LinkedIn "Open Candidates", ou comment chercher un nouveau job incognito

 |   |  393  mots
Avec Open Candidates, les utilisateurs ont deux fois plus de chance de recevoir un message de recruteurs sur LinkedIn.
Avec Open Candidates, les utilisateurs ont deux fois plus de chance de recevoir un message de recruteurs sur LinkedIn. (Crédits : © Robert Galbraith / Reuters)
Ce nouveau service permet aux utilisateurs de se lancer dans la recherche d'un nouveau job, via LinkedIn, sans que leur employeur ne puisse le voir.

Etre lassé de ses conditions de travail, ou tout simplement prétendre à un salaire plus élevé, les raisons ne manquent pour chercher à changer de poste, voire d'entreprise. Aborder les démarches est souvent délicat pour les candidats en activité, surtout lorsqu'ils veulent laisser leur employeur dans l'ignorance. LinkedIn l'a bien compris. Le réseau social professionnel vient de lancer "Open Candidates", un service qui permet aux utilisateurs de signaler leur disponibilité en toute discrétion.

En cochant la case "activé", les candidats peuvent avoir leur profil affiché sur le réseau des recruteurs. Ils renseignent quel type de poste et de contrat ils recherchent, ainsi que le lieu et leurs disponibilités. Les services de ressources humaines intéressés contactent alors les candidats par InMail - le service de messagerie du réseau social. À aucun moment l'employeur n'a connaissance, ni de la recherche, ni de la prise de contact. Selon LinkedIn, les candidats ont deux fois plus de chance de recevoir un message de recruteurs avec Open Candidates.

LinkedIn ne garantit pas l'absence de fuite

Chaque recruteur détient un identifiant particulier sur LinkedIn. Via Open Candidates, le robot du réseau social sélectionne les entreprises potentiellement intéressées en fonction de leur identifiant, et prend soin d'exclure celui de l'employeur du candidat, ainsi que des entités du même groupe. Par exemple, si quelqu'un travail chez Louis Vuitton, la demande ne sera pas communiquée aux recruteurs de Kenzo (deux marques du groupe LVMH).

Cependant, LinkedIn met tout de même les utilisateurs en garde contre des défaillances. Le réseau social ne garantit pas que son système fonctionne à tous les coups, car il suppose que les informations des candidats et des employeurs sont à jour et que les identifiants des entreprises sont correctement enregistrées. Ce qui n'est pas toujours le cas, rappelle le site d'information américain Quartz.

Pour l'instant Open Candidates n'est disponible qu'aux États-Unis, au Royaume-Uni, au Canada et en Australie. Déjà un million d'inscrits sur le réseau social utilise cette nouvelle option, selon LinkedIn. Le réseau social, racheté 26 milliards de dollars par Microsoft en juin dernier, compte 433 millions d'utilisateurs dans le monde.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 10/10/2016 à 15:29 :
Relisez-vous ! Que de fautes d'orthographe grossières : "si quelqu'un travail chez Louis Vuitton" au lieu de "travaille"...que "les identifiants des entreprises sont correctement enregistrées" au lieu de "enregistrés".
a écrit le 07/10/2016 à 18:00 :
Voilà bien une idée complètement loufoque ! En effet, si les candidatures masquées n'apparaissent qu'aux recruteurs, qu'est-ce qui empêche le responsable d'une entreprise ou son RH d'interroger Linkedin pour savoir si l'un de ses employés se met en disponibilité ? Réponse : Rien
Ceux, qui comme moi travaillent dans l'informatique, savent bien que la confidentialité absolue sur les réseaux publics est une vaste illusion. A bon entendeur !

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :