Streaming : après Amazon, Apple prépare ses plans dans la VOD

 |   |  675  mots
Des membres de la direction d'Apple auraient indiqué à Hollywood leur intention de diffuser des créations originales d'ici fin 2017.
Des membres de la direction d'Apple auraient indiqué à Hollywood leur intention de diffuser des créations originales d'ici fin 2017. (Crédits : JASON REED)
La firme à la pomme est entrée en contact avec des personnalités d'Hollywood dans la perspective de produire des créations originales. Pour concurrencer les acteurs du marché du streaming, la marque devra mettre les moyens.

Article publié le 16/01/2017 à 18h15, mis à jour le 17/01/2017 à 10h33

Apple se lance à l'assaut d'Hollywood. La marque serait entrée en contact ces derniers mois avec d'anciens producteurs pour s'offrir "les droits de programmes télé déjà scénarisés", selon les informations du Wall Street Journal. Mieux, la firme à la pomme ne se contenterait pas de racheter des droits, mais se lancerait même dans la production de contenus originaux, notamment des séries.

Toujours selon les sources du quotidien américain, des membres de la direction d'Apple auraient indiqué à Hollywood leur intention de les diffuser d'ici fin 2017. Ces contenus seraient du même style que les séries à succès Stranger Things (Netflix) ou Westworld (HBO) et seraient disponibles sur Apple Music (20 millions d'abonnés) via un abonnement d'environ 10 dollars par mois.

Sans entrer dans les détails de sa stratégie, le patron d'Apple Music Jimmy Iovine a confirmé la volonté de la marque d'investir dans la vidéo. "A Apple Music, ce que nous essayons de créer c'est une expérience culturelle, pop culturelle, et cela se fait en incluant l'audio et la vidéo", a-t-il indiqué lors de la conférence hivernale de la Television Critics Association, rapporte le Hollywood Reporter.

Un budget de production estimé en milliards de dollars

Après le lancement d'Amazon Prime Video, débarqué en décembre dernier en France, l'arrivée d'Apple sur le marché du streaming signe le développement d'une concurrence accrue sur ce marché, aujourd'hui dominé par Netflix et HBO (Time Warner).

La stratégie d'Apple n'est pas encore fixée, mais la société compterait investir des centaines de millions voire des milliards de dollars pour être à la hauteur de la concurrence. Il faut dire que la production de séries coûte extrêmement cher: un épisode peut dépasser le budget d'un long métrage. C'est le cas de Game of Thrones. Pour la sixième saison de sa célèbre série, HBO a déboursé 10 millions de dollars en moyenne par épisode, après en avoir dépensé 6 millions en moyenne la saison précédente, selon Entertainement Weekly.

Question dépenses, Netflix n'a pas peur de mettre la main à la poche pour financer ses productions. Pour sa nouvelle création The Crown, la plateforme de streaming a prévu un budget de 130 millions de dollars, le plus élevé en date pour une série. Netflix a d'ailleurs annoncé s'être endetté de 800 millions de dollars supplémentaires en octobre -portant sa dette à 3 milliards de dollars. De quoi lui permettre d'augmenter son budget, fixé à 6 milliards de dollars pour 2017 rien qu'en contenus (production originale et droits de diffusion), le second budget derrière ESPN. L'objectif de la plateforme, à terme est de porter à 50% la part de ses créations originales dans son catalogue de programmes.

Les créations originales attirent les abonnés

Ces investissements conséquents se justifient par la forte croissance du marché. L'exemple de Netflix est révélateur du potentiel offert par le streaming. La plateforme est passée de 57 millions à 75 millions d'abonnés dans le monde entre 2014 et 2015, générant un chiffre d'affaires de respectivement 4,7 milliards et 6,1 milliards de dollars, soit une hausse de près de 30% en un an.

Désormais, Netflix revendique près de 86 millions de membres sur son site et continue sa progression. La plateforme a enregistré des performances supérieures à celles prévues par les analystes sur les trois premiers trimestres de 2016. Les ventes ont dépassé les 2 milliards de dollars au troisième trimestre "pour la première fois grâce à des séries originales comme Stranger Things et Narcos", indique CNBC. Preuve que les créations originales incitent les spectateurs à s'abonner.

Amazon a flairé l'aubaine et a commencé à mettre les moyens pour rivaliser. Ses dépenses 2016 en contenus sont estimées à 3,2 milliards de dollars. En juillet, l'e-commerçant avait déclaré vouloir doubler ce budget et tripler ses dépenses en créations originales, rappelle CNBC. Apple devra mettre les moyens s'il veut rivaliser.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :