La Tribune

Lyon teste avec JCDecaux les vélos en libre-service pour les touristes

Avec Velo'v, Lyon a été la première ville à instaurer, en mai 2005, le système de vélos en libre-service de JCDecaux. La ville totalise aujourd'hui 4.000 vélos, 345 stations, enregistre 7 millions de locations de vélos par an ©J.Leone
Avec Velo'v, Lyon a été la première ville à instaurer, en mai 2005, le système de vélos en libre-service de JCDecaux. La ville totalise aujourd'hui 4.000 vélos, 345 stations, enregistre 7 millions de locations de vélos par an ©J.Leone (Crédits : ©J.Leone)
Laurence Jaillard, à Lyon, Acteurs de l'économie  |   -  371  mots
L'accès à Velo'v, le système de vélo en libre-service lyonnais, est désormais intégré au pass touristique proposé par l'office de tourisme. Un investissement dont JCDecaux n'attend aucune rentabilité, mais qui devrait lui servir de vitrine pour de nouveaux contrats.

Plusieurs dizaines de milliers d'euros de développement logiciel : c'est le (petit) investissement réalisé par JCDecaux pour intégrer, via la technologie RFID, l'offre Velo'v du Grand Lyon à la « Lyon City Card ». Depuis 2007, ce pass touristique inclut sur une période de 1 à 3 jours, pour 21, 31 ou 41 euros, 31 prestations (musées, croisières, visites guidées, etc.). Dotée en 2011 d'une puce pour permettre l'accès au réseau des transports en commun de l'agglomération, elle élargit à présent son offre à Velo'v.
« Nous avions une demande très forte de nos visiteurs, en particulier étrangers, pour un meilleur accès à Velo'v, explique François Gaillard, directeur général d'OnlyLyon Tourisme et Congrès. Le tourisme dans le Grand Lyon pèse 5,5 millions de visiteurs par an, un chiffre d'affaires d'un milliard d'euros et 30 000 emplois induits ». En 2012, 15.000 « Lyon City Card » ont été vendues, l'objectif étant de tripler les ventes en 2013. Le tourisme lyonnais est encore constitué à 70% de tourisme d'affaires, mais François Gaillard considère que la City Card peut séduire aussi, et de plus en plus, les habitants de l'agglomération.

Première mondiale

Avec Velo'v, en mai 2005 Lyon a été la première ville à s'équiper du système de vélo en libre de service de JCDecaux. La ville totalise aujourd'hui 4.000 vélos, 345 stations, enregistre 7 millions de locations de vélos par an, et recense près de 50.000 abonnés longue durée. C'est à partir du succès lyonnais que le groupe a pu dupliquer son service dans plusieurs dizaines de villes en France et à travers le monde.
Avec cette nouveauté, véritable interface monétique - la société parle de première mondiale - JCDecaux devrait s'appuyer une nouvelle fois sur la vitrine lyonnaise pour proposer ce service aux villes qui ont une City Card. Pascal Chopin, directeur régional de JCDecaux, ne cache cependant pas le faible retour sur investissement de son positionnement à Lyon : « Nous n'avons jamais considéré Velo'v comme un investissement rentable. Cette première expérience est profitable pour nous en termes d'images et de services ». A Lyon, JCDecaux emploie 300 personnes dont 60 pour Velo'v, mais cette activité demeure intégrée au marché du mobilier urbain : aucun chiffre d'affaires n'est communiqué.

 

 

Réagir

Commentaires

Patrickb  a écrit le 01/12/2012 à 17:01 :

C'est sûr que Decaux va travailler pour la gloire et que les 60 employés annoncés sont des bénévoles :-) rien que cela me fait dire qu'on nous prend pour des billes une fois de plus :-)

Vincent  a répondu le 02/12/2012 à 2:21:

Pas certain car il négocie d'autres contrats en échange de ce service qui est un plus qui peut attirer une commune sans lui coûter et Decaux fait de la pub sur ses vélos donc ce qui est dit est probablement réel. Il crée de plus un nouveau marché et comme enfin il exporte c'est une bonne pub pour un investissement raisonnable. Le 60 personnes ne sont à priori pas à 100% sur ce service mais aussi sur les mobiliers urbains en partie.

Gilles1  a écrit le 01/12/2012 à 12:31 :

On oublie que le vélo est extrêmement dangereux. A Londres il y a eu 40 cyclistes tués depuis le début de l'année... On n'est pas pas en Hollande même si c'est le pays de Hollande !

lyon69  a répondu le 01/12/2012 à 15:26:

et combien de piétons dans le même temps ? Marcher à pied est extrêmmement dangereux aussi !!!?

@ Gille1  a répondu le 02/12/2012 à 2:14:

Je confirme, dans les statistiques d'accidents, vous verrez que ce sont les piétons qui sont largement en tête ! Et si les vélos retent dangereux dans certains villes et endroits c'est lié à la politique tout voiture et pétrole qui date depuis très longtemps. Les statistiques sont meilleures aux Pays Bas et au Danemark par exemple ou les vélos ont plus d'espaces pour eux et où c'est mieux intégré par les populations. Il faut du temps et améliorer la place du vélo et piétons par rapport aux voitures qui avaient pris trop de place et génèrent trop d'inconvénients (pollutions, insécurité, bruits, importations fossiles, recyclages etc).