La Tribune

Apple : recherche nouveauté, désespérément

Présentation de la nouvelle version du système d'exploitation de l'iPhone et l'iPad, iOS 7 en juin dernier. Copyright Reuters
Présentation de la nouvelle version du système d'exploitation de l'iPhone et l'iPad, iOS 7 en juin dernier. Copyright Reuters
Delphine Cuny  |   -  702  mots
La firme de Cupertino a réalisé un bénéfice en baisse de 22% au trimestre clos fin juin. Les ventes d'iPhone, très supérieures aux attentes en volume, ont rassuré les investisseurs. Mais les résultats ne repartiront à la hausse qu'avec de nouveaux produits, attendus à l'automne.

Enfin des résultats supérieurs aux attentes ! Apple a battu le consensus des analystes au troisième trimestre (clos fin juin), tant en termes de chiffre d'affaires (35,3 milliards de dollars en hausse de 1%) que de bénéfice net (6,9 milliards en recul de 22% moins fort que prévu). Surtout, les ventes d'iPhone, son produit phare et le plus rentable, ont augmenté de 20% par rapport à l'an dernier en volume et dépassé les 31 millions d'exemplaires - « un chiffre record pour le trimestre clos fin juin » a souligné Apple - explosant les prévisions qui avoisinaient 26 millions. De quoi rassurer les investisseurs : l'action Apple gagnait plus de 5% dans les transactions hors séance mardi soir après la publication.

Aux Etats-Unis, les ventes du smartphone d'Apple ont même bondi de 51% en volume et de 66% au Japon, a indiqué le directeur financier Peter Oppenheimer lors d'une conférence téléphonique. Un coup d'accélérateur provenant visiblement de baisses de prix et de promotions sur les modèles plus anciens (iPhone 4 et 4S), puisque le prix de vente moyen du téléphone d'Apple a reculé de 603 à 581 dollars en un an (voir le détail des résultats d'Apple). Mais l'iPhone 5, sorti en septembre dernier, reste « de loin le modèle le plus populaire » a précisé le directeur financier, qui a souligné l'impact des variations de change sur le prix de vente moyen.

Effondrement des ventes d'Apple en Chine
La marge brute, en repli, reste élevée à près de 37%. Les analystes étaient plutôt bluffés qu'Apple parvienne à vendre autant d'iPhone sans avoir sorti de nouvelle version récemment, à la différence de ses rivaux : ces résultats prouvent que la firme à la pomme résiste assez bien à la concurrence tous azimuts des appareils sous Android, en particulier ceux du grand leader, Samsung. Or le sud-coréen a annoncé des résultats préliminaires nettement en deçà des attentes pour le deuxième trimestre il y a deux semaines. Pour autant, tous les voyants ne sont pas au vert.

Les ventes d'iPad ont déçu, comme en octobre dernier (14,6 millions d'unités, en recul de 14%), celles de Mac aussi (3,7 millions en repli 7%), tandis que celles d'iPod deviennent presque anecdotiques (733 millions de dollars de chiffre d'affaires pour 4,5 millions d'exemplaires écoulés, en chute de 32%). Autre point noir, l'effondrement des ventes en Chine, le deuxième marché d'Apple, de 14% par rapport à l'an dernier et de 43% par rapport au trimestre précédent. «La Chine représente une opportunité énorme pour Apple. Je ne suis pas découragé par un cycle de 90 jours » a minimisé Tim Cook, le directeur général. Le ralentissement de la croissance chinoise y est sans doute pour quelque chose, mais l'absence de nouveauté aussi, qui seule pourra refaire partir les résultats du groupe à la hausse.

« Un automne très chargé » en lancements de produits
Aucune annonce mardi soir bien sûr lors de cette publication financière. Mais Tim Cook a assuré que « nous restons plus que jamais focalisés et travaillons dur à concevoir de fantastiques nouveaux produits qui seront lancés à l'automne et au cours de l'année 2014 », évoquant des «choses dont nous sommes vraiment fiers. » Seule certitude à ce stade, à l'automne sortira la nouvelle version du système d'exploitation de l'iPhone et de l'iPad, iOS 7, qui a été dévoilée en juin. Le directeur financier a également déclaré que le groupe californien allait avoir « un automne très chargé » en matière de lancements, sans aller plus loin.

Les rumeurs enflent sur la sortie d'un iPhone low-cost, sans doute en plastique et décliné en plusieurs coloris, comme l'iPod, d'un iPhone 5S, qui pourrait être équipé de la technologie de reconnaissance d'empreinte digitale, mais aussi autour d'un iPad mini 2, tandis que le Wall Street Journal affirme qu'Apple teste des modèles d'iPhone et d'iPad à plus grand écran. On sait qu'Apple travaille aussi sur une montre connectée iWatch, dont il a déposé le nom, et depuis plus de deux ans sur une nouvelle version de l'Apple TV. Tim Cook vient aussi de recruter l'ancien patron de la marque de luxe Yves Saint Laurent, Paul Denève, pour s'occuper de « projets spéciaux. »
 

Réagir

Commentaires

Corso  a écrit le 25/07/2013 à 17:45 :

HP est en situation de faillite, Dell également. La fin de l'année ou la suivante verra donc des modifications dans le paysage mondial de la IT. Quels pourraient être les acheteurs ?
Leur défintion pourrait bien déterminer la contre attaque car le numéro un mondial loin devant est bien notre ami coréen Samsung avec 178 milliards de dollars. Une stratégie semble s'être mise en place : Microsoft comme c'est son intérêt a poussé jusqu'au bout le lien avec HP avant de plonger en position de combat la semaine dernière en annonçant la baisse du prix de ses mobiles. Il se trouve que si elle est spéculative, sa valorisation boursière est la plus haute du marché à 3,5 fois son chiffre d'affaire tandis que celle de HP est à moins de la moitié à 43 milliards de dollars. Mic. pourrait donc bien acheter HP et voir son décaissement multiplié par 7 avec l'intégration de sa cible dans sa valorisation habituelle même si le processus ne se fait pas immédiatement. Tentant. Les services qui correspondent à environ 50% de HP seraient intégrés tandis que l'offre des ultra terminaux serait renforcée de la capacité des deux entreprises, Mic. prenant soin de préciser que des matériels devraient s'éteindre progressivement compensés par la montée d'autres. Un concurrent sérieux donc. D'autant que très spécieusement HP a soudain adopté en complément AndroÏd, le grand challenger de Mic. Ce dernier trouverait donc dans la corbeille les outils de Google ce qui lui permettrait avec un système de switch de devenir bi-compatible. Mic se retrouverait dans un affrontement qu'il connaît bien contre Apple, rappelant sur d'autres points celui des années 80. Samsung ne manquerait pas de réagir en devenant à son tour "bi", isolant ainsi encore un peu plus le monde Apple. De son côté Dell également en faillite, prépare une affaire avec la seule option stratégique possible : celle avec Amazon....mais c'est une autre histoire.

balzac  a répondu le 29/08/2013 à 11:20:

la situation des gros constructeurs est tragique c'est vrai , Dell et HP ' mais lenovo va bien , par contre on risque une deuxième époque comparable aux années 80 ou les marques comme IBM et d'autres seront dans la ligue 1 et les autres en ligue 2 comme Atari ou commodore a l'époque , le risque est devenu réel et avec pour attirer les clients les constructeurs vont devoir changer les OS systems , windows risque de ne plus avoir le monopole , on peut revoir des standards très différents , du moment qu'on a une compatibilité avec les fichiers les plus courant ( jpeg, bmp et les autres) je dirais oui a une diversification des machines et des OS comme dans les années 80 , le pluralisme evite la rente et le monopole abusif , on a vu les dérives et les procès avec l'union européenne , samsung et apple leur guerre ne fait que commencer et les conséquences seront terribles

José  a écrit le 25/07/2013 à 14:47 :

J'ai juste un vieux téléphone fixe, et je laisse filer du câble quand je sors. Ce qui me permet de rentrer à la maison en suivant la ligne quand j'ai quelques verres dans le nez. C'est ça le vrai progrès!

Sempre  a écrit le 25/07/2013 à 8:34 :

Apple a pourtant innove recemment en deposant un brevet pour les coins arrondis, ca c'est de la nouveaute et de l'innovation ...

Goldorak  a écrit le 25/07/2013 à 8:15 :

Si "Apple recherche nouveauté, désespérément", alors les autres sociétés doivent être au bord de la déprime ou envisagent le suicide vu leur manque total d'innovation. Ce titre me fait dire qu'il a été rédigé par quelqu'un qui n'aime vraiment pas Apple, donc loin d'etre un article objectif.

Chris  a écrit le 25/07/2013 à 7:51 :

Ok j'ai trouvé que les produits Apple étaient trop chers etc... J'ai donc changé pour un Note 2... l'écran plus grand c'est mieux pour les films et surfer, mais Android est moins aboutit et intégré que iOS, et plus fouilli, au bout du bout moins agréable à utiliser. Ce qui est sympa c'est de pouvoir essayer et changer. J'aime bien l'iéee d'un smartphone firefox, à essayer. Par contre pour les ordinateurs portables, Apple est bien mieux (hard et soft) et de très loin. Bravo quand même !

Ces gens auraient ils découvert le mot "scrupule"  a écrit le 25/07/2013 à 7:16 :

Le successeur à la tête de l'entreprise aurait'il plus de scrupule à piller les idées des autres ?

Flo  a écrit le 25/07/2013 à 6:09 :

Je pense que mon commentaire ne servira pas a grand chose ici. Anti-Apple il y a 4 ans, aujourd'hui il ne manque pratiquement rien de leurs produits dans mon foyer, IMac, IPhone 3,4,5, iPad, Mac Mini bref toute la famille y trouve son compte, depuis les plus petits jusqu'à mon épouse accrochée a windows a l'époque. Je suis complètement accro et complètement a l'attente de chaque nouveauté. Je pense que la mode c'est d'être pro Samsung et/ou Android, mais au final Apple c'est aussi du Linux. Donc le chiffre d'affaire ou les meilleures ventes n'intéressent pas l'utilisateur qui y trouve son compte encore moins les avis des détracteurs. Moi je dis essayez et pour ceux qui n'aiment pas, il faut de tout pour faire un monde.

maxx  a écrit le 25/07/2013 à 6:06 :

les analystes oublient facilement que Apple se veut etre le "BMW" de son marché alors que ses concurrents cibleraient plutot le marche de masse a la maniere des Toyota ou General Motors . Donc des volumes moindres mais des prix de vente et des marges plus elevés !

Fall711  a écrit le 25/07/2013 à 0:40 :

Quand je lis vos commentaires, on dirait de vieux aigris de la vie. Anti Apple parce que c'est à la mode. On le droit d'aimer ou de ne pas aimer ces produits là... Mais bon si des gens sont d'accord avec la politique Apple pourquoi pas! J'aime beaucoup leurs produits, quand on vous lis on a l'impression que c'est une tare.

psyco  a écrit le 24/07/2013 à 16:37 :

le docteur ne ma rien ordonné et alors je continue à vivre sans.
Apple ? la source commence à se tarer.......

Gadget  a écrit le 24/07/2013 à 16:03 :

A de tels prix ben la nouveauté on s'en passe !
Plus on demande du durable et plus on nous sert de l'éphémère.
J'ai jeté l'éponge. Je renouvelle tous les 5 à 8 ans et sinon je m'en passe (et je garde toujours l'obsolète bien pratique en cas de panne.

pm  a écrit le 24/07/2013 à 15:31 :

Nouveauté ! quand on a l'historique d'Apple ce n'est pas le mot qui convient. Ils ont réussi leur coup marketing; mais n'ont pas su "accompagner le marché"; lequel n'est pas (plus ?) prêt à payer un produit 3 fois le prix des concurrents, au prétexte qu'il y a un joli emballage. Une fois que la "niche" est pleine; et que le "je suis le premier à l'avoir" ne joue plus; on en revient à des constatations basiques: les tablettes se vendent si elle sont de 7" et coûtent quelques dizaines d'EUR. Sortir une "i-watch" alors que le produit existe depuis... 10 ans, on peut difficilement qualifier ça de nouveauté ! Tout comme les diffuseurs de chaussures, on sort des produits toutes les saisons; un coup ça marche chez machin, puis chez truc (celui qui a les plus joli lacets...), mais de facto, une paire de chaussures (même avec des led qui clignotent quand on marche), ça sert à se chausser. Donc, pourvu qu'Apple agrémente ses i-trucs avec des joli lacets,... "ça devrait l'faire".