Quand l'immobilier ajoute une brique numérique

 |   |  639  mots
On en a longtemps rêvé, et c'est fait. La maison, dotée de capteurs, est capable de faire preuve de réactivité, d'anticipation et de sécurité.
On en a longtemps rêvé, et c'est fait. La maison, dotée de capteurs, est capable de faire preuve de réactivité, d'anticipation et de sécurité. (Crédits : Espaces Atypiques)
Du chantier à la maison connectée, l'immobilier devient toujours plus intelligent. Une petite révolution dans un secteur où le conservatisme commence presque à se faire démolir par la smart attitude.

Des volets qui se ferment lorsque tombe le jour, un chauffage qui augmente la température quelques minutes avant l'arrivée à son home sweet home, une application qui signale les dépassements énergétiques... On en a longtemps rêvé, et c'est fait. La maison, dotée de capteurs, est capable de faire preuve de réactivité, d'anticipation et de sécurité. Pour le particulier, c'est confort et économies assurés, souvent bien au-delà du gadget qui fait plaisir, les solutions pour rendre la maison connectée se multipliant allègrement. Mais c'est surtout du côté des promoteurs que l'on commence à intégrer le besoin de connectivité.

Certes, le logement livré entièrement connecté n'est pas encore une généralité, mais il commence à se démocratiser. C'est exactement l'analyse faite par Sylvain Rouget, le directeur associé de l'agence Ramel Communication, implantée à Nice et dont l'une des spécialités est la communication immobilière.

« Dans la promotion immobilière neuve, il se passe exactement ce qu'il s'est passé dans l'industrie automobile. On intègre de plus en plus d'objets connectés et de commandes à distance. Ce n'est pas encore une généralisation, mais c'est une tendance forte. »

D'autant plus que l'argument pèse plus que l'on pourrait l'imaginer dans la décision d'achat.

« À côté des arguments de vente comme les incitations fiscales, le logement connecté entre en considération. »

D'ailleurs, même en termes de marketing et de communication, la digitalisation est devenue un axe supplémentaire, « qui ne se substitue pas aux plans marketing traditionnels mais qui s'y ajoute », précise-t-il.

Un accès simplifié au descriptif du bien

C'est que les promoteurs ont bien compris qu'il fallait secouer le cocotier de leur profession encore parfois trop conservatrice. Ainsi, Bouygues Immobilier, via sa filiale Bird dédiée à l'investissement minoritaire dans des startups innovantes, est-il entré au capital de la startup marseillaise Ikimo9.

Créée en mai 2014 par Élisabeth Julien, elle se présente comme la première plateforme de logements neufs pouvant être comparés.

« Là où d'autres vendent des data, nous donnons un accès libre aux informations descriptives. Nous nous rémunérons sur la performance du promoteur », explique celle qui cumule quinze ans d'expérience dans le secteur immobilier.

De l'expérience, il en cumule aussi. Avec vingt ans de métier dans la vente immobilière, Benjamin Mondou en connaît un rayon côté changement de comportement. Il y a quelques mois, il cofonde à Nice, avec Emmanuel Souraud et Jean-Denis Paris, Smart Service Connect, une jeune entreprise qui compte bouleverser le segment de l'affichage immobilier, « considéré comme de la pollution visuelle par les municipalités », comme le souligne celui qui possède cinq agences dans les Alpes-Maritimes. Le trio met au point un logiciel qui s'appuie la technologie du beacon, capable d'envoyer en mode push toutes les informations susceptibles d'intéresser le possible futur acquéreur. Déployée sur le territoire de la Métropole Nice Côte d'Azur, cette solution va être intégrée au réseau FNAIM Côte d'Azur.

Une nécessité d'innovation due à « l'évolution sociétale »

Fantastique alors, le numérique ?

« Les codes ont changé. Il faut bouger nos propres lignes. Et ne pas oublier que des jeunes, de vingt ans nos cadets, entrant aujourd'hui dans la vie active, ont été biberonnés à autre chose que nous », souligne Fabrice Alimi, le président du Club immobilier Marseille Provence.

« L'immobilier est une filière où il y a une nécessité d'innovation, ne serait-ce que pour des raisons d'évolutions sociétale et environnementale. Il ne faut cependant pas oublier que le métier de l'immobilier, c'est tout sauf de la théorie. Je crois beaucoup à l'accompagnement du numérique dans les bonnes pratiques. »

C'est cela, rajouter une brique d'intelligence.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 06/10/2016 à 17:11 :
bon article, je vous donne un tuyau . Voici une façon économique de vous essayer à la domotique https://goo.gl/IsbqRq et la lumière fut ...
a écrit le 01/10/2016 à 10:20 :
Une grande innovation aussi serait la création d'une base de données unique collectant toutes les biens immobiliers en vente comme cela se pratique en Amérique du Nord et qui est vraiment un avantage décisif pour l'Acheteur qui peut ainsi accéder à tous les appartements en vente sur la zone où il envisage de s'installer... On ne peut pas dire qu'actuellement le marché en France soit tres transparent !!!
Réponse de le 15/11/2016 à 12:53 :
En effet pour l'immobilier ancien ce serait super! Pour le neuf ça existe en France sur ikimo9.com. C'est le seul site où l'utilisateur n'a pas besoin de donner ses coordonnées pour avoir le plan, le prix, la brochure..Il y a la possibilité de comparer plusieurs logements.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :