The Independent, quotidien britannique le moins vendu, arrête le papier

 |   |  390  mots
Le quotidien britannique dirigé par Evguéni Lebedev (ici de profil, en 2010, avec son éditeur Simon Kelner ) est le moins distribué au Royaume Uni, loin derrière les les tabloïds tels que The Sun ou
Le quotidien britannique dirigé par Evguéni Lebedev (ici de profil, en 2010, avec son éditeur Simon Kelner ) est le moins distribué au Royaume Uni, loin derrière les les tabloïds tels que The Sun ou (Crédits : Reuters)
Le quotidien britannique, dont les ventes sont en chute libre depuis plusieurs années, passera au tout numérique à partir du 26 mars prochain. Il était tombé à moins de 60.000 exemplaires vendus par jour.

The Independent est mort, vive TheIndependent.uk ! Le quotidien britannique The Independent, dont les ventes sont en chute libre depuis quelques années, arrête son édition papier et passera au 100% numérique à partir du 26 mars, a annoncé ce vendredi 12 février son propriétaire Evgeny Lebedev, fils de l'oligarque et milliardaire russe Alexandre Lebedev.

"L'industrie de la presse est en mutation et ce changement est amorcé par les lecteurs. Ils nous montrent que l'avenir est au numérique", a déclaré Evgeny Lebedev, le propriétaire du journal, dans un communiqué.

Le quotidien le moins distribué du Royaume-Uni

Distribué à environ 56.000 exemplaires par jour, selon des chiffres de l'Audit Bureau of Circulation, équivalent britannique de l'Alliance pour les chiffres de la presse et des médias (APCM, ex-OJD) , The Independent, né en 1986, est le quotidien national le moins distribué au Royaume-Uni, loin derrière des tabloïds comme le Sun ou le Daily Mail et des titres comme le Times, le Guardian ou le Daily Telegraph. En France, il se placerait entre Libération (environ 95.000), La Croix (environ 92.000) et L'Humanité (37.000 exemplaires).

"Cette décision permet de sauvegarder la marque de The Independent et nous permet de continuer à investir dans le contenu de haute qualité éditoriale qui attire de plus en plus de lecteurs sur nos plateformes en lignes", a commenté Evgeny Lebedev, à la tête du groupe ESI Media qui possède également le quotidien gratuit The Evening Standard.

"Quelques licenciements parmi le personnel éditorial"

Le groupe a par ailleurs confirmé la vente, sous réserve d'accord des actionnaires, du journal "i", version allégée du quotidien, au groupe Johnston Press, qui devrait également accueillir au passage "un nombre significatif d'employés" de The Independent. La vente devrait rapporter environ 25 millions de livres (32 millions d'euros), selon les médias britanniques.

"Il y aura quelques licenciements parmi le personnel éditorial", a toutefois ajouté ESI Media.

Une appli mobile et des nouveaux bureaux

ESI Media, qui possède aussi la chaîne de télévision London Live, a bien expliqué que The Independent devenait "le premier quotidien national à se lancer dans l'aventure 100% numérique à échelle globale". Il a annoncé la mise en place d'une application pour mobiles par abonnement et l'ouverture de nouveaux bureaux en Europe, au Moyen Orient et en Asie ainsi qu'un développement aux Etats-Unis.

(Avec AFP)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :