Jeu de go : une nouvelle victoire pour l'intelligence artificielle de Google

 |   |  606  mots
Le joueur de Go, Ke Jie doit affronter une dernière fois l'intelligence artificielle développée par Google ce samedi 27 mai.
Le joueur de Go, Ke Jie doit affronter une dernière fois l'intelligence artificielle développée par Google ce samedi 27 mai. (Crédits : Reuters)
L'intelligence artificielle de Google AlphaGo a une nouvelle fois battu le champion du monde du jeu de Go, Ke Jie. Avec ses deux victoires, la machine semble asseoir sa domination sur l'homme.

La machine est-elle en train de supplanter l'homme au jeu de Go ? Celui qui est actuellement considéré comme le meilleur joueur au monde, Ke Ji a goûté à plusieurs reprises à la défaite face à l'intelligence artificielle de Google cette semaine. Après avoir été battu une première fois mardi dernier, le spécialiste chinois de ce jeu a encore connu un échec face à AlphaGo, ce jeudi 25 mai.

Le directeur de recherches au CNRS Yves Demazeau a expliqué à l'AFP que "les victoires de la machine au jeu de go marquent les esprits car c'est le jeux le plus compliqué que l'homme est capable de conceptualise".

ke jie defaite 2

Le joueur de Go, Ke Jie lors de la seconde manche contre AlphaGo organisée ce jeudi 25 mai. (Crédits : REUTERS/Stringer)

Un premier match serré

A l'occasion du sommet "Le futur du jeu de Go" organisé en Chine entre le 23 et le 27 mai, trois affrontements ont été organisés entre le logiciel AlphaGo et Ke Ji. La première manche a été remportée de justesse par la machine, comme le rappelle Demis Hassabis, fondateur et patron de DeepMind, une société spécialisée dans l'intelligence artificielle rachetée par Google en 2014. M.Hassabis a d'ailleurs salué la partie de Ke JI âgé de seulement 19 ans.

Pousser la machine dans ses derniers retranchements

Lors de la seconde manche, Ke Ji a réussi "à pousser la machine dans ses derniers retranchements" a déclaré Demis Hassabis sur Twitter.

Mais après cette seconde défaite, le génie chinois sait que le tournoi est définitivement perdu pour lui. En effet, il ne reste plus qu'une manche à Ke Jie pour tenter de battre l'outil développé par Google. Et les deux premiers échecs pourraient entamer sa confiance pour la dernière partie, prévue samedi.

Une domination de la machine pour les tâches répétitives

Pour Nello Cristianini, chercheur en intelligence artificielle à l'université de Bristol "les machines ont un avantage sur l'homme pour toutes les taches répétitives (car leur coût est inférieur à celui de la main d'oeuvre) et les tâches trop dangereuses pour l'homme". L'intelligence artificielle serait presque imbattable quand il s'agit de prendre en considération de grandes quantités d'information. Interrogé par l'AFP,  Philippe Preux, chercheur à l'Inria, l'Institut national français de recherche en informatique, expliquait que "depuis 1997, le moteur de recherche Google fait des choses qui dépassent largement ce qu'un humain, ou même tous les humains réunis, peuvent accomplir".

Des limites pour certaines tâches

Les êtres humains peuvent avoir de meilleurs résultats dans bien d'autres tâches faisant appel à de la sensibilité, de l'empathie, de la créativité et de l'innovation rappelle l'AFP. Par ailleurs l'autre limite évoquée par l'agence de presse est que les programmes d'intelligence artificielle sont très spécialisés. Il faut développer un programme pour chaque tâche. En l'occurrence pour le jeu de Go, Alphago a été programmé pour des tabliers 19x19 (19 lignes sur 19) et ne saura pas jouer sur des tabliers de 21x21,  contrairement aux joueurs à la renommée mondiale tels que Lee Sedol ou Ke Jie. Pour Yves Demazeau, une machine "ne pense pas, elle raisonne à partir de données. Elle ne peut pas donner de sens à ce qu'elle fait".

(avec agences)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :