. Cela existe aussi chez les médecins libéraux (moyenne de 55 heures hebdomadaires, pas d?augmentation de « salaire » liée à l?ancienneté, pas de décote fiscale des heures supplémentaires (bravo au gouvernement d?avoir réaligné tout le monde sur le même statut en supprimant cette décote). Les médecins pour éviter d?être presque seuls à travailler 2 fois plus que la France des 35 heures (et du plus grand nombre de jour de congés annuels d?Europe occidental) font comme les salariés ! Ils prennent plus de vacances. Et moins de garde puisque même les gardes de dévouement sont imposées
Cela est d?une autre importance que le départ de monsieur Depardieu ! Et tout le monde s?en fout. Comme les salariés se foutent des professions non salariés, entre autre.
Deuxième leçon : hormis les chanteurs et les footballeurs (qui peuvent cependant avoir d?autres activités que celles susnommés), entreprendre est difficiles dans notre beau pays de droits. Ils ne se bousculent pas au portillon les entrepreneurs, et dès que l?on a un peu de bouteille, on leur déconseille. Ben oui, si ça ne marche pas c?est pour eux tout seul, et si ça marche c?est pour tous les autres à 75% ! Le droit des sociétés tente de mettre un peu d?ordre, pour savoir qui met quoi et qui prend quoi. On peut apporter ses capitaux, ses clients, garantir les dettes, son savoir faire ; il faut bien apporter quelque chose pour prétendre à s?engraisser. L?associé trésor publique lui à moins de scrupule il veut 75% si ça marche bien, sans aucune autre obligation que de se servir ! Vous avez dit « morale ».
Bien évidement il faut faire une déclaration annuelle de revenus, mais à l?inverse des salariés, pour beaucoup de métiers la mise en jeu de dettes vis-à-vis des fournisseurs, des organismes sociaux, des banques s?avère bien plus importante que le revenu annuel et se répartit sur des périodes allant de 3 à 15 ans pour certaines immobilisations. C?est pourquoi la prudence veut que l?on place des capitaux d?une année fiscale, pour couvrir les difficultés d?une autre année?.Et oui, c?est très bête la prudence. Comment va-t-on faire maintenant, on tapera à la porte du trésor, s?il y a un retour de situation ? Non on licenciera ! Au prorata du défaut de trésorerie.
Troisième leçon : pour l?éducation du SDF ! Et pour qu?ils ne pensent pas que ce sont les riches qui posent problème ! Si monsieur Depardieu décidait de se servir d?un vilain capital de 2.000.000 d?euros pour acheter un immeuble de 20 appartements afin de loger 20 familles gratuitement, il faudrait qu?il règle les « droits » de mutation (125.400 euros si c?est à Paris), une taxe foncière de 32.000 euros (1600 euros par appartement), un « amortissement provisionné » de 2% par an sur la valeur de l?immeuble pour l?entretien, réparation des parties communes auquel il est tenu soit 40.000 euros. Evidement, il ne gagne rien, mais il n?a pas de raison de payer tout cela de sa poche puisqu?il a mis 2.000.000 dans l?affaire pour loger gratuitement 20 familles de SDF. La première année il faut bien qu?il récupère la mise de fond excédentaire qui n?est pas pour lui mais pour le trésor et pour les locataires (entretien auquel il est tenu comme propriétaire) soit un total de 197.400 euros ! A répartir sur les 20 familles soit 9870 euros annuels par famille (822.50 euros mensuel). Je rappelle que monsieur Depardieu ne gagne toujours rien ! Malheureusement les « recettes » procurées par cette facturation produisent du revenu foncier imposable pour le montant susnommé ! Pour le taux marginal d?imposition de monsieur Depardieu et la CSG, il faudra de nouveau régler 110.544 euros d?impôts supplémentaires ! A retourner sur ces pauvres 20 malheureuses familles soit un « loyer » mensuel de 1283 euros !
Ici aussi apparaît un protagoniste qui se « goinfre ». Il est tout à fait extraordinaire d?entendre madame Boutin ou madame Duflot évoquer le problème du logement en France !
Il me prend quand je les entends des envies de 1789 ! Tant d?effort à cette époque en pur perte. SDF, attardez-vous sur le patrimoine immobilier des syndicats français ! Ceci expliquera aussi cela

En conclusion, les cons ça osent tout, c?est même à ça qu?on les reconnaît. Ma France, tu ressemble à la France de l?ancien régime (encore qu?à cette époque les politiques n?auraient jamais osé s?immiscer dans la vie des sujets comme on s?immisce dans la vie des citoyens.
Il suffit de naître comme les nobliaux de l?époque, pour avoir des droits vis-à-vis de ceux qui ont fait plus que naître, et essaye de dépasser les limites de la passivité, de la récrimination, et de l?esprit de créancier. Pays de victimes à 35 heures !
Monsieur Depardieu, vos impôts auraient servis à payer le parti socialiste, l?UMP, le front de gauche, le front national Vous n?avez pas le droit d?affecter mettons 15% de vos impôts à la construction immobilière. Vous ne pouvez même pas faire une donation à ces 20 familles, elles se verraient imposer elles aussi à 60%.
Vivez, loin de ce petit monde de gribouilleurs, scribouilleurs grenouilleurs,

Ségo  a répondu le 22/12/2012 à 18:49:

Tout à fait d'accord. Bravo pour ce beau commentaire.

lalumiredici  a écrit le 21/12/2012 à 18:02 :

heuuuu non! je suis pas comme lui et c'est pour ça que je trouve un sens à ma vie. j'ai reçu un énorme héritage justement parce que j'étais différent de la majorité des individus (c'est pour cela que vous dites "on est tous des Depardieu"). Et cette somme je l'ai transmise à diverses associations qui elles aussi, n'ont rien en commun avec l'acteur.

librexavier  a répondu le 22/12/2012 à 17:52:

".....Et cette somme je l'ai transmise à diverses associations......"
L'énorme différence entre vos dons et les prélèvements obligatoires de Depardieu, c'est le CONSENTEMENT !!
L'état est une parasite qui va finir par tuer son hôte.

tomtom  a écrit le 21/12/2012 à 16:58 :

ca suffit la betise!!!! John Pierpont Morgan, l'un des capitalistes les plus durs et détestés, conseillait à la fin du 19 eme siècle de ne pas investir dans des sociétés ou le patron gagnait plus de 20 fois le salaire du plus petit employé. Aujourd'hui certains patrons français gagnent 300 à 600 fois plus!!!!!
La dépense sociale est restée stable (en proportion du PIB) depuis 1980. Le manque à gagner ne vient que de l'évasion fiscale, de ces centaines de depardieu qui s'exilent chaque année par cupidité. Que vous le vouliez ou non, quand quelqu'un est multi millionnaire et s'en va à l'étranger pour l'être encore plus, c'est de la cupidité et rien d'autre.
La crise que nous vivons ne vient pas de gabégies de l'Etat mais de la libéralisation totale des marchés de capitaux qui ont donné les incroyables conséquences que l'on connait. La solution pour s'en sortir c'est d'y remédier. Les inégalités en France sont aussi grandes qu'avant la Révolution, IL VOUS FAUT QUOI POUR COMPRENDRE!!!!!!!!
Votre problème c'est que vous ne voulez pas voir l'évidence parce que vous vous basé sur des postulats idéologiques et un peu de pragmatisme ne vous ferait pas de mal. La solution (évidente) vous la niez avec la plus grande mauvaise foi du monde car elle va à l'encontre de vos principes. VOUS ETES UN GROS MINABLE, VOUS ET VOS COLLEGUES IDEOLOGUES;

Carminat  a répondu le 24/12/2012 à 12:18:

Il y a surerment un peu de cupidité ..mais tout le monde défend ses intérêts , que l'on soit pauvre ou riche , simple citoyen ou élu de la république . C'est dans la nature humaine. Depardieu n'est pas plus cupide que le fonctionnaire EDF qui fait grêve pour ne payer que ses 10% de facture ou le député socialiste qui veut garder ses indemnités cachées. La différence est la quantité mais le principe reste le même . Il y en a marre de ce pays ou un mec qui réussit est un salaud et un pauvre est un mec qui n'a pas de chance.. Ras le bol des donneurs de leçons qui confondent égalité et égalitarisme et n'appliquent leur lecons qu'aux autres. il y en a marre de ces francais qui se détestent eux même , se détestent entre eux et sont détestés partout ailleurs. La est la fameuse exception francaise.

Filou  a écrit le 21/12/2012 à 11:20 :

Non, je n'ai rien à voir et ne me reconnais pas en ce personnage. Je ne suis pas un gros alcolo imbu de lui même et méprisant. Je ne roule pas en moto sur les routes complétement déchiré et ne provoque pas d'accidents. Je ne renie pas mon fils "Guillaume" et ne le pousse pas au suicide. Et en effet avec 3,5 millions de gains je pourrais me targuer d'être un être un peu plus libre que les autres.

Flamby  a répondu le 21/12/2012 à 11:57:

Une seule chose a répondre, tout le monde fait des erreurs mais au moins lui il est honette avec lui meme et a pas de la merde plein les yeux comme une majorité de francais.

Quitter la France, le pays qu'il aime dans son coeur n'est pas facile, moi même j'ai quitté la France, comme beaucoup l'on dit, on a pas fait des études ou bucher pour devenir célèbre ou autre, pour devoir donner la moitié voir 85% de ses revenues a un ETAT qui est en train de détruire notre beau pays qui est la France.

Et je veux pas dire, mais dans sa vie, il a payé 145 millions d'euros, et Hollande de mes fesses veut lui en piquer encore plus et plus rapidement, faut arreter la connerie, dans tous les autres pays d'europe, l'impot sur la fortune ne s'élève pas plus que 60% et en générale c'est 50%, et la on l'impose à 85%???? Autant qu'il arrete de travailler, qu'il fasse 10 enfants et recoivent une aide de l'état, il aura autan au finale.

Mais bon, comme on dit, quand on est socialiste, on est juste un traite qui ne comprend rien a la vie et qui pense que a lui, car perso, mes enfants, seront pas francais, car dans 20 ans voir moins, la France, sera plus Francaises (plus de blanc) et avant que certains montent sur leur grand chevaux, c'est pas du racisme, mais juste une constatation, en moins de 50 ans, un pays aura changer de population, mais le truc qui est marrant, c'est que les blancs se sont eux qui travaillent dur et donner de l'argent a l'état, mais quand tous les blancs auront quitter la France, tous les immigrés qui rentre, ils n'auront plus rien, juste des peanuts (cacahouete).

Enfin pour conclure, la prochaine étape de ce gouvernement de merde sera de taxer la moyenne classe, classe qui en a déja raz le cul de ce gouvernement et de devoir donner une bonne partie de son salaire a l'état qui le donne a des incapables. La France n'est pas un porte monnaie pour tous les démunies. Ben quand ils attaquerons la classe moyenne, ben ils partiront et en France il restera que des pauvres qui souffriront car l'état n'aura plus dargent a pomper nul part

joelane  a écrit le 21/12/2012 à 11:17 :

Bravo, mille bravos pour votre commentaire ; mais j'ai une crainte : pensez-vous que le président et sa horde de ministres lisent vos lignes ? pourquoi ne pas remettre au goût du jour les pamplets que même le roi trouvaient dans son assiette ?

Euphrosine  a écrit le 21/12/2012 à 10:53 :

Ce commentaire est remarquable ! Le cas Depardieu est emblématique de l'arrogance des socialistes, de leur réel mépris des citoyens, de leur permanente dictature de la pensée. Excellent, il est plaisant dans ses temps de grisaille de lire de tells analyses. Merci !

OpenDemos  a écrit le 21/12/2012 à 10:36 :

Le vrai débat de cet fuite ne concerne que depardieu et pas la france (puisqu'il n'y ait plus). Le presse-citron de l'ISF est le résultat d'une politique Sarkoziste ET Hollandiste qui ont un élément en commun: IL NE PEUVENT RIEN FAIRE. Les banques les fonds de pension et surtout les spéculateurs qui cherche a tous prix a s'enrichir sont la source des réactions gouvernementales disproportionnés :85% c'est trop... c'est énorme... c 'est gargantuesque..; que dis-je c'est de la folie. Ne faudrait-il pas plutôt prendre a ceux qui volent gratuitement sous le couvert des banques centrales sans être inquiétés et libérer les gens de l'étau fiscal ? Cela éviterait peut-être que les "TALENTS" quittent se navire qui nous tient tant à coeur. Pourquoi ne pas avancer ensemble contre ceux qui rame dans l'autre sens ?

Tarzan31  a écrit le 21/12/2012 à 10:30 :

Excellent article. Je pense que nous sommes tous des Depardieu ! Avez vous déjà fait la somme des impôts et taxes que vous versez à l'état dans votre vie. Impôts sur revenu: 1000à1500 Euros par an X 40 ans = 60 000 Euros. Taxes: Vous faites environ 10 000 Euros d'achats par an (minimum, sans compter l'eau, électricité, gaz....) donc 19,6% = 1960 Euros de taxes par an X 40 ans = environ 80 000 Euros. Si vous avez une voiture, ça se corse: 20 000 km/an et 7 litres au 100 km à 1.5 euro le litre = 2100 Euros d'essence. Taxée à 75%. sur 40 ans = 60 000 Euros. Hors assurance entretien etc... J'ai pas envie de vous écoeurer. Si vous êtes en couple , n' oubliez pas de multiplier par 2. Vous avez travaillé toute votre vie, avez payé votre maison , Valeur d'achat=200 000 Euros (versé aux banques 280 000 Euros) , et bien lorsque vous décéderez, frais de transmission = 25% de sa valeur de vente. Exemple, maison vendue 280 000 Euros, frais pour votre enfant = 70 000 euros à reverser à l'état. Pas mal pour un bien qui vous appartient . Je ne rentre pas dans les détails, car je n'additionne pas les taxes sur les assurances, gaz, électricité, cinéma, restaurant (de moins en moins) Bref tout le reste quoi !!!! J'arrive au bas mot à 270 000 Euros de taxes et impôts verser dans votre vie à l'état. Une goutte d'eau par rapport à Mr Depardieu, mais quand même. OU PASSE TOUT CET ARGENT ?????

OpenDemos  a répondu le 21/12/2012 à 11:26:

dans les infra-structures qui vous permettes d'écrire ces mots, dans le fait que vous pouvez être soigné gratuitement, mettre vos enfants à la crèche à la maternelle à l'école primaire au collège au lycée et faire des études à l'université, dans les transport local regionnal nationnal internationnal, dans la culture (musés et expositions) ...et bien d'autres.

carminat  a répondu le 24/12/2012 à 12:21:

cher opendemos.... Vous avez oublié "le service public le plus Pléthorique d'Europe"

Melissa  a répondu le 27/12/2012 à 14:05:

Ou passe tout cet argent ?

Bonne question ... Il suffit de voir certains autres pays ou l'on paie 15 % d'impot seulement (pour tout le monde), pas d'ISF, peu de charges.. etc... et ou les gens vivent plus longtemps et ou il n'y a quasiment aucun vol, aucun crime.

Tout cet argent va dans des "services" obligatoires geres par l'Etat.

L'Etat est un magasin, qui decide ce dont vous avez besoin, decide de la qualite du service qu'il fournit, que vous soyez d'accord ou non, decide du prix qu'il vous facture, et decide que l'on ne peut pas lui faire concurence (monopole).

Pas etonnant que ces services soit mediocres et tres chers (et non gratuit comme on entend parfois ... )

Caroline  a écrit le 21/12/2012 à 10:00 :

Oui excellent article ! Remercions Gérard Depardieu qui par son exode fiscal permet de remettre les pendules à l'heure car la majorité des français soutiennent Gégé et comprennent sa position.

d h  a écrit le 21/12/2012 à 9:35 :

bravo excellent commentaire de LA TRIBUNE,... puissent un jour naître dans cette belle et douce FRANCE que ces socialo veulent nous confisquer des milliers de DEPARDIEU , frondeurs et créatifs et pourvus du courage de s'indigner quand des dirigeants de pacotille,arrogants et profiteurs prétendant au nom de la justice spolier ce que les talents créent et produisent de richesse dans ce pays qui n'appartient bientôt plus aux FRANCAIS !!

chachaenervé  a écrit le 21/12/2012 à 9:06 :

@pragmatique : vous avez bien raison, meilleurs voeux
@celine : j'ai peur que cela arrive (alloc). Un bien pour un mal : ça vous poussera à partir

Perso : 4 filles, bientôt toutes majeures, je partirai après (pas très riche : ce sera un "petit" exil fiscal). Pour l'instant : stop aux gros achats (voiture, cuisine ...) et reduction de mon activité pour compenser folle hausse des impôts.
nb : dans mon entourage proche : un énarque qui est maintenant citoyen belge, donc ça existe ! (et il n'est pas le seul)

O1935  a écrit le 20/12/2012 à 22:13 :

En 1968, le gouvernement a annulé la nationalité d'un jeune Français. Il était né en France d'un pére Espagnol venu en France pour échapper la police de Franco.
Son fils a été arrêté lord d'une des nombreuses manifestations de Mai 1968 aver une centaines d'autres jeune Français. On a laissé partir tout le monde sauf le fils de l'Espagnol.
Un juge a snnulé Sa naturalisation et la police l'a livré à la Guardia Civil.
Qui se souvient? Apparemment personne.

ayuto  a répondu le 21/12/2012 à 16:29:

moi;il s'appelait manuel vals

Bruno Depardieu  a écrit le 20/12/2012 à 19:32 :

Bravo Gege
Toi tu es un vrai gaulois
Comme j'aime
Avec du talent
Avec de l'esprit
Avec de la joie de vivre
Avec des couilles
Sans hypocrisie
Je rend hommage à ce vrai français qui me redonne de la fierté
Tu fais ce qu'Obelix aurait fait
Pas besoin de mettre de costume
Pas besoin de jouer un rôle
Tu es le seul le vrai
Si j'osais je ferais pareil
Je t'embrasse Gege
Du fond du cœur

Rêvons  a écrit le 20/12/2012 à 17:12 :

La société libérale n'est elle pas tombée sur la tête?
Si le talent mérite d'être reconnu; il faut admettre qu'il y a des limites à cette reconnaissance
1) Le talent d'un créateur d'entreprise disons plutôt d'emplois, doit être plus valorisé que le talent d'un acteur de cinéma, d'un sportif, qui ont eu la chance de naître avec un don.
2) Quelque soit le talent et la capacité d'un humain est il raisonnable, voire moral que celui-ci puisse se dire "pour me remplacer il faut 50 -100 -500 êtres humains".
Ce n'est pas l'échelle de la fiscalisation qu'il faut revoir ; c'est l'échelle de la valorisation humaine. Pour Colbert une échelle de 1 à 30 était raisonnable. Peut être compte tenu de la mondialisation cette échelle peut être revu; mais pas comme dans la situation actuelle.
Le prélèvement fiscale n'en serais que plus juste et moins rigoureux pour les plus aisés.
Bien entendu avant de redistribuer, il faut créer la richesse et celle ci doit être répartie équitablement. Revoyons et récompensons la méritocratie ,mais pas au détriment des plus faibles. Faisons la chasse à tous ces ABUS.
ABUS salariaux dans les grandes entreprises , dans les sociétés de communication (Télé etc...) ABUS dans l'administration. Allégeons le mille feuille administratif qui crée des emplois abusifs et de la cadromanie. ABUS de nos gouvernants de droite ou de gauche qui nous enseignent de ne pas dépenser plus que l'on ne gagne, mais qui montre l'exemple inverse. ABUS créés par l'assistanat que certains détourne à leur profit. ABUS de cadeaux fiscaux sans réelle utilité.
Revenons vite à un monde plus humain ou chacun se sentira fière de vivre dans notre beau pays. Ne soyons pas étonné de la montée des INDIGNES. Une nouvelle Révolution se prépare.

jipebizz  a écrit le 20/12/2012 à 12:50 :

balance commerciale francaise
exportation de talents
importation de misere

Melissa  a répondu le 27/12/2012 à 14:08:

L'algorithme parfais pour le futur de notre pays n'est-ce pas ?

Pragmatique  a écrit le 20/12/2012 à 10:39 :

J'aime bien la poudre aux yeux qu on lance de part et d autre alors que le probleme fiscal de la France est liee a des Faits concrets: 1 L'etat depense plus qu ils ne gagnes et ce depuis 40 ans, c'est bien jolie la solidarite avec l argent des autres mais a un moment ca marche plus 2 Notre systeme de retraite est greve profondement et durablement par ce meme gouvernement et tous ces regimes speciaux, y compris les departs a 50/55/60 ans vous pouvez ergoter mais c est mathematique. 3 L'etat est incapable de reformer tant son fonctionnement que ses institutions et ca que ce soit a gauche ou a droite 4 Avec tous les cadeaux fiscaux seul 48% des contribuables payent l irpp, sans compter toutes les niches pour echapper a l ISF et autres taxe. Et c est la meme choses pour les Entreprises or un impots justes et soutenable pas ces meme contribuable est un impot a assiete large et taux raisonnable, on en est loin. 5 On continue a faire porter tout le poid d un systeme devenu injuste et destructeur de croissance sur le seul travail....aggravant d autant ses errances.....
Alors vous pouvez critiquer, insulter ceux qui partent d'Aznavour a Depardieu en passant par tous les sportifs cela ne les empechera pas de partir, encore moins de continuer a creer, travailler, gagner de l argent.... sauf qu au lieu de depenser, consommer et payer leurs impots en France il le feront ailleurs. Et le principe est le meme pour les médecins, les ingenieurs, nombres de salaries, nombres de chefs d entreprises.... et tous ne vont pas dans des paradis fiscaux au sens ou le Francais moyen l entends ils vont dans des endroits ou la pression fiscales est juste un peu moins insupportable, ou il ne faut pas 6 mois pour creer une societe, 1 à 2 ans pour obtenir une subvention ou un financement a la creation d entreprise, ou des investisseurs sont pret a prendre un risque et poser du cash sur la table en etant conscient qu ils peuvent le perdre, ou on ne vous demande pas tout un tas de papier pour justifier a la fois la lourdeur et lenteur administrative et aussi "la necessite" d avoir pletore d agent public ou parapublique "inutile"...... TANT QUE LE FRANCAIS MOYEN NOTTEMENT LES 68ARD ET BOOMER N AURONT PAS COMPRIS CA LA FRANCE IRA DANS LE MUR ET PERDRA SES TALENTS QUI IRONT CREER POUR D AUTRES ETAT POINT BARRE

Mordrakheen  a répondu le 20/12/2012 à 10:59:

c est un excellent résumé

Céline  a répondu le 20/12/2012 à 13:30:

Merci, je suis entièrement d'accord avec vous. J'ai pas fait polytechnique (juste bac +5 sans prétention) mais avec mon mari on pense de plus en plus sérieusement à partir dans un endroit moins malsain. La goutte d'eau sera pour moi la politique familiale, si Hollande conditionne les allocs familiales aux revenus , la supprimant de facto pour les classes moyennes, je pars. On n'a pas peur de travailler, de parler anglais, chinois, allemand, on apprendra. Mais le jour où il n'y aura plus rien pour nous, ayant vu les ainés se goinfrer et ne jamais accepter le moindre effort, ce jour là, on partira.

Lanfeust  a répondu le 20/12/2012 à 13:54:

Ah ah !! Vous soutenez ceux qui partent parce qu'il y a trop d'impôt et vous menacez de partir si vous percevez moins d'aides sociales !!! C'est misérable.
Ne vous retenez pas. Soyez tous des Depardieu. Vive la fuite des pique-assiettes.

Céline  a répondu le 20/12/2012 à 14:02:

@Lanfeust
Je ne m'attends pas à être comprise par des gens qui ne participent jamais à rien. Je n'ai pas d'enfants mais j'en veux. Ne suis-je donc bonne qu'à payer ? Ensuite, j'ai dis que j'étais bac+5, pensez-vous que je suis millionaire avec ce bagage ?

Pragmatique  a répondu le 20/12/2012 à 15:23:

@Lanfeust, pique assiette??? non justement la je suis en "conges" avant mon depart definitif, je pars justement a l etranger, j ai de fait rendu ma carte vitale hier (coupée devant l employe secu medusée, pouquoi parce que je veux etre sur qu on se servira pas de ma carte apres mon depart), je pars avec femme et enfants, je pars dans un pays ou je travaillerais 40H hebdo ou j n aurais que 3 semaines de conges pays, moins de pont et jours feries, ou mes 2 momes n auront pas 4/5 mois de conges dans l annee, finiront les cours a 15H et pas 17H, auront ecole 5 jours complets par semaine... Bref bien loin du "paradis de l assistanat et du temps libre" que vous defendez, mais la bas j aurais enfin un salaire qui me permet de preparer ma retraite et l avenir de mes enfants, ou je pourrais devenir proprietaire sans m endetter sur 30/40 ans, ou mon assurance santee qui me coutera environs 250 euros par mois me remboursera mieux que le couple SECU+Mutuelle ici, ou en placant chaque mois un peu en epargne je suis sur d avoir une retraite a la fin de ma carriere dans 30/35 ou 40 ans..... Vous pouvez me taxez d egoiste, mais y a pas pire egoiste que cet etat, ces 68ard et ces Boomers qui sont genereux pour leur tronche avec l'argent des autres! Alors oui je pense a moi, ma femme et mes enfants avant de penser aux autres! J aurais une question pour vous tous la les donneurs de lecon et vous vous pensez aux autres? a la jeune generation? a leurs enfants? Au riches? autrement que pour les traiter de feignants et de rentiers??? Je ne crois pas alors restez dans votre aveuglement mais ne vous etonnez pas que ceux qui le peuvent partent!

Ex-Moscovite  a répondu le 20/12/2012 à 17:09:

@Pragmatique C'est quoi ce pays de merveille? Quel est le prix d'éducation là-bas?

Pragmatique  a répondu le 20/12/2012 à 17:40:

La Nouvelle Zelande cher ami, un pays demandeur de main d'oeuvre, mais une main d oeuvre choisie! (je suis sur qu on va les taxer de Raciste) Vous pouvez aussi regarder vers l Australie, le Canada, le Costa Rica, La Coree du Sud...... Plein de pays loin d etre des paradis fiscaux au sens ou l entendent les Francais et les Europeens sont pres a accueillir des gens pret a bosser, creer..... Le prix de l education??? Ou est le rapport??? oui je dois payer l education de mes enfants, en quoi est ce anormal??? Je vais vous raconter un exemple vecu mon pere a commence comme commis en Douane et a fini Cadre superieur dans le transport avec plus de 400 personnes sous ses ordres, responsable du recrutement et du licenciement nous a appris des notres plus jeunes ages a moi et mon frere la notion d effort, lui et ma mere se sont sacrifie pour financer une partie de nos etudes: Seul heritages qu ils nous laisseront, le contrat est etablit a l avance il depenseront tous le reste! Eh bien mes enfants auront la meme chance, j assure leur education et leur bagage, les preparent a l economie mondialise: "donne un poisson a un homme il mangera une journee, apprend lui a pêcher il mangera toute sa vie". Je pense que beaucoup de tenant de l'assistanat etatique ont oublie ce fait. Comme je l ai dit je prefere partir et pouvoir assumer l education et l avenir des mes enfants que rester ici et demeurer coinces d un systeme mort qui n assure plus l avenir des siens...... Tu parles d education, demontre moi que l education nationale d aujourd hui n est pas enferme dans un systeme qui ne conduit qu a l echec et au chomage......

ex-Moscovite  a répondu le 20/12/2012 à 18:44:

@ Pragmatique: Bon choix. J?ai posé cette question pour dire qu?il ne faut pas avoir d?illusion. La plupart des pays occidentaux ont des problèmes communs, la différence est dans les détails. Les pays, que vous avez mentionnés, sont plutôt des exceptions. La Corée,par contre ça m?étonne un peu, je connais beaucoup de gens qui y travaillent dans R&D et travaillais avec les Coréens. Pas sur, pas sur. Bonne chance à vous! Les uns viennent, les autres partent. Moi, je me sens plutôt bien en France. La question pour l?éducation a été posée pour a. voir s?il s?agissait des états-unis. b. pour dire que, si l?éducation coute chère, faire une épargne pour la dépenser après pour l?éducation des enfants ou ne pas avoir de l?épargne et avoir une éducation gratuite, ça revient au même. Pour l?instant je n?ai pas d?avis déterminé sur le système d?éducation en France, je vois des défauts, mais aussi certains avantages. Mais en tous cas le rôle des parents dans l?éducation est très important. Concernant l?histoire de votre père, il n?y a pas de rapport avec le capitalisme, libéralisme, socialisme et taxes. Je peux vous donner un exemple de mon grand père à l?Union soviétique, qui était un des six fils paysans pauvres, et est devenu (en passant entre autre par la guerre) un vice-ministre d?un ministère très important. Le socialisme n?interdit pas du tout la méritocratie.

Maillon faible  a répondu le 20/12/2012 à 22:55:

Eh bien si, le socialisme interdit par définition la méritocratie, comme le froid interdit le chaud. C'est justement le problème spécifique de la France, le pays occidental le plus touché par la destruction socialiste, le maillon faible de l'Europe.

Ex-Moscovite  a répondu le 21/12/2012 à 0:21:

@ maillon faible: Svp, donnez-nous la définition de socialisme de laquelle on peut déduire qu'il détruit la méritocratie. Ou c'est parce que cela contredit à votre croyance ? A propos de la destruction socialiste: une absence (disons plutôt l'insuffisance) de la protection du marché et d'industrie nationale, c'est du socialisme? Non, du capitalisme libéral. L'importation massive du man?uvre à bas cout de tiers monde, les descendants desquels transforment les quartiers en ZUS, c'est du socialisme? Non, du capitalisme. P.S. Je ne suis pas même de gauche, plutôt du centre. P.P.S. En se prononçant à propos de l'absence de méritocratie au socialisme, j'espère que vous n'avez pas voulu faire injure au mémoire de mon grand-père, n'est ce pas ?

Pragmatique  a répondu le 21/12/2012 à 9:52:

@Ex -moscovite Merci, pour la Coree du Sud tout depend effectivement du secteur d activité dans lequel vous cherchez.....Pour l'éducation je voulais juste avec l exemple souligner que l'ecole de la Republique ne peut a elle seule gommer les inégalité et assurer l equite des chances... OR beaucoup le croient... effectivement l implication des parents et le retour a l encouragement de l effort est plus que necessaires..... Quand on entends que certains ne veulent pas faire redoubler un mome qui ne maitrise pas la lecture, parce que ca coute cher ou qu'on ne veut surtout pas toucher au calendrier des vacances d ete et a la semaine de cours, pourtant c est dans l interet du rythme physiologique des momes, pour que les profs et autres activite touristique gardent leurs avantages et refusent de s adapter..... C est donc que l ecole de la republique n a plus que le nom et plus la fonction meme.....

martin485  a écrit le 20/12/2012 à 10:34 :

Voilà enfin un article qui parle de l'essentiel : la liberté !
Par la perte progressive de la liberté dans les choix que peuvent faire le citoyen français. Et la mise en place d'un système totalitaire pernicieux par le clan des parlementaires ; élus il est vrai par un peuple qui leur fournit ainsi "la corde pour le pendre".
La technique employée par ces parlementaires est simple : faire payer les erreurs conséquences des choix politiques depuis 1974 au peuple et nous enfoncer au maximum pour que de fausses "solutions" deviennent soit-disant évidentes :
- aggraver le déficit de l'état au maximum, pour qu'il devienne évident de devoir payer toujours plus d'impots,
- accueillir la misère du monde pour qu'il devienne évident de construire des logements sociaux dans des quartiers jusqu'alors calmes et sans problème,
- laisser fumer le canabis au plus grand nombre pour que cela devienne évident que c'est maintenant un phénomène sociétal. Donc inévitable et demander la dépénalisation
- laisser filer l'émigration pour que sa population devienne incontournable et que son nombre impose le débat sur les élections locales.
Bref des manoeuvres qui ont débuté il y a bientôt 40 ans et qui sont en train d'aboutir
A ceux qui le peuvent ; quittez ce navire au bois vermoulu. Ce pays devient une souricière !

Bernier  a écrit le 20/12/2012 à 10:27 :

« (...) un pays comme la France, où le pouvoir exécutif dispose d'une armée de fonctionnaires de plus d'un demi-million de personnes et tient, par conséquent, constamment sous sa dépendance la plus absolue une quantité énorme d'intérêts et d'existences, où l'État enserre, contrôle, règlemente, surveille et tient en tutelle la société civile, depuis ses manifestations d'existence les plus vastes jusqu'à ses mouvements les plus infimes, de ses modes d'existence les plus généraux jusqu'à la vie privée des individus, où ce corps parasite, grâce à la centralisation la plus extraordinaire, acquiert une omniprésence, une omniscience, une capacité de mouvement et un ressort accru, qui n'a d'analogue que l'état de dépendance absolue, la difformité incohérente du corps social... » (Karl Marx, Le 18 Brumaire de L. Bonaparte[8])

Laurent68  a écrit le 20/12/2012 à 10:08 :

Au delà de la considération fiscale, l'attitude du gouvernement a été déplorable. Voici ce qu'aurait du faire un bon premier ministre: Ecrire un lettre ouverte à Depardieu, le remerciant pour tout ce qu'il apporte au rayonnement de notre pays meme si politiquement il n'est pas du meme bord. Il devait écrire aussi que la situation fiscale difficile en France n'est que transitoire et que lorsque la situation économique sera rétabli les prélèvements redeviendront acceptables. Enfin il fallait lui dire que la porte de son pays lui serait toujours ouverte et que tout cahngement de sa décision serait percu avec bienveillance de la part de tous les Francais.
Au lieu de ca le gouvernement a voulu faire un coup politique: c'est raté et c'est domage !
Mais encore une fois le PS dirige avec des dogmes: la taxation du patrimoine est desastreuse meme si sur le papier elle semble socialement juste in fine les capitaux s'en vont les talents aussi mais les chomeurs deviennent toujours plus nombreux.... Ca ne semble pas aussi juste que ca pour finir !

Docteur Popol  a écrit le 20/12/2012 à 9:56 :

J'ai fait une recherche sur le parti Libéral Démocrate:
Résultat:APPEL AU SOUTIEN DE LA CANDIDATURE DE FRANÇOIS BAYROU PAR LE PLD.
C'est bien Bayrou qui avait appelé à voter Flamby!!!

john galt  a répondu le 20/12/2012 à 10:28:

c'est vrai,m ais c'était pas défaut, et qu'ils souhaitaient donner des consignes de vote, ce qu'ils n'auraient pas du faire. Et c'était avant que bayrou dise qu'il faille voter flamby.

hades  a écrit le 20/12/2012 à 9:43 :

cet article est trop orienté, et ecrit par des gens trop orientés...
on pourrait egalement faire un article inverse... ecrit par des "anti" depardieu .. ! !! !

john galt  a répondu le 20/12/2012 à 10:26:

C'est bien vrai, ils sont trop orientés vers la liberté et les droits de l'homme qui sont des concepts dépassés, voire dangereux.

hades  a répondu le 21/12/2012 à 11:54:

mais non...
il s'est fait son beurre en france , avec grace aux francais sans qui il serait monsieur tout le monde.!
on demande l'effort a ceux qui peuvent pour une duree de deux ans.. ils partent? qu'ils partent!
des gens moins bien riches, avec des metiers bien plus difficiles, font l'effort tous les jours de leur vie... ce monsieur qui n'aura jamais de maladie professionnelle, jamais le corps fatigué si ce n'est par l'alcool ...
les filsm sont realiser en partie avec l'argent du contribuable...
prenez la defense de ces privilegiés, c'est votre droit...

hades  a écrit le 20/12/2012 à 9:41 :

"Aujourd'hui, le même patronyme en est venu à symboliser la lutte d'un individu libre contre la folie coercitive de l'Etat. " un peu fort la....
ca serait plutot l"histoire d'un type, qui s'est enrichit en france, garce aux francais, et qui tourne le dos a tout un pays, sans lequel, il ne serait rien ...

joh galt  a répondu le 20/12/2012 à 10:27:

tjrs la même rengaine socialiste : ce que tu es, tu le dois à l'état, cad tout n'est que déterminisme, le libre arbitre n'existe pas, donc le mérite, donc l'état peut et doit régler ta vie d'animal...

john galt  a écrit le 20/12/2012 à 9:38 :


ATLAS SHRUGGED !!!!

Céline  a répondu le 20/12/2012 à 13:38:

Je l'ai commandé pour Noël, j'espère que ça vaut le détour !

@  a répondu le 20/12/2012 à 14:13:

un ?uvre d'une graphomane-schizophrène qui a vecu une part de sa vie au welfare.

Merci  a écrit le 20/12/2012 à 9:38 :

Merci à vous pour cet article qui m'a fait du bien moralement !

BRAVO  a écrit le 20/12/2012 à 9:30 :

c 'est bien dit et autrement mieux tourné que les selles liquides de Toretton

Padova  a écrit le 20/12/2012 à 9:23 :

et bien, en route pour Bruxelles

Club d'amis  a écrit le 20/12/2012 à 9:12 :

Bravo bravo pour cet excellent article.

Mordrakheen  a répondu le 20/12/2012 à 9:33:

tout est fait pour glorifier la médiocrité , et le mot est faible il y a qu avoir la composition de ce gouvernement ...deja à 40% d opinions favorables et la dégringolade n est pas fini Bravo à tout ce qui ont eu la naiveté de voté pour ces gens

Anouk  a écrit le 20/12/2012 à 8:56 :

Voila qui est bien parle...................Soyons tous des Depardieu a notre maniere............................

michel77160  a écrit le 20/12/2012 à 8:51 :

Il y a probablement plus d'un million de Depardieu de par le monde. Tous les retraités exilés au Maroc en Tunisie etc... les travailleurs étrangers qui regagnent leur pays à la retraite. Toutes ces personnes perçoivent de la France et dépensent à l'étranger. Si demain, le niveau des retraites baisse encore, certains serons OBLIGES de partir pour pouvoir vivre décemment, sans perdre pour cela les avantages de la Sécurité Sociale. La déperdition annuelle de recette est probablement de ce fait beaucoup plus élevée que les quelques riches exilés fiscaux cités régulièrement en exemple.

ERNEST  a écrit le 20/12/2012 à 8:18 :

Comment peut on à terme rétablir durablement l'équilibre financier du pays avec la politique du gouvernement actuel qui consiste à :
1/ ne pas réduire les dépenses publiques
2/ matraquer outrageusement les entreprises qui, pourtant, sont les seules susceptibles de créer de l'emploi, de la richesse dont tout le pays a besoin. Aulieu de celà, on les investige, on crée des impôts confiscatoires sur les revenus de leurs propriétaires, de quoi les dégouter de poursuivre leurs activités en France. Après avoir "tué" la poule pondeuse, il n'y aura plus d'oeufs! Que feront alors nos dirigeants: encore un tour de fiscalité supplémentaire ?

micky33  a répondu le 20/12/2012 à 8:31:

voilà,vous avez tout dit..quand il n'y aura plus d'emploi,comment feront les dirigeants pour prélever encore plus d'impôts ?

aressy  a répondu le 20/12/2012 à 8:47:

ahah !!
dans notre système macroéconomique de création de valeur, le travail humaine compte pour 1 ! le travail des machines (et donc le travail fourni par l'énergie mise à disposition par mère nature) vaut pour 200 !

taxer 1 pour 200 ou détaxer 1 pour 200, c'est la même chose : ça ne resprésente rien dans la création de valeur !! c'est pas ça qui sauvera la planète d'un récession mondiale ! voire même d'une 6e phase d'extinction massive d'espèces ! et peut être même que cette fois-ci, ce n'est même pas mère nature qui régulera elle-même, l'humanité a largement les moyen de mettre elle-même fin à ses jours

Chantal2000  a écrit le 20/12/2012 à 8:09 :

Très bien ecrit cet article Endin du vrai journalisme !

OpenDemos  a répondu le 21/12/2012 à 10:25:

cet article n'a pas vocation a être du journalisme car il est étiqueté "OPINION" en haut. Mais même si je ne suit pas d'accord il est bien écrit.

keano  a écrit le 20/12/2012 à 7:49 :

c'est un parti genre front national , parti anti pauvre , anti ouvrier truc dans le genre la

Melissa  a répondu le 27/12/2012 à 14:14:

Les partis anti pauvre sont les partis de l'extreme droite, de la droite, du centre, de la gauche et de l'extreme gauche.

« L'histoire est sans appel : il n'y a à ce jour aucun moyen [...] pour améliorer la situation de l'homme de la rue qui arrive à la cheville des activités productives libérées par un système de libre entreprise »

? Milton Friedman

Justice  a écrit le 20/12/2012 à 7:20 :

Je ne vois pas pourquoi je devrais payer des impôts et des cotisations. Ceux qui veulent des services collectifs, des ponts, des écoles, des hôpitaux n'ont qu'à se les payer! Ceux qui veulent se soigner et manger pendant leurs vieux jours n'ont qu'à mettre de l'argent de côté ou s'adresser à leurs enfants ! Avant il n'y avait pas de retraites et de sécurité sociale dispendieuse et les gens se débrouillaient.

keano  a répondu le 20/12/2012 à 7:42:

avant on coupait des tetes aussi , c'est peut etre ce qui manque

vincent  a répondu le 20/12/2012 à 7:47:

Pouvez vous me donner la définition du mot justice S.V.P. Monsieur JUSTICE.

alain  a répondu le 20/12/2012 à 9:22:

Et Ceux qui veulent la connerie, pas besoin de payer c'est déjà fait, ils se débrouillent seuls !!!!

john galt  a répondu le 20/12/2012 à 9:41:

@ vincent : la définition du mot Justice est très simple et se trouve dans n'importe quel dictionnaire : c'est le respect des droits fondamentaux d'autrui, dont la liberté et la propriété (qui n'est que l'autre nom de la liberté). Il n'y a donc aucun rapport avec la prose de Justice, qui évoque la production de biens par une entité privé ou publique et le choix du consommateur.

hades  a répondu le 20/12/2012 à 9:47:

oui mais les ponts tu les utilises, t'es enfants ont ete a l'ecole, ta femme a l'hopital pour accoucher au minimum....

john galt  a répondu le 20/12/2012 à 10:30:

@ hades : et la voiture que tu utilises ? le pain que tu manges ? le supermarché que tu fréquentes ? le cinéma où tu vas ? l'école privée où vont les enfants les plus pauvres et opprimés (seine saint denis) les cliniques privées qui rendent un meilleur service 30 % moins cher (reconnue par l'assurance maladie) ? Si l'état est si efficace, pourquoi l'URSS s'est effondrée ?

ex-Moscovite  a répondu le 20/12/2012 à 16:50:

@ John Galt
L'URSS s'est effondré parce que une bonne part de son élite a décidé de le trahir pour en profiter, encore une part d'élite s'est dégradée dans la période après guerre. Mais dans les certains aspects l'URSS était extrêmement efficace. Il suffit de mentionner la croissance industriel de 35% par an dans les années 30. La Chine communiste (malgré que ils sont pas très communistes dans l'économie) montre nous des exemples d'efficacité. La qualité de gestion pèse bien plus que l'idéologie déclarée.

@Ex-moscovite  a répondu le 20/12/2012 à 17:17:

Justement tu as tous dit, le communisme ne MARCHE PAS, la preuve la Chine pour devenir puissance economique mondiale a adoptée hors des ses frontieres non pas un liberalisme economique mais un capitalisme excacerbé. D'ailleurs vous le dites vous meme........

ex-Moscovite  a répondu le 20/12/2012 à 18:04:

@@Ex-Moscovite,
Le communisme c'est un mot, un nom pour le parti, rien de plus. Vous avez vu le communisme où? A l'URSS? Avant la guerre et jusqu'au années 50 l'URSS a eu une économie de mobilisation qui était pas trop égalitaire avec une part non négligeable du privé (sous forme de coopératives). Après elle est devenue plus égalitariste, socialiste, mais très loin des utopies communistes. Concernant ce qui marche ou marche pas, En cours de son histoire l'URSS a pu résoudre des problèmes énormes, c'est difficile de trouver de comparable à l'Occident. Mais, je suis d'accord, le système purement socialiste est très vulnérable, voire instable, au niveau de la qualité des dirigeants. Par contre le système purement capitaliste se transforme aussi rapidement en oligarchie.
Pour la Chine d'accord en parti, mais le rôle d'état dans son expansion est très élevé. De plus, l'URSS n'était pas une puissance économique? Elle y était, mais pas dans le sens d'économie capitaliste. Je répète: le mot clé, ce n'est pas capitalisme, socialisme, communisme, mais La qualité de gestion.

@zola dans le texte  a écrit le 20/12/2012 à 5:46 :

Pratique le dictionnaire des citations, hein ? Mais de là à comparer le quarteron d'opportunistes plumitifs à ce génie de l'écriture et ce défenseur de la justice ...

Fils à papa  a écrit le 20/12/2012 à 5:43 :

Un fils à papa en reconversion politique est-il un "créateur de richesses" ? Un comédien fils de prolo peut-il être "récupéré" par le fils à papa ?

Chaos  a écrit le 19/12/2012 à 23:18 :

Quand le système économique s'effondrera, certains se souviendront peut-être de l'existence du mot "solidarité": vous savez cette caractéristique qui a permis à l'humanité de survivre lorsqu'elle était une proie dans l'écosystème...

Patrickb  a répondu le 20/12/2012 à 1:06:

@Chaos: tu as 1000 fois raison, mais on se noie à nager à contre-courant :-) les jeunes veulent du chacun pour soi sans en connaître les conséquences, alors allons-y et que le meilleur gagne :-)

moonbear  a répondu le 20/12/2012 à 8:36:

les jeunes veulent ce que l'on veut qu'ils veulent ! les jeunes deviennent ce que l'on veut qu'ils deviennent !

aressy  a répondu le 20/12/2012 à 8:40:

@Patrickkb : il ne me semble pas que ce soient des "jeunes" qui soient à la tête de notre oligarchie... celle qui les oublie en n'assumant pas leur éducation, celle qui les néglige en ne réalisant pas leur potentiel, enfin celle qui les répudie, en ne leur faisant pas confiance !

@ enjoy  a écrit le 19/12/2012 à 23:03 :

C'est fascinant cette capacité qu'ont les internautes anonymes à penser que répondre par la dérision, c'est argumenter ou faire valoir un point de vue construit.... Autre point : votre pseudo "enjoy" : c'est une injonction ?

chantal2000  a répondu le 20/12/2012 à 8:21:

Les internautes ont le droit de s'exprime comme tous le monde c pour cela que sont fait les forums, Cher internaut

soisic  a écrit le 19/12/2012 à 22:34 :

BRAVO, MILLE BRAVO, ENCORE DES BRAVOS ET TOUJOURS DES BRAVOS, SI J'EN AVAIS LES MOYENS, JE FERAI COMME VOUS, JE VOUS AI TOUJOURS ADMIREE POUR VOTRE FRANCHISE, BONNE ROUTE
Françoise

Yoann ...  a écrit le 19/12/2012 à 21:51 :

100% d'accord avec cette Tribune. a bas l'oppression

Patrick  a répondu le 20/12/2012 à 8:55:

Tout a fait d'accord

Peter  a écrit le 19/12/2012 à 21:29 :

Souvenez-vous des propos de Vauban sur l'impôt. Messieurs les apprentis sorciers, cessez de vous prendre pour des justiciers et réciproquement.

jboss  a écrit le 19/12/2012 à 21:28 :

Il me semble que la dimension de bouffon que Depardieu nous expose échappe aux auteurs de cette tribune. Certes la liberté doit être au-dessus de tout, certes le talent doit être encouragé, certes l'impôt de ne doit pas être confiscatoire, certes les socialistes manquent de compétence et de courage, certes la France ne leur appartient pas mais Depardieu est un bien mauvais avocat.

Zola des beaux quartiers  a écrit le 19/12/2012 à 20:42 :

Non seulement les rédacteurs de cette "tribune" n'ont aucun style mais en plus ils n'ont pas la profondeur d'être des Zola qu'ils prétendent être. Leur "j'accuse" à eux est pathétique et vulgaire. Zola et nos grands Hommes dénonçaient l'injustice et promouvaient l'idéal républicain, ces jeunes gens promeuvent la seule valeur qui reste lorsqu'on en a plus : l'argent !

Enjoy  a répondu le 19/12/2012 à 21:18:

J'imagine que vous même n'avez ni l'un ni l'autre ...

Argent trop cher  a répondu le 19/12/2012 à 21:52:

D'après votre raisonnement, ce n'est donc pas l'agent de Depardieu qui intéresse le gouvernement !
Vous n'en êtes peut-être pas une contradiction près.

Kiss my asssssss !!!!  a répondu le 19/12/2012 à 22:19:

Pourquoi vous en prenez vous à Depardieu alors que Aznavour et Johnny Hallyday
ont fait la même chôse alors que vous les admirez encore. Ils viennet faire des spectacles enFrance, ramassent l'argent et l'emmenent en Suisse. Et dire que vous leur léchez le cul.
Bande de cons !!!!!!

Gamineries  a répondu le 19/12/2012 à 22:57:

Un coup de fatigue ? "c'est celui qui dit, qui y est" : moyen, moyen la réponse !

Zola dans le texte  a répondu le 20/12/2012 à 0:13:

Pour les producteurs acharnés de pensée unique, toujours prêt à déformer la réalité pour satisfaire leur idéologie, voici un condensé de la pensée de Zola : "Pouvez-vous rendre tous les hommes également heureux ou également avisés ? Non ! Alors arrêtez de parler de l'égalité ! La liberté, oui ; la fraternité, oui ; mais l'égalité, jamais !"

Enjoy  a écrit le 19/12/2012 à 20:40 :

Tiens on a la même montre Gérard : Rolex gmt master 1675 or/acier ... enjoy !

kissmeiamitalian  a écrit le 19/12/2012 à 20:36 :

Enfin! il était temps que la presse se rappelle que son metier n'est pas la collaboration.

@pat  a écrit le 19/12/2012 à 20:27 :

ISF ? Vous voulez un mouchoir ?

Au terminus des prétentieux  a écrit le 19/12/2012 à 20:24 :

Vous aurez peut être accumulé suffisamment de pognon pour avoir droit à un enterrement de grande classe mais vous n'emporterez pas votre fortune au terminus des prétentieux. Avec un peu de bol vos héritiers ne la dilapideront pas trop vite.

oui  a écrit le 19/12/2012 à 20:16 :

Si "nouq sommes tous des Depardieu", quelle sera ma part d'héritage ?

autrefois  a écrit le 19/12/2012 à 20:08 :

"par Dieu" juron; Depardieu surnom attribué à ces personnes jurant de cette manière

fr  a écrit le 19/12/2012 à 19:51 :

C'est gens-là sont des idiots qui oublient que même si un homme comme Depardieu a du talent, en tant qu'acteur, en tant qu'homme d'affaire c'est nettement moins sûr, il n'en demeure pas moins que son niveau de patrimoine et de revenu ne reflète absolument pas la réelle mesure de son talent ! Etant dans une société de raison, la simple logique mathématique suffit à démontrer qu'un homme (ou une femme) ne peut pas être dix fois plus intelligent qu'un autre, ni travailler dix fois plus qu'un autre, ni être dix fois plus compétent qu'un autre, ni prendre dix fois plus de risque qu'un autre...
C'est mathématiquement impossible et de mon point de vue cela montre bien l'inégalité criante de notre système. Comment ces gens-là, qui sont eux totalement déconnectés de la réalité de la vie des gens normaux et de la réalité de leurs revenus, peuvent justifier qu'un homme, qu'il soit un génie compétent et travailleur prenant des risques, puisse avoir des revenus d'une telle ampleur (environ 2 millions d'euro par an) et un patrimoine aussi astronomique (93 millions d'euro)...Pourquoi un homme gagne 10 fois, 100 fois, 700 fois plus qu'un autre ? On va dire que c'est le marché qui fixe le prix ? Foutaise !!!
Pour moi, accepter cela ce n'est pas se rapprocher de l'égalité mais plutôt accentuer un peu plus les inégalités. Rien ne peut justifier de tels écarts aussi bien sur le plan microéconomique que sur le plan macroéconomique !
Le plus drôle c'est d'interpréter le sens de la révolution française et notamment celui du mot, sous entendu, "liberté"...Le plus cynique, et à mon avis ils devraient balayer devant leur porte avant de parler, c'est de nous refaire le coup de la courbe de "Laffer" (Laffer est un économiste américain) et d'y associer le "trop d'impôts tuent l'impôt". C'est gens-là oublient un peu vite de dire que le premier crétin qui a fondé sa politique sur cette courbe, un bel exemple de l'économie de l'offre totalement absurde, Reagan, a provoqué le plus gros déficit public depuis 1945 (En 1981 le sieur Reagan,s'attendait avec son administration,avec cette méthode, a récupérer davantage de recettes fiscales mais en baissant tellement l'IR et les autres impôts le résultat s'avérera être la plus grosse bourde de l'administration américaine / même les Bush ou Obama n'ont pas fait pire).
Il est évident qu'une telle courbe peut se comprendre (comme une partie des théories de l'offre), cependant il faut savoir ce que l'on veut. Un Etat fort ou non ? Le partage de la création de la richesse ou non ? Pour moi, même si on a du talent, on doit avant tout rester humain et partager les richesses et tant que les gens n'arriveront pas à comprendre que c'est à cause de cela que le monde est fou je crois que toutes les théorèmes, les courbes et autres théories économiques ne pourrons rien résoudre sans une prise de conscience de ce qui juste et bon pour tous...Partager ou non ?

Renard  a répondu le 19/12/2012 à 21:49:

Bel analyse!
Je suis de votre avis.
Et j'ajouterais, que leurs mise en scène en ce moment, permet de donner de la légitimité a cette "élite" de gagner des sommes folles tout en humiliant ceux qui sont au bas de l'échelle en les prenant pour des feignants.
Merci pour votre commentaire.

Yoann ...  a répondu le 19/12/2012 à 21:53:

Ce n'est plus du partage en France, c'est du vol sur un fonds de sauce idéologique qui considère que cela qui possède quelque chose ne le mérite pas. On déni l'existence même de l'individu et de son mérite dans le travail.

Braco  a répondu le 19/12/2012 à 22:28:

Demandez donc aux footballeurs de partager, on verra la réponse.

Ripley  a répondu le 19/12/2012 à 22:52:

Certains ont du talent pour créer des richesses, d'autres n'en ont pas. Il n'y a absolument rien d'absurde à ce que certains soient capables de bâtir des empires (financiers ou autres).
C'est toute la diversité humaine, et plus nous sommes différents, plus il y a d'énergie, et plus il y a de vie.

Chablaisien  a répondu le 19/12/2012 à 23:30:

Donne moi ta montre, je te donnerai l heure...

Dom  a répondu le 20/12/2012 à 7:52:

Encore un ignare qui n'a pas compris que le mot "égalité" de notre devise signifie égalité devant la loi, et non égalité de richesses...

Y en a marre des belles analyses  a répondu le 20/12/2012 à 8:26:

La seule qui m'est logique est un impôt juste pour une dépense encore plus juste ! Alors avant de regarder qui en paie le plus, il faudrait seulement vérifier que les dépenses de l'état soient faîtes en bon père de famille (comme on dit)...
Celui qui pense que l'impôt est une arme pour punir celui qui réussi ou plus simplement gagne bien sa vie est une bonne truffe aussi intéligent que le débile qui flingue à tout va !

john galt @ fr  a répondu le 20/12/2012 à 9:45:

Il est bien normal que Reagan est provoqué le plus gros déficit des USA en 191, puisqu'il a baissé les impots sans baisser les dépenses. Mais allez un peu plus loin dans l'analyse de l'économie des usa sous Reagan.
Grace à ses réformes, le niveau de vie des américains a doublé en 10 ans alors que celui des français restait stable, et c'est grace à ses réformes que clinton en arrivant au pouvoir a pu avoir autant de budgets en excédent !!!!

VOICI LES FAITS !!!!

Erick  a répondu le 20/12/2012 à 10:29:

@FR, vous écrivez sérieusement il me semble, "la simple logique mathématique suffit à démontrer qu'un homme (ou une femme) ne peut pas être dix fois plus intelligent qu'un autre, ni travailler dix fois plus qu'un autre, ni être dix fois plus compétent qu'un autre,". Même au plus bas de l'échelle des salariés ce que vous dites est faux. Il y a des gens qui travaillent dix fois plus vite et mieux que d'autres, certains sont 100 fois plus compétents que d'autres. Certains employés sont de tels boulet qu'ils coutent plus qu'ils ne rapportent. Alors oui il faut rétribuer et encourager le talent. La réussite n'est pas un crime, même pour un acteur ou un footbranlleur...

john galt  a répondu le 20/12/2012 à 10:54:

@ FR : et puis, comment peut-on quantifié la différence ? le revenu n'est qu'un moyen bien imparfait, mais pas débile non plus. Je suis classé 30/4 au tennis, est-ce que Roger Federer est 10 fois meilleur que moi ? je pense qu'il est plus d'un millions de fois meilleur ... Je me susi entrainé à la peinture, j'ai produit quelques croutes, valent-elles 10 fois moins que celle de Van goth ? une majorité de gens penserra qu'elles valent des millions de fois moins, je vous fait le même raisonnement quand je tape sur un piano comparé à Mozart ? où est la logique mathématique quands il en s'agit que de choix personnels ? Allez quantifier mathématiquement le talent de mozart ou van goth ...
Puis que c'est si simple, démontrez nous mathématiquement qu'un homme ne peut pas valoir 10 fois un autre dans un domaine ? cette logique m'échappe ...

francisco  a répondu le 20/12/2012 à 11:07:

@ FR : Pour information, Reagan a fait baissé le taux d'imposition maximal de 70 % à 28 % en 1980. Et dès 1984, les recettes de l'impot sur le revenu de l'état fédéral américain étaient plus du double de celles de 1980. Cela ne vous gène pas d'affirmer de telles contre-vérités ? (consultables et vérifiables sur quantités de sites)

Loic  a répondu le 20/12/2012 à 11:43:

@Francisco: Certes mais Fr a raison en disant que Reagan a largement augmenté la dette publique. La ou Fr se trompe, c'est que Bush a fait bien pire.
Comme quoi n'en déplaise a certains, le libéralisme n'est pas la solution miracle, comme le socialisme n'est pas le diable. Tout dépend des méthodes employées selon les caractéristiques de chaque pays et de la situation courante. On avance pas beaucoup en disant cela, mais c'est apparemment une base que beaucoup n'ont pas compris ici.

francisco  a répondu le 20/12/2012 à 11:58:

@ Loic : il faut voir sur longue période pour déterminer si la politique de Reagan a augmenté la dette publique tout en tenant compte des évenements historiques : Reagan a relancé la guerre froide (par la guerre des étoiles entre autres) et a ainsi précipité la fin de l'URSS, cela a eu un coût, mais peut-on le regretter ? Ensuite, le résultat de ses réformes sur la dette publique a été masqué sous bush junior par le cout de la guerre en irak, la première, qui ne peut être attribué ni à reagan ni à bush junior. C'est donc sous clinton que cette politique a permis de voir ses résultats, je vous rappelle que Clinton a bénéficié de 4 années de budgets en excédent, et ce n'est pas grace à sa politique (dans la ligne de reagan sur son premier mandat) puisqu'il est arrivé avec cette situation. Quand à Bush junior, dire qu'il a fait du libéralisme, c'est ne pas savoir ce qu'est le libéralisme. Si vous faites une étude philosophique, vous êtes obligé d'en tirer comme conclusion que le libéralisme c'est mieux que le socialisme car le libéralisme respecte les droits de l'homme, à la différence du socialisme. Pour le socialisme, l'individu est un moyen, l'état une fin, pour le libéralisme c'est l'inverse. Enfin, du point de vue économique, sans re lire les grands économistes qui le démontrent, il suffit de regarder sur les 150 dernières années pour constater une victoire par KO du libéralisme en tant que doctrine économique sur l'étatisme, socialiste ou autre. sur votre phrase sur tout dépend des méthodes, des pays, de la situation, vous faites du relativisme. Partout où le libéralisme a été appliqué, cela a marché, quelque soit le lieu, la date et le peuple. On avance bcp en disant cela et surtout en le constatant, car c'est une évidence, que vous ne semblez pas avoir compris, comme une majorité de français d'ailleurs.

Loic  a répondu le 20/12/2012 à 13:17:

Ce qui est plutot drole ici, c'est que pour plusieurs personnes qui postent régulierement des commentaires ici, des qu'on cite des défauts du libéralisme ou des exemples montrant que le libéralisme n'est pas le nirvana que certains défendent, on a droit chaque fois a "non mais la c'est pas pareil", "c'était ceux d'avants ou ceux d'apres", chaque fois sans aucune remise en cause des politiques dites libérales mises en place sur ces périodes. Pour Bush, je vous l'accorde ce n'était pas le libéralisme de Reagan, c'était en réponse a la phrase de Fr, et non en lien avec la phrase suivante, je me suis mal expliqué j'en conviens.

Pour le reste, je ne suis pas totalement d'accord avec vous. Tout d'abord les résultats du libéralisme sont jugés souvent uniquement sur les chiffres du chomage et de la dette. Sauf qu'on oublie (volontairement?) tous les autres indicateurs qui ont une prise tout aussi importante avec la vie des gens: inégalités, acces aux soins, pauvreté, etc. Par exemple: changer les chomeurs en travailleurs pauvres (comme c'est le cas au Royaume-Uni) ne résout pas les problemes, et ne me dites pas que le libéralisme et le plein emploi qui peut en découler font augmenter les salaires, c'est la plupart du temps faux, notamment aujourd'hui car les marchés sont ouverts donc les entreprises par des délocalisations par exemple trouvent toujours des salariés moins chers. Un cas parmi d'autres, la Suisse, le niveau des salaires a augmenté car le protectionnisme a fait monter ces salaires. (c'est qui est paradoxal pour du libéralisme).
Enfin j'ajoute que le marché mondial a été créé justement dans une optique libérale par et pour ceux qui y trouvaient un intéret, d'ou le fait que l'on constate certaines embellies partielles sous le coup de mesures libérales (mais avec les effets secondaires cités ci-dessus). Mais dire que le libéralisme a marché partout et tout le temps, c'est se bercer d'illusion. Raisonnement par l'absurde, citez-moi un pays riche actuel qui ait été libéral durant des décennies? Si ca marche si bien, pourquoi ca ne dure pas?

john galt  a répondu le 20/12/2012 à 14:08:

@ Loic : montre nous donc que le libéralisme n'est pas le nirvana ? qu'il y a t-il de mieux pour une société faites d'individu que la Liberté et le respect des droits de l'homme ?

Francisco  a répondu le 20/12/2012 à 14:19:

@Loic : vous citez plutôt la prose classique des socialistes quand on leur demande pourquoi cela n'a jamais marché. Sur les inégalités, vous utilisez le terme sous l'angle de l'injustice, alors que ce ne sont que des différences, ce qui ne regarde pas l'état pour un libéral. Pour l'accès aux soins, la pauvreté et tout le reste, le libéralisme fait mieuxque n'importe quelle société étatisée. Vaut-il mieux des travailleurs pauvres que des chomeurs à revenu du travail ou d'assistance égal ? mille fois oui pour de multiples raisons : cela ne grêve pas les budgets pour les vrais nécessiteux, l'estime de soi quand on est un travailleur pauvre est très supérieure, et c'est avec un travail que l'on peut progresser et changer de travail pour un meilleur mieux payé, pas quand on est dans l'assistance, c'est une évidence assez classique... Le libéralisme ne fait pas augmenter les salaires ? mais bien sur que si, vous avez vu la progression de notre niveau de vie depuis 150 ans ? votre argumentation ressort de la loi d'airain des salaires de lassale, qui est fausse. Pour informatino, la Suisse est un pays extrèmement libéral, absolument pas protectionniste, dont le code du travail ne comporte que 54 articles (plus de 1000 en France) par ex. "Le marché mondial a été créé dans une optique libérale" ???? cela ne veut rien dire, le marché est mondial depuis la nuit des temps, c'est l'échange qui pousse le marché à s'agrandir. Citez donc un seul exemple où le libéralisme a échoué ? Suède, GB, USA, NZ, corée du sud, allemagne, finlande, norvège, singapour, etc etc etc dès qu'une mesure libérale est prise, cela s'améliore... Un pays riche actuel qui a été libéral pendant des décennies ? c'est bien simple, les pays de l'ocde, et au 19ième siècle, les pays occidentaux et le japon, et curieusement ce sont les seuls qui se sont développés ... Et quand le libéralisme a peu à peu été abandonné (GB de 1964 à 1977, suède jusqu'en 1992, France actuellement) la faillite est arrivée, ce qui est normal... Cela marche bien, mais le progrès se fait par petits pas progressifs, et certaisn êtres humains s'illusionnent du grand soir et plongent dans la facilité en croyant que l'état fera mieux. C'est le clientèlisme qui est sans cesse renouvelé, le libéralisme a du mal à durer car il ne flatte pas la paresse et la jalousie des gens, tout simplement ...

Loic  a répondu le 20/12/2012 à 14:43:

Oui c'est vrai, nous sommes vraiment privés de Liberté et de tous droits dans ce pays....
Le libéralisme classique pousse a l'extreme tel que vous le précisez (i.e. sans régulations ni aucune intervention de l'Etat) s'apparente a baillonner et attacher quelqu'un en lui disant qu'il est libre....

Loic  a répondu le 20/12/2012 à 15:10:

@Francisco: je précise que le précédent commentaire ne vous était pas destiné :-)
Donc si on suit votre logique, la France est libérale ou du moins était libérale avant le 6 mai dernier? vous nous en apprenez pour le coup!! (c'est ce que vous dites par la phrase " Le libéralisme ne fait pas augmenter les salaires ? mais bien sur que si, vous avez vu la progression de notre niveau de vie depuis 150 ans ?").

Tous les pays que vous citez ne sont absolument pas libéraux, des mesures libérales ont parfois été prises, mais la part de l'Etat y est encore grande. Regardez les parts de l'Etat aussi dans les entreprises a Singapour par exemple. C'est assez cocasse de voir que les memes pays sont soient socialistes soient libéraux selon la these que les libéraux défendent. Donc le niveau de vie a augmenté en France, ou la part de l'Etat est grande, mais c'est donc grace au libéralisme... Vous défiez toute logique la!!! Le Royaume-Uni ou la France avec des dépenses publiques a plus de 50% du PIB ne sont absolument pas libéraux.
Pour la Suisse, vous feignez d'ignorer son protectionnisme, alors qu'ils ont encore été mis en garde par Bruxelles le mois dernier a ce sujet. De plus vous considérez donc que le systeme actuel avec 15% voire plus de pauvres dans les pays de l'OCDE comme une réussite totale? J'ajoute concernant votre derniere phrase, que bien-sur les partis libéraux ne sont pas clientelistes, jamais o grand jamais... Vous me semblez trop intelligent pour etre a ce point naif...
Pour en revenir au socialisme, vous trouvez peut etre que j'en ai la prose car je m'oppose a vos théories et pourtant, je ne dis pas que le socialisme pur et dur marche, et je n'en suis absolument pas le défenseur. Si vous ne l'aviez pas compris, je m'oppose surtout au libéralisme classique dont vous etes le défenseur semble-t-il. Concernant les libertés notamment, vous confondez pour paraphraser Jaures le "socialisme d'Etat et le socialisme collectiviste", appelé souvent communiste, qui lui prive de libertés, lorsque le socialisme d'Etat garantie les libertés et un certain équilibre sociétal. Le social-libéralisme s'apparente d'ailleurs parfois a ce socialisme d'Etat.

francisco  a répondu le 20/12/2012 à 15:43:

@ Loic : sur la privation de liberté et de droits dans ce pays, on peut déjà affirmer que els lois mémorielles sont une fortes atteintes à la liberté d'expression, come le principe de précaution ou autre. Le libéralisme "extrème" n'est pas sans régulation ou intervention de l'état, qu'est-ce qui vous fait dire cela ? Le libéralisme, c'est un état veilleur de nuit, qui fait respecter les droits fondamentaux, la justice et les contrats (relisez les droits de l'homme). Je ne comprend pas les gens qui affirment que le libéralisme c'est l'anarchie ?
Ensuite, il y a le libéralisme "extrème", c'est à dire l'anarcho capitalisme, mais là non plus, ce n'est pas un système sans loi ni régulation. Cela prône juste que les droits fondamentaux, la justice et le respect des contrats doivent être assurés par des organisations privées et non un état. Dans tous les cas, le libéralisme c'est tout l'inverse de l'absence de règles ou de régulation.

francisco  a répondu le 20/12/2012 à 15:56:

@ Loic : réponse à votre second commentaire : la france était libérale avant le 6 mai ? cela voudrait dire que Sarkozy et la droite française sont des libéraux ? Ce n'est pas le cas, ils sont étatistes comme la gauche. Et cela dure depuis 1973 et VGE. Pour savoir s'il ya des mesures économiques libérales, c'est bien simple, il faut voir si la part de l'état dans le pib augmente ou diminue (sans parler des normes réglementaires). Le libéralisme, ce n'est pas un système ou l'état n'existe pas. tous les pays que j'ai cité ont vu la part de l'état dans l'économie diminuer, et leur situation s'améliorer de façon imparable. On peut penser que le niveau de vie français qui augmente depuis 40 ans alors que la part de l'état augmente est un niveau de vie acquis à crédit. Sachant que la production de richesse, même avec un état à 57 % du pib, est le fait du privé, nous avons en france un secteur privé héroique (du point de vue économique). Le fait que l'état est des participations dans certaines entreprises ne peut pas déterminer si c'est un état socialiste ou libéral, cela ne suffit pas. Nous sommes biens d'accord, la GB et la France sont de moins en moins libéraux, et ils coulent, où voyez vous une contradiction ? Ces 15 % de pauvres dans l'ocde sont des pauvres relatifs, il faut comparer la pauvreté réelle. Ma foi, je ne sais pas si c'est une réussite totale, mais comparé à tous les autres pays qui ont 50 % ou plus de pauvres, c'est quand même une belle réussite non ? Le socialisme d'état et le socialisme collectiviste ne sont pas très différents, relisez marx, le communiste succède au socialisme, c'est un socialisme sans état. Je vous conseille de lire von mises "le socialisme" en 1920 qui démontre que cela ne peut pas marcher, et hayek "la route de la servitude" qui montre que non seulement cela ne marche pas, mais conduit à la dictature, ce que la réalité a toujours confirmé, ne vous en déplaise. Le social libéralisme est un oximore qui ne veut rien dire. Enfin, vous ne pouvez être contre le libéralisme classique, ou alors vous vous trompez sur ce que c'est. Qui peut être contre la Liberté et les Droits de l'Homme de nos jours ? Quels livres avez vous lu pour critiquer le libéralisme classique ? il ne faut pas lire les livres de ses ennemis, qui ne font que déformer ce que c'est, mais le lire dans le texte (Bastiat, Say, Smith, guyot, molinari, von mises, hayek, friedman, rothbard, salin) et vous verrez que tous ces gens pronent la liberté et le respect des droits de propriété pour une bonne raison : c'est le seul moyen de protéger et d'améliorer le sort des plus faibles et des plus pauvres.

Loic  a répondu le 20/12/2012 à 16:10:

Non je ne parlais pas de libéralisme anarchique, mais du néolibéralisme moderne, a savoir aucune régulation économique bancaire ou financiere, aucune régulation ou tres peu au niveau des emplois, etc. Evidemment j'ai bien compris que la justice sous ses différentes formes doit etre respectée dans tous les cas.
Donc non je ne pense pas que ce soit tout l'inverse de l'absence de regles ou de régulations. Les regles telles que celles judiciaires sont bien évidemment conservées, mais le libéralisme classique c'est l'absence d'interventionnisme de l'Etat et donc de régulation autre que celle supposée naturelle. (et c'est certainement la aussi un point de divergence entre nous).

Loic  a répondu le 20/12/2012 à 16:38:

Pour répondre rapidement a votre second commentaire, j'ai lu certains des auteurs que vous citez (meme si je n'aime pas la position de professeur dans laquelle vous vous placez), mais comme vous avez pu vous en apercevoir je n'adhere pas a leurs théories. La raison est simple, le systeme telle qu'il est fait actuellement par ce libéralisme est pret a s'effondrer, la crise des sub-primes a montré a quel point ce libéralisme pouvait etre destructeur sur le long terme, créant une finance totalement déconnectée du réel, et qui s'effondrera encore prochainement j'en suis certain (meme si j'espere me tromper). De plus, vous pronez de ne pas lire les ennemis du libéralisme, mais vous citez uniquement les ennemis du socialisme.
Pour la GB, ils ne sont pas moins libéraux depuis quelques années et pourtant on ne voit pas la différence. Et la croissance a crédit dont vous parlez en France est la meme que celle dans des pays plus libéraux, tous les pays de l'ocde sont endettés (j'ajoute qu'effectivement sous Sarkozy la France n'était pas libérale, d'ou une argumentation que je trouvais bancale dans un des commentaires précédents). Enfin vos arguments sur la dictature me font gentiment rire, le socialisme en France ou en Grande-Bretagne n'a absolument pas mené a la dictature a ce que je sache, a moins que souhaitiez modifier l'histoire?
Enfin l'argument des libertés uniquement préservées par le libéralisme, argument classique, c'est un argument fallacieux car dénué de toute réalité. Les pays sont tour a tour socialistes ou libéraux selon la these a soutenir, donc difficile d'y voir clair. Et le social libéralisme n'est pas si oxymorique que vous le dites, dans les faits il a été bien plus souvent appliqué que le libéralisme classique. (je ne m'étends pas sur le sujet ici)

Je dois malheureusement quitter ce débat, je vous remercie cependant d'avoir lu mes commentaires et apporter vos arguments, et bien que nous ne soyons pas d'accord ne voyez aucune attaque personnelle dans mes réponses.

Amicalement

Theodule  a écrit le 19/12/2012 à 19:49 :

@ " nous voulons tous être rentiers": vous conviendrez qu'on peut appeler rentier, le gars qui , ayant bossé toute sa vie et monté son entreprise, finit par la vendre à la retraite et complète celle-ci des revenus du capital issu de cette vente. Ce type est- il un monstre à vos yeux?

Hein ?  a répondu le 19/12/2012 à 23:21:

Ce que vous dites n'a rien à voir avec les rentiers. Un rentier tire profit de rentes, pas de son travail ni des revenus différés de son travail, ni de son épargne.

bruno  a répondu le 20/12/2012 à 9:55:

"Un rentier tire profit de rentes, pas de son travail ni des revenus différés de son travail, ni de son épargne."

Ha bon, et ces rentes elles viennent d'où ? D'un capital accumulé, n'est-ce pas ? Et ce capital accumulé, n'est-ce pas ce que l'on nomme "l'épargne" ?

est-ce du second degré ?  a écrit le 19/12/2012 à 19:33 :

Plus de 8 millions de pauvres en France . On est loin de "nous sommes tous des Depardieu" !

Ripley  a répondu le 19/12/2012 à 22:54:

Vous ne pensez qu'à l'argent. Nous sommes tous des Depardieu, cela signifie : "nous sommes tous des êtres libres"

lemans  a répondu le 19/12/2012 à 23:23:

Il y aura bien plus de 8 millions de pauvres en France quand on aura chasse tous les createurs de richesses.Ces 8 millions de pauvres doivent se dresser devant des socialos qui les ruinent tous.

Voui  a écrit le 19/12/2012 à 19:32 :

Voui m'enfin a l'époque de la dîme les français n'avaient rien en contre partie, ni sécurité sociale, ni assurance chômage, ni retraite, ni éducation pour leurs marmots. Ils n'avaient droit qu'à payer, bosser pour les nobles et crever avant même qu'un semblant de retraite n'advienne.

@Voui  a répondu le 20/12/2012 à 8:17:

C'est faux, le seigneur local assurait protection contre les envahisseurs/barbares.

pat  a écrit le 19/12/2012 à 19:28 :

Retraité cet année, je suis dans le cas où les différents impôts sur le revenu + ISF vont me prendre 75% de mon revenu disponible annuel.
je suis donc en recherche de mon nouveau pays d'accueil.Je m'aperçois que cette démarche n'est pas que financière mais aussi philosophique.
Les socialistes aime leur dogme et la pensée unique qui en découle. Ils nous imposent cette pensée par la loi et la force. Le niveau de confiscation 75% est digne d'un régime militaire et loi d?exception.

Renard  a répondu le 19/12/2012 à 21:52:

Et vous attendez qu'on vous plaingne?
Sérieusement vous prenez tout le monde pour des incrédules? Vos 75% c'est au dessus du millions d'euros annuel, et si vous êtes soumis à l'ISF c'est bien que vous pouvez la payé!!!
Arrêtez de nous prendre pour des billes vous et vos petits copains et commencer à prendre vos responsabilités... merde!!!

Renard  a répondu le 19/12/2012 à 21:57:

J'ajouterai même si on me le permet, que depuis 1973 les impots de la dernière tranche n a jamais cessé de baisser, c'est la première fois que monte les impôts de la dernière tranche et voila les menaces de cour de récré que l'ont entend!!

Dom  a répondu le 20/12/2012 à 7:45:

Renard : vous ne comprenez rien. Pat a un patrimoine, vraisemblablement immobilier, qui le fait tomber dans l'ISF, mais étant à la retraite, n'a pas plus de revenus conséquents. Il n'est alors pas rare, entre taxes d'habitation, foncières + CSG + ISF de se retrouver amputé des trois quarts de ses revenus effectifs. Moi même, modeste travailleur indépendant, j'avais bénéficié en 2007 du bouclier fiscal suite à une année difficile où je n'avais même pas dégagé un SMIC.

john galt  a répondu le 20/12/2012 à 10:33:

@Renard : il est parfaitement faux que depuis 1973 les impôts de la dernière tranche aient baissé, et vous oubliz les impots annexes rajoutés : csg, isf, sur taxe, etc etc etc ...
Vous n'êtes manifestement pas au courant de l'évolution de la fiscalité en France ...

Renard  a écrit le 19/12/2012 à 19:05 :

C'est drole, on nous dis quoi penser en stigmatisant la pensée dominante...
C'est fou comme les mots peuvent être bien tourner parfois non?
Pour en revenir a Mr Depardieu, un type qui expose tant de richesse en étant si exploité par les impôts est-il vraiment à plaindre? C'est pas du tout mon avis.
Le problème maintenant c'est qu'il certainement continuer à vendre des places de ciné et des DVD et empocher de l'argent qui provient des Français, quelle belle marque de respect en vers sa nation vous ne trouvez pas?

Pensée dominée  a répondu le 19/12/2012 à 19:16:

La pensée dominante "greed is good" (la cupidité c'est bon) fait croire qu'elle est dominée.
Tout le monde ne parle plus de que fric et ne pense plus qu'au fric.
Pour eux, tu ne vaux que si tu "fais du fric"
Ca me fait doucement rigoler de la part de celui qui se dit "chrétien" et qui cosigne cette tribune.

canard  a répondu le 19/12/2012 à 19:20:

non

Ripley  a répondu le 19/12/2012 à 22:56:

@ Renard
Vous dites la même chose d'Emmanuelle Béart ?

john galt  a répondu le 20/12/2012 à 11:27:

@ Renard : donc, tant qu'il vosu reste suffuisamment selon moi, je peux tout vous prendre ? c'est votre vision de la justice ? curieux ... Que je sache depardieu ne force pas les français à acheter son DVD ?? Où est le manque de respect ? alors que vous n'avez pas le choix de ne pas payer vos impots, ne confondez pas...
@ Pensée dominée : il me semble que c'st plutôt ceux qui vivent du travail des autres qui ne pensent qu'à l'argent (des autres) car ils en ont besoin pour (bien) vivre, à l'égal de Mr Torreton qui se vante de vivre avec l'argent des impots (cela s'appelle de la prévarication, mais qui proteste) ??? Qui est cupide ? celui qui veut vivre de son travail ou celui qui veut vivre du travail des autres ?

Nous voulons tous être rentier  a écrit le 19/12/2012 à 18:52 :

Le rentier porte bien son nom. « Rentier » désignait à la belle époque le paresseux qui vivait sans travailler et sans entamer son capital. Aujourd?hui, le rentier c?est celui qui grâce à son "réseau", à son diplôme, à sa naissance, à son héritage, bénéficie d?avantages notamment fiscaux et d?appuis affairistes qui lui permettent de s?estimer au dessus du lot et l?autorisent à réclamer de ne plus payer d?impôts : il laisse cette charge inique à ceux qui travaillent et qui n?ont que ce qu?ils méritent car ils n?avaient qu?à être rentier.

Le rentier n?a pas besoin d?être félicité de l?être. Il ne crée pas toujours d?emplois contrairement à ce qu?il claironne.
J?en connais même un qui a hérité d?un excellent réseau paternel, d?une très bonne éducation et d?un capital de départ et qui n?a pas su le faire fructifier au travers de ses investissements, parfois hasardeux...
Après avoir tenté de se placer dans les mouvements patronaux, il tente aujourd?hui un repositionnement en politique et se lance dans une "tribune".
Le départ du pays de ce type de rentier se ferait sans panache et ne serait pas à saluer.
Il n?empêche que nous voudrions tous être des rentiers?

Realiste  a répondu le 19/12/2012 à 19:48:

Les vrais rentiers, ce ne serait pas plutôt les nantis de la république ?!?
Eux n'ont même pas besoin d'avoir un capital à entamer !

legal  a écrit le 19/12/2012 à 18:50 :

"l'hygiénisme de la pensée dominante en France" tout est dit, bravo!

misère de la pensée  a répondu le 19/12/2012 à 19:01:

racoler les réacs à coup de maxime définitive, ça s'appelle.

legal  a répondu le 19/12/2012 à 19:12:

mais bien cher ami bolcheviste

misère de la pensée  a répondu le 19/12/2012 à 19:19:

Pour le réac, il y a deux races sur Terre : lui et ses potes réacs et les communistes. Entre deux : rien !
On est plus dans la misère de la pensée là, on est dans le vide sidéral du manichéisme.

jifra  a écrit le 19/12/2012 à 18:40 :

voici les barèmes de l'impôt sur les revenus (du travail)
En France :*************************************En Belgique
jusqu'à 5963 ? .............. 0% de 0 à 7900............................25%
entre 5964 et 11896.........5,5% de 7901 à 11240.............................30%
entre 11967 et 26420......14 % de 11241 à 18730.............................40%
entre 26421 et 70830......30% de 18731 à 34330.............................48%
au-dessus......................41% plus.................................................50%

En Belgique, l'enfer fiscal est pour les "petits".
Exemple en valeur constante :
pour 1500 000 ? de salaire total en 50 ans, j'ai payé 408 000 ? d'impôts.
En France, j'aurais payé 175 000...

Merci !!!  a écrit le 19/12/2012 à 18:37 :

Merci pour cette tribune, ça fait du bien de voir qu'il existe encore des gens sensés en France !

JT  a répondu le 19/12/2012 à 20:26:

Pour les gens sensés comme vous, puisque vous haïssez tant cet état qui confisque les richesses, je vous mets au défi suivant : affranchissez-vous de sa tutelle de façon définitive et rendez les 190 milliards d'euros de niches fiscales (par an) qu'il vous accorde si gentiment. Allez, rendez-les, et vous pourrez ensuite glorifiez ces libertariens cupides spécialistes de la dissimulation de données aussi essentielles que celle que je viens de vous apporter ! 190 milliards par an, ce n'est pas rien, n'est-ce pas ?

Ripley  a répondu le 19/12/2012 à 23:00:

Il vole tellement cet État obèse qui se goinfre de 57% de la richesse créée chaque année par les Français que les niches fiscales ne sont que des moyens : 1/ d'alourdir encore l'usine à gaz fiscale qui emploie pléthore de fonctionnaires pour tourner 2/ faire croire que l'État est "gentil" en accordant ces niches. C'est du style : "je te vole et je te rends une parie de ce que je t'ai volé pour que la pilule soit moins difficile à avaler"

JT  a répondu le 20/12/2012 à 19:39:

@Ripley
Si l'on suit votre raisonnement, les USA et leur système libéral sont le meilleur des mondes. Le pays est pourtant responsable de la crise des subprimes et de la crise de la dette qui en a découlé. Le système que vous portez au pinacle ne marche donc pas ! Quant à la France, les niches fiscales sont démesurées par rapport à leur efficacité pour l'emploi. 190 milliards ne vous suffisent pas ? Cela représente pourtant 10% du PIB ! Faut-il encore plus pour satisfaire votre instinct cupide ? Mais s'il vous faut plus, vous nous ramenez au temps béni du 18e siècle, au temps où les gens étaient broyés par un système inique. Les gens n'accepteront cela en aucune manière. Au lieu de vous lamenter et de cracher sur l'état, songez qu'il a sauvé le système et que cela a coûté 4500 milliards d'euros au contribuable européen. A côté de cela, les dépenses publiques passent pour du vulgaire argent de poche. Lisez donc ce lien :

http://europa.eu/rapid/press-release_IP-12-570_fr.htm?locale=fr

groupuscule  a écrit le 19/12/2012 à 18:37 :

Ces personnes représentent un groupuscule.
Franchement : surfer sur l'actualité, cracher dans le sens du vent et en profiter pour monter une tribune libre, je n'appelle pas ça du vrai courage politique.
En plus, se réclamer d'un type qui n'en demande pas tant et qui pour des raisons qui le regardent, a décider de quitter le pays, ça s'appelle : faire de la récupération...
Le frère de l'écrivain talentueux (talentueux : l'écrivain, pas le frère) devrait s'occuper de ses business et éviter qu'ils se crashent comme les précédents, plutôt que de tenter une percée sur un terrain politique déjà bien (trop) encombré. On a assez de jeunes loups carriéristes aux dents longues qui veulent être président en 2017 : n'en jetez plus, la cour est pleine !

@groupuscule  a répondu le 19/12/2012 à 18:56:

de gauche bien sur !

euhh  a répondu le 19/12/2012 à 19:20:

Ils sont de gauche NKM, Coppé, Barroin, Lemaire... ?

la nouvelle generation de parasites  a répondu le 19/12/2012 à 19:25:

tout a fait d'accord avec vous. les fils a papa qui fantasment sur le modele liberale ca gave ! I
Gaspard Koenig glandouile paisiblement a la BRED a londres, donc je ne vois pourquoi il s'occupe de ce qui se passe en France.... il devrait s'investir dans un charity localement ou monter sa boite, c'est bon il a les mains libre a Londres , qu il montre l'exemple au lieu de fantasmer qu il va revenir en France sur son grand cheval blanc pour rependre la bonne parole et devenir president de la republique d'une france plus belle plus libre ... il s'est pris un claque au legislative mais il n a pas compris.
En fait tous ses mecs sont des gens mediocre qui n arrivent pas a percer dans le monde des affaires , donc comme dit Tocqueville il se recycle dans la politique.... car c'est plus facile de depenser les sous du contribuables que de creer de la richesse.
Gaspard! vous qui aimez tant lire, relisez 'de la democratie en amerique' Tocqueville parle de vous.

Albert du 33  a écrit le 19/12/2012 à 18:27 :

Bravo pour cet article qui montre combien ces hommes politiques sont liberticides et bravo a Depardieu pour sa lettre. En ce qui me concerne je partirai bien mais je ne suis pas assez riche ni assez pauvre. Je fais partie de cette classe moyenne qui se fait tondre car elle n'a pas le choix. Par contre je fais parti des ces entrepreneurs qui reflechissent a la façon de créer de la richesse hors de France et de son administration fiscale et je suis un père qui apprend a ses enfants que la France est un pays qu'il faudra quitter un jour.

schtroumf en colere  a répondu le 19/12/2012 à 19:28:

@ albert , cela est bien la réalité actuelle, je pense faire de même

Rollo  a répondu le 19/12/2012 à 21:55:

les hommes au pouvoir nous poussent a nous hair les uns les autres, certains sont montres du doigt, alors qu'ils n'ont rien fait. je suis triste pour mon pays d'arriver a de telles mentalites

Danton  a répondu le 20/12/2012 à 1:30:

Bien vu Albert du 33. Je fais exactement la même chose. Surtout que mes enfants ne restent pas en France. L'avenir de notre pays me fait peur d'autant que la France n'a pas des ressources naturelles, comme la Russie par exemple qui est sortie du système communisme sans trop de casse. Peut-être les français pensent que ce sont les chinois qui vont travailler à leur place, pour leur retraite par exemple ?

ex-Moscovite @Danton  a répondu le 20/12/2012 à 10:28:

La Russie est sortie du système communisme sans trop de casse? Vous vous moquez? L'éclatement du pays avec plusieurs guerres civiles locales, des millions de réfugiés, l'effondrement total de l'économie (la désindustrialisation en France? Par rapport à la Russie de l'époque c'est un phénomène absent. Le salaire équivalent de 200 euros pendant les années 90 et le début de 2000 y a été considéré comme très bon), les contrastes sociaux énormes (ça inclut les gens qui meurent de faim, c'est pas une figure), le taux de criminalité au niveau des pires pays d'Amérique Latine et Afrique, une dégradation énorme des systèmes de la recherche, éducation, santé. Désolé pour offtopic, mais difficile de passer à coté de telle bêtise après avoir vécu cela.

Danton  a répondu le 21/12/2012 à 8:51:

@ex-Moscovite - Je vis en Russie depuis 18 ans et je trouve que le pays va mieux économiquement. Pour l'instant, depuis la fin du communisme, je n'ai pas vu des guerres civiles, jamais encore vu des millions de réfugiés. Actuellement le salaire médian est de 1200 à 1300 euros. La vie en Russie est moins chère (énergie, essence, taxe de 13 %, charges inexistantes). Le parc automobile est nettement plus constitué de véhicules de luxe. Je me sens bien plus en sécurité à Moscou qu'à Paris, dans le métro ou dans les rues, surtout le soir ou la nuit. Il faudrait vivre avec son temps ex-moscovite et ne pas vivre avec l'ex-URSS qui n'existe plus. La Russie avance à grands pas. Le journal l'Express la classe 6ème puissance mondiale. C'est pas moi qui le dit c'est l'Express mais je ne doute pas que vos connaissances soient supérieures à ce journal. Retournez à Moscou. Ouvrez bien les yeux et vous allez tomber à la renverse ! Cette ville est une débauche de luxe. La bêtise c'est vous qui l'avez.

Ex-Moscovite  a répondu le 21/12/2012 à 12:55:

Je suis né à Moscou et vécu toute ma vie jusqu?à 2007. La plupart de ma famille et mes amis y habitent, j?y vais au moins 2 fois par an et m?intéresse à l'histoire de mon pays, donc, je connais la situation un peu mieux qu?un expat de quartier luxe ou un journal non spécialisé. La seule chose avec laquelle je suis d?accord que maintenant la Russie va mieux économiquement, mais c?est depuis les années 2000, pas avant, surtout grâce aux prix de la matière première. Cela n?empêche pas par contre la destruction permanente d?une bonne part d?industrie. Oui, c?est marché émergent. Le salaire médian est de 1200 à 1300 euros à Moscou qui est bien différent du reste de la Russie. En Russie le salaire médiane est 450 euros (moyen - 700 euros) avec les prix pareil qu?en France sauf énergie qui quand même accroit de 15-20 % par an. Les charges inexistantes? Ma mère pays 70 euros pour petit T3 à Moscou, je pays 110 euros pour moitier plus grand T3 de meilleure qualité en France. C'est une sacrée différence. De plus, j?ai parlé surtout de la période de la chute de l?URSS et après (la sortie du communisme), comme vous auriez pu remarquer. _ Concernant les conflits (guerres civiles) locaux, je suis impressionné par votre "connaissance" du pays où vous vivez depuis 18 ans. Alors, la liste non exhaustive - sur le territoire de la Russie : 2 guerres de Tchétchénie+massacres ethniques à 1990-92, conflit Tchétchénie-Ingouchetie, Ingouchetie-Ossétie du Nord (1992) + instabilité permanente au Caucase du Nord (750 morts que en 2011 sans compter des actes terroristes dans d?autres régions). Sur le territoire d?ex-URSS : guerre Arménie-Azerbaïdjan (1988-1994), Géorgie-Ossétie du Sud (1989-92), Géorgie-Abkhazie (92-93 ;98), guerre civile à Tadjikistan (92-97), guerre en Transnistrie (92), conflits ethniques en Kirghizie (90), Ouzbékistan (89-90). Le nombre total de réfugiés est estimé de 4-5 mln. _ Je ne vis pas dans le passé, mais dire que la Russie a bien sorti du communisme, quand même à 2012 elle n?arrive pas à atteindre la plupart des indices de l?année 1989 après une décennie de la rente pétrolière énorme, c?est trop. _ Concernant la sécurité, c?est possible, je ne connais pas la vie parisienne, mais cela dépend de quartier et de type de crime (l?histoire de la famille de Thierry Spinelli est un horrible exemple).

PASFRIC  a écrit le 19/12/2012 à 18:23 :

NUL CET ARTICLE.

AFRIC  a répondu le 19/12/2012 à 19:25:

Bien sur, qu'en on a PASFRIC

aiglenoir  a écrit le 19/12/2012 à 18:18 :

200%d'accord avec vous! J'aurais pu écrire ces mots: je les ai pensés en même temps que vous. Merci d'avoir mis en forme la pensée de beaucoup, dont je suis.
Si je ne croyais pas en la vertu du pacifisme, j'ajouterais: aux armes citoyen, contre un immonde ramassis de gens trop bien nourris, vereux et en plus aigris...un comble!

ffreeman  a répondu le 27/11/2014 à 23:37:

Le paradoxe c'est que plus on détériore notre solvabilité plus on nous prête à des taux avantageux qui nous encouragent à détériorer encore plus notre solvabilité en nous endettant encore plus....ou le pousse au crime des banquiers centraux????

ANAIS  a écrit le 19/12/2012 à 18:17 :

Merci d'oser si bien l'écrire. La France s'enlise dans la pensée unique, ils ont détruit la Bastille pour seulement faire du bruit!

La Bastille  a répondu le 19/12/2012 à 19:22:

Ce sont les bourgeois qui ont pris le pouvoir après la chute de l'aristocratie.
Ca n'écrit que des banalités et en plus ça ne connait rien à l'histoire.
La pensée unique ? La pensée cynique oui !

Garance  a écrit le 19/12/2012 à 18:15 :

Bravo et merci de braver la pensée dominante actuelle. A l'épreuve des faits la raison reviendra peut-être dans notre beau pays.

Sylvain  a écrit le 19/12/2012 à 18:12 :

N'oubliez jamais une chose : La France est un paradis fiscal pour les bénéficiaires d'indemnités non-imposables (et ils sont nombreux, les bougres !!) et pour tous les assistés qui ne paient pas ou très peu d'impôts (55 % des français) Vous ne risquerez jamais de voir un titulaire de grasses indemnités non-imposables vouloir quitter le pays. Soyez-en bien convaincu. Idem pour les assistés qui souhaitent qu'une chose : que ceux qui paient des taxes en paient encore plus.

cosadhyp  a répondu le 19/12/2012 à 18:38:

À quels assistés faites vous référence ? Aux chômeurs de longue durée ? Aux mères célibataires ? Aux familles nombreuses ? À vos propres enfants qui bénéficient probablement de l'APL pour payer leurs logements d'étudiants? Aux malades qui bénéficient de la CMU pour ne pas transmettre leurs maladies au reste de la population ? Aux jeunes (sur-)diplômés qui pointent au RSA à 25-30 ans, parce que le marché de l'emploi est bouché ? Votre discours transpire l'aigreur et la méchanceté gratuite. La liberté d'expression est un droit fondamental, mais il est dommage de le galvauder en tenant des propos aussi haineux et stériles. En aucune façon vous ne devriez stigmatiser les catégories de personnes précitées. Par les temps qui courent, vous pourriez vous mêmes ou les membres de votre famille vous retrouver bien rapidement du côté des "assistés". Je ne vous le souhaite pas. Mais, de grâce, mesurez un peu vos propos. Quant à Gégé...il manque un peu d'élégance sur ce coup, non ?

RSA  a répondu le 19/12/2012 à 18:55:

Indemnité non imposable : le RSA par exemple ? même si je trouve l'assistanat idiot, je ne trouve pas ça "gras" 400 euros par mois (peut-être au Zimbabwe c'est une fortune, remarquez)
En revanche, je trouve que certains dispositifs de défiscalisation engraissent considérablement un certain nombre d'intermédiaires, mais peut-être parlez-vous de ceux-là ?

@ cosadhyp  a répondu le 19/12/2012 à 19:00:

Je pense que Sylvain ne pense pas du tout aux pauvres : en fait il pense aux assistés fiscaux qui ne payent pas un rond d'impôts sur le revenu grâce aux multiples niches fiscales. Sylvain est un grand altruiste qui ne déifie pas l'argent : il ne peut avoir la haine du pauvre... Sylvain aime son prochain surtout quand il est handicapé ou issu d'un quartier populaire ou licencié à 5 ans de la retraite sans indemnités.

Sylvain  a répondu le 20/12/2012 à 2:05:

Concernant les bienheureux non-imposables. Il y a quelques années je rencontrais un monsieur élu maire et son épouse qui revenaient tout sourire d'un voyage d'études au Vietnam. Voyage aux frais de la princesse en couple pour sans doute apprendre à manger avec des baguettes dans les meilleurs palaces ? Jetez par ailleurs un coup d'oeil sur le figaro-magazine de la semaine dernière, concernant les folies de nos élus....
Concernant les assistés. Il faut effectivement faire le distinguo entre ceux qui sont dans le besoin et les champions de la débrouille. Trois exemples de ma connaissance. Une femme d'origine italienne avec 3 enfants. Elle est divorcée et habite en France, dans mon immeuble. Travaille pas. Elle vit en concubinage avec un italien qui a deux appartements sur le même pallier. Ils sont censés habiter chacun un appartement mais vivent en couple. La femme reçoit entre autres l'aide au logement grâce à un contrat de location fictif de son concubin . + tout le reste pour ses enfants. Un autre exemple. Celui d'un type russe, artiste peintre de son état, qui après les privatisation dans son pays s'est retrouvé propriétaire d'un bel appartement sur les Champs-Elysées russes. La valeur locative de cet appartement est de 3000 euros par mois. C'est son fils qui l'occupe gracieusement en Russie sinon ce fils serait ou à la rue ou dans l'obligation de se loger en payant ce qu'il ne peut pas. Et notre artiste peintre de nationalité russe vit en France chichement de son art mais bénéficie du RSA et d'un logement dans un HLM bien français. Avec un visa d'un an renouvelable. Il a aussi la carte vitale et d'autres aides. Un dernier exemple : un artisan qui n 'arrivait plus à payer ses traites et le RSI. A présent cessation d'activité, CMU, RSA et aides... mais travail au noir sans être trop stressé. Je n'ai pas trop d'estime pour ces catégories de personnes. Mes enfants ne profitent de rien. Moi non plus. Et je paie plein pot les impôts.

Erick  a répondu le 20/12/2012 à 10:50:

@ Cosadhyp, il n'est pas question ici de s'en prendre à la veuve, l'orphelin ou le malade. Ce que je comprends des propos de Sylvain c'est qu'il y a des abus. Faites le test, nous connaissons tous autour de nous des cas d'abus voir escroquerie aux allocations chômages, familiales ou maladie. Toutes ces petites ou grosses incivilités coutent cher à la société et n'encouragent pas les travailleurs à poursuivre leurs efforts. Votre vision "bisounours" partagée par les politiques encourage ces pratiques...

ex-Moscovite  a répondu le 20/12/2012 à 13:06:

@ Silvain, je suis d'accord avec vous qu'il y a trop d?escroquerie dans le système sociale. Vos exemples sont encore ridicules, je connais plein d'autres: les demandeurs d'asile avec un background de 10-20 ans de prison dans leurs pays pour les faits purement criminels qui l'obtiennent; les gens qui bénéficient pleinement le système social français en ayant des boites dans leurs pays d'origine et qui font en plus de commerce au noir en France etc. Mais vous faites une erreur logique: le système social et les escroqueries sont deux choses différentes, et la lutte contre les dernières ne signifie pas la lutte contre le système social. 55% des Français ne payent pas ou peu d'IR ? Le taux de chômage est 10%, donc, cela signifie que la plupart entre eux bossent, mais gagnent pas assez pour payer l'IR (1600 euros comme salaire moyen, c'est pas beaucoup). Croyez-moi, la majorité préférerait gagner plus et payer l'IR. Il est aussi à remarquer que ceux, qui bossent, payent les impôts même si ce n'est pas l'IR: ces cotisations, taxe d'habitation, taxe foncière pour les proprios etc.

Le Sage  a écrit le 19/12/2012 à 18:10 :

ses impôts sont proportinnels à ses revenus... quels qu'ils soient. cela reste un concept d'égalité devant la fiscalité même si on peut en discuter.
De plus, en temps qu'intermitent du spectacle, combien a t'il touché en allocations chômage lorsqu'il ne tournait pas ?

BOSCO  a répondu le 19/12/2012 à 18:27:

bien dit....

à voir !  a répondu le 19/12/2012 à 18:36:

Si l'impôt était vraiment proportionnel, il n'y aurait ni tranches, ni le fameux taux marginal. Il y aurait un taux fixe et identique pour tout le monde. Ce serait un système réellement équitable. Ce qui n'est ni logique ni équitable dans le système actuel, c'est que plus vous gagnez, plus la *proportion* de vos revenus qu'on vous prend est importante. Je n'appelle pas ça de la justice fiscale.

mimi  a répondu le 19/12/2012 à 18:48:

Vu la filmographie de Gégé, je doute qu'il ait eu beaucoup de périodes de chômage...

Ebenezergood  a répondu le 19/12/2012 à 19:05:

Ses impôts ne sont pas proportionnels à ses revenus, ils augmentent plus vite du fait du barême progressif de l'impôt sur le revenu.
Au regard de sa carrière et du tout petit nombre de films ou série (209 selon allociné pour 47 ans de carrière), il n'a pas dû abuser sur les indemnités chômage.
Personnellement je suis contre un régime spécial pour les intermittents auquel nous autres salariés devont combler le déficit, mais pourquoi celui qui a réussi et a apparement beaucoup travaillé serait celui à qui l'on doit reprocher ce dispositif?

fosco  a écrit le 19/12/2012 à 18:10 :

Triste pays qui tire sur ses élites (je ne parle pas des "élus" qui à mon sens depuis Giscard ne sont plus des élites) mais ne regarde pas le boulet parasitaire de l'administration attaché à son pied
Mon espoir, et je sais que Hollande est intelligent, que la gauche oublie toute idéologie et s'attaque aux vrais problèmes congénitaux de la France, comme Schroeder le social démocrate, l'a fait avant eux.

bruno  a écrit le 19/12/2012 à 18:10 :

Rien à ajouter, c'est parfait.
Et oui, la déclaration de 1789 était avant tout un manifeste... libéral, contre l'oppression arbitraire de l'Etat ou de la puissance publique quelle qu'elle soit.
L'impôt n'est pas et n'a pas a être un instrument d'oppression destiné à imposer par la force un modèle de société donné (il n'y a guère que Marx qui pensait le contraire, mais au moins avait-il l'honnêteté de reconnaître que c'était du vol et de la violence). Les taux actuels de l'ISF sont d'ailleurs bien plus élevés que les taux d'intérêt réels, ce qui en fait un impôt confiscatoire, totalement inconstitutionnel si ce n'est dans la lettre, du moins dans l'esprit.

ffreeman  a répondu le 27/11/2014 à 23:15:

Comment pourrait-il en être autrement vu l'acharnement à redistribuer sans rien produire de nouveau....
Les mesures pauperisantes de Hollande sont quotidiennes et la dynamique est clairement négative dans tous les domaines puisque la seule gloire bientôt posthume de la France c'est d'être championne du monde des transferts sociaux! !!!

pays des veaux  a répondu le 27/11/2014 à 23:29:

Un peu de calme dans les rangs ! Vous avez élu FH et une majorité socialiste avec 2/3 de fonctionnaires , vous êtes plus de 53 % à ne pas payer d IR , 50 % d entre vous perçoivent de la CAF et vous êtes 68 % à penser que l ISF même s il ne rapporte rien et qu il fait fuir les entrepreneurs doit être maintenu ...il faut savoir ce que vous voulez!

Democrate  a répondu le 28/11/2014 à 9:20:

Je ne comprends pas ce défoulement sur la personne de FH : la France et son état providence a élu FH et une assemblée majoritairement PS dont 2/3 de fonctionnaires. Il n y a rien à rajouter .

Mat  a écrit le 19/12/2012 à 18:09 :

Excellente tribune !

Depardieu toi même !  a écrit le 19/12/2012 à 18:05 :

J'ai d'autres marottes et préoccupations dans la vie que le montant de mes impôts et le moyen de moins en payer, l'exil fiscal ou pas ...
Je sais pas moi, changez-vous les idées les gars : faites du sport, du jardinage, occupez-vous de vos enfants, allez voir Mamy à l'hospice...

bruno  a répondu le 20/12/2012 à 9:45:

Je pense que vous raisonneriez différemment si vous deviez payer 85% de prélèvements sur vos revenus...

brunette  a répondu le 20/12/2012 à 16:52:

L'argent est devenu la seule valeur, la seule mesure qui vaille. Triste époque.
Les medias, les films, les journaux ne nous montrent que des gens omnubilés par l'argent. Et si on ose dire un mot contre ça, c'est qu'on est forcément fainéant, sans talent, jaloux, aigri.

Misère morale de notre société si développée ...

Jean c  a écrit le 19/12/2012 à 18:04 :

Magnifique ! Tout est dit.

Yves  a écrit le 19/12/2012 à 18:00 :

Quel texte ! Ça change du sirop des journalistes professionnels...

LAURENT  a écrit le 19/12/2012 à 17:45 :

Bravo !!!

jean rene  a répondu le 27/11/2014 à 19:21:

En France, au lieu de simplifier, restructurer, on empile, on fait du mille feuille : Les grands établissements de recherche ont toujours leur structure de valorisation, il y a les labex, les idex, France brevet , les incubateurs, les anr...
les satt ont déjà 5ans, combien sont rentables? Mais est-ce réellement une activité rentable?
et combien de professionnels du transfert ont une vraie expérience de l industrie? des contraintes des pme ? une idée de la vraie vie économique ?

dans la vraie vie, une société privée (vraiment privé détenu par des k privé) semblable au satt aurait coulé

politique soyez courageux simplifiez les milles feuilles !

non  a écrit le 19/12/2012 à 17:43 :

pas moi !

Docteur Popol  a écrit le 19/12/2012 à 17:42 :

Excellente tribune et pourtant je suis de gauche.

jesuischezmo  a répondu le 19/12/2012 à 18:08:

la photo là c'est quand il vient de sortir de desintoxitation non ou alors elle date de vieux ?

et donc ?  a répondu le 19/12/2012 à 18:19:

On peut être de gauche et ne penser qu'au fric, être cupide et obsédé par la défisc
Vous voulez des noms ?

Docteur Popol  a répondu le 19/12/2012 à 19:48:

@ et donc ?
En réalité dans ce pays, le problème, c'est les politiciens (600 000) qui dilapide les deniers publics dans des projets plus que douteux... (rond-points et trottoirs...
Avec un certains nombre avec voitures et chauffeurs...
Et je ne ferait pas mention du mille feuille administratif

bob  a répondu le 21/12/2012 à 11:57:

Votre article est bien naïf.

Il y a une telle masse d'argent en jeu... Quand on arrive à des sommes pareils (plusieurs milliers de vie de SMICARD), il y a un effet de tassement dans l'esprit humain qui nous fait imaginer un pauvre Gérard spolié par le Fisc... Alors qu'il n'en est rien. Ça le gêne de payer tant d'impôt ? ben beaucoup (sur terre) ont travaillé toute leur vie et sont toujours au SMIC (ou un peu au dessus). je le trouve donc très, mais alors très mal placé pour se plaindre et faire des polémiques