Mobile : les 10 chocs provoqués par l'arrivée du trublion Free

 |   |  1008  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : Free)
Baisse des prix, stimulation du marché, suppressions d'emplois... La Tribune fait la liste des 10 conséquences majeures liées à l'arrivée fracassante de l'opérateur à bas coût sur le marché du mobile en janvier 2012. La dernière en date étant l'accord entre Bouygues et SFR pour un partage de leurs réseaux annoncé ce lundi.

1- Les prix ont baissé
 
Les utilisateurs de mobile n'ont pu que se réjouir de l'arrivée de l'opérateur à bas coût sur le marché des télécoms avec des tarifs très agressifs sans obligation d'engagement sur une durée d'abonnement. Appels et SMS illimités, 3Go de données pour 19,99 euros par mois et même 15,99 euros pour les abonnés ADSL à la Freebox, un forfait "deux fois moins chers que le marché". Une autre offre propose 1 heure de communication et 60 SMS pour...2 euros. Une offre qui peut même être gratuite pour les clients Freebox... Les grands opérateurs n'ont pas eu d'autre choix que de s'aligner peu ou prou sur les prix proposés par Free.

2- Les abonnements sans engagement se sont généralisés
Les trois grands opérateurs qui se partageaient le marché ont tous créé des offres sans engagement (Sosh pour Orange, Red pour SFR, et B&You pour Bouygues Télécom), qui se sont généralisées.

3- Le nombre de clients a augmenté
Globalement, et notamment grâce à la portabilité, le nombre d'abonnés ne cesse d'augmenter (73,7 millions aujourd'hui). D'après les données de l'Arcep, il a progressé de 4 millions depuis début 2012 et de 12 millions depuis 2010, comme l'illustre le graphique ci-dessous, réalisé par l'Arcep. L'arrivée de Free a indéniablement dynamisé le développement du parc.

4- Bouygues plonge dans le rouge
Bouygues Télécom a fini l'année 2012 avec une perte de 16 millions d'euros, contre un bénéfice net de 331 millions d'euros en 2011. Son chiffre d'affaires s'est replié de 9% à 5,226 milliards d'euros. La filiale tlécoms de Bouygues estime toutefois avoir fait preuve d'une bonne "résistance commerciale dans un environnement extrêmement difficile", avec un parc total de clients mobiles stabilisé à 11,3 millions d'abonnés.

5- Les opérateurs dégraissent
De nombreux plans de suppressions d'emplois ont été annoncés depuis l'arrivée de Free Mobile sur le marché. Bouygues Telecom a ainsi supprimé 542 emplois dans le cadre d'un plan de départs volontaires. SFR, qui pourrait fermer 150 boutiques d'ici 2014, a annoncé lui aussi un plan de ce type qui devrait porter sur 1.123 postes et 267 créations, en cours de discussions avec les partenaires sociaux.

6- Les petits acteurs sortent du jeu
Un certain nombre d'opérateurs "virtuels" MNVO  n'auront finalement pas réussi à résister à la tornade Free. Carrefour Interactive a ainsi vendu son activité à Orange. De son côté, le groupe Auchan a également annoncé qu'il devrait quitter le marché des télécoms. "Les offres d'Auchan Télécom ne permettent plus de proposer une offre rentable. La Direction propose donc l'arrêt de l'activité mobile et la cession de la base clients à un acteur du marché", précise un communiqué. Selon PCImpact, les clients d'Auchan Télécom pourraient se retrouver chez SFR dont l'opérateur virtuel exploitait le réseau.

7- La course à la 4G
Le numéro deux du marché, SFR a été le premier à ouvrir commercialement le réseau 4G en novembre dernier. De son côté, Orange se targue d'être le leader avec 50 villes et 15 zones de couvertures. Quant à Bouygues Télécom, numéro trois du marché, il a ouvert commercialement son réseau 4G début juin à Strasbourg. Mais le lancement "massif" est programmé pour le 1er octobre prochain, date à laquelle les dirigeants de Bouygues Télécom promettent qu'il y aura "une vraie couverture nationale, y compris dans les villes moyennes, sans trous ni mitage". Reste à connaître la réaction du quatrième opérateur

>> Mobile: qui aura la meilleure 4G?

8- Phone House sur le bas côté
La chaîne de magasins spécialisés en téléphonie, qui emploie 1.200 personnes, va fermer, invoquant la "non-viabilité de son modèle", après avoir perdu le contrat de Bouygues Telecom et bientôt celui d'Orange. Son actionnaire principal, l'américain Best Buy, également en difficultés, se retire d'Europe. "La première priorité de la direction est de minimiser la perte des emplois et de sécuriser les meilleures solutions possibles pour ses collaborateurs", a indiqué Phone House fin avril dans un communiqué.

La chaîne évoque "des discussions actives" engagées avec "plusieurs acteurs" pour la vente de magasins afin de préserver les emplois. "Il y aura de nombreux candidats à la reprise, car le parc est de qualité mais il y aura de la casse au siège", analyse un bon connaisseur de l'entreprise. La nouvelle enseigne dédiée aux accessoires pour smartphones et tablettes The Kase serait intéressée par la reprise d'environ 80 magasins The Phone House. Ceci permettrait à près de 300 salariés de conserver leur emploi.

>> Effet Free Mobile: Phone House va fermer tous ses magasins

9- En bourse, Free vaut plus que Bouygues
Free vaut désormais 3 milliards d'euros de plus que le groupe Bouygues. L'écart s'est creusé entre la maison-mère du nouvel entrant du marché mobile, Iliad, qui pèse plus de 9 milliards d'euros en bourse, et la maison-mère du numéro trois du secteur, qui pèse environ 7 milliards d'euros. De son côté, Vivendi (maison-mère de SFR) pèse plus de 21 milliards d'euros, soit un milliard de plus qu'Orange.

>> Free vaut plus que Bouygues...et Vivendi plus que France Telecom!

10- SFR et Bouygues Télécom veulent se partager leurs réseaux
Le 22 juillet 2013, SFR et Bouygues annoncent l'ouverture de négociations exclusives en vue d'un partage de leurs réseaux (mobiles). Un accord "stratégique", qu'ils espèrent boucler avant la fin de l'année. Objectif? Cette alliance vise à offrir "la meilleure couverture géographique et la meilleure qualité de service". Mais cela permettra surtout de faire des économies et de mutualiser les investissements

Pour aller plus loin: Free Mobile: retour sur une année folle en 30 dates et son lot de polémiques


>> Envolée des plaintes contre les opérateurs mobiles y compris Free

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 10/09/2013 à 11:25 :
Un parti politique le PS , le FBI en France (les RG , la Rive Gauche) terrorise des Français qui refusent de se laisser raccoler (recruter pour servir) .
Aidez nous à faire éclater la vérité sur les NASI (le mot a disparu du dictionnaire) .
http://resistesfrance.jimdo.com
a écrit le 01/08/2013 à 8:56 :
Et quid de l investissement? La 4g etait achetée aux equipementiers avant l arrivée de free. Je suis sceptique sur du low cost pour un marché qui doit encore beaucoup s ameliorer : debit, couverture, qualité. Enfin si on préfère payer moins cher pour appeler "quand ca marche" ou "sans video"... C est un choix
a écrit le 25/07/2013 à 11:51 :
Free rachète Orange qui peut ainsi régler l'ardoise fiscale de 2,1 milliards d'euros. </mode humour>
a écrit le 24/07/2013 à 23:37 :
free bénéficie des aides de l'arcep (tarifs, réseaux à prix coûtant de l'opérateur historique..), sa situation est très critique parce que les offres ne sont pas rentables : soit free revient sur des offres rentables (comme tout nouvel entrant), soit il va avoir de sérieux problèmes, car la concurrence déloyale favorisée par le régulateur ne va pas durer ! il ne serait pas surprenant que XN vende temps que le cours de la bulle est à son apogée !
Réponse de le 02/08/2013 à 20:01 :
@test
+de 13 millions de dividendes taxées à 35 % , effectivement il est assez mal payé.
a écrit le 24/07/2013 à 23:33 :
merci de cette pub gratuite et incomplète (quid des aides, concurrence déloyale en faisant le coucou..?), le milliardaire du minitel rose en a besoin, faites une quète temps que vous y etes !!!
a écrit le 24/07/2013 à 23:29 :
il manque au tableau le fait qu'il ne s'agit pas de concurrence mais d'aides illicites : free a eu des licences moins chères et surtout grâce à la surfacturation des terminaisons d'appel, ça lui permet d'offrir un forfait à 19,9e subventionné à hauteur de 10e par les 3 autres opérateurs !!! free est sur une position artificielle grâce aux aides données par le régulateur... d'où concurrence déloyale, licenciements, baisse des investissements...vive la concurrence, mais la vraie, pas les aides occultes en faisant croire que le résultat est le fruit d'une vraie concurrence !!!
a écrit le 24/07/2013 à 22:05 :
la seule facture qui a baissé depuis 10ans c'est celle du téléphone mobile, Free a fait sauter le cartel de la téléphonie et obligé les concurrents à s'aligner ... Il y a tellement de domaines où l'offre est cartélisée en France comme l'énergie par exemple, qu'on ne peut que saluer celui qui nous a offert la seule baisse de prix depuis 10ans dans un océan de hausses!
Réponse de le 01/08/2013 à 8:50 :
Je te répond mais cette info est fausse dans l article également. Les prix ont nettement baisse avec les mvno. Par exemple la poste mobile etait au meme prix avant l arrivee de free. Mais c etait du subventionné. Donc ca parait plus cher. Mais ca ne l etait pas.
a écrit le 24/07/2013 à 20:28 :
moi sarl artisan et bien d autre quand je ferme j ai le rsa VOILA
illimythics sfr 2011 110 euro ; free 2012 illimite 19.99
Orange combien de personnes se sont donner la mort il disait on gagne pas assez d argent
sfr bouygues orange entente illicite
une amende record de 534 millions d'euros des trois opérateurs de téléphonie mobile pour entente illicite
a écrit le 24/07/2013 à 20:00 :
Ce pseudo débat sur le méchant Free par qui le malheur est arrivé pour les autres (chômage... délocalisations...) me fait penser à l'arrivée de la grande distribution dans les années 60. Une évolution inéluctable a eu lieu et le consommateur, donc le marché, ne peut que s'en réjouir. Je préfère la situation actuelle avec des prix justes pour le consommateur, plutôt que la situation d'avant avec des quasi monopoles, une entente illicite, des prix extrêmement élevés qui finalement ne profitaient qu'à un nombre limité de personnes (dirigeants et actionnaires des 3 opérateurs historiques) et ces niveaux de marge leur permettaient de faire n'importe quoi (acquisitions à l'étranger non rentables par exemple). C'est la vie les gars, il faut savoir s'adapter avec son temps.
a écrit le 24/07/2013 à 18:56 :
Apres lecture des commentaires , je suis surpris des connaissances et certitudes .... J'ai une Freebox Crystale et un forfait mobile a 2 ( zero ) Euros ....... Tout va bien et mon porte monnaie me remerçie !!!!
a écrit le 24/07/2013 à 15:11 :
On peut déduire quelques petites choses de cet article.

Par exemple: "Une autre offre propose 1 heure de communication et 60 SMS pour...2 euros."

1) l'article a été écrit il y a longtemps: l'offre 2? a été fortement augmentée en décembre 2012, on est en juillet... et la cerise c'est le suspense avant le prix...

2a) personne ne relit les articles à La Tribune lors de la publication, ou alors
2b) personne ne sait à La Tribune que l'offre a changé...

Je ne sais pas lequel de 2a) ou 2b) est le pire...
a écrit le 24/07/2013 à 14:09 :
Et le revers de la médaille les opérateurs n'embauchent plus et on licenciait en masse...
a écrit le 24/07/2013 à 12:40 :
1H de communication = 2? /mois
Bravo Free , continuez . Vous êtes un héros !
a écrit le 24/07/2013 à 11:54 :
On ne va pas se plaindre, depuis que free a montré le
bout de son nez, tous les opérateurs ont baissé leurs
abonnements. Ils se sont assez engraissés pendant
des années.
a écrit le 24/07/2013 à 11:06 :
Un forfait 1 heure / 60 SMS pour 2 euros.

Il me semble que depuis pas mal de temps, le forfait à 2 euros c'est plutôt 2 heures et SMS Illimités ...
a écrit le 24/07/2013 à 10:55 :
1- Les prix ont baissé
[---] Une autre offre propose 1 heure de communication et 60 SMS pour...2 euros [---]
Vérifiez vos sources avant d'écrire des erreurs!!!
L'offre à 2 euros, c'est 2H + SMS ILLIMITES !!!
Voir http://mobile.free.fr/

Inexcusable, d'autant que le changement a été réalisé, il y a bien plus d'un mois!!!
a écrit le 24/07/2013 à 9:34 :
il faudrait aussi parler des effets secondaires pervers, directement liés au type d'offre Free abonnement sans appareil mobile.
Je pense notamment, au marché parallèle en plein expansion du téléphone portable volé par racketter...
Réponse de le 24/07/2013 à 11:02 :
Vous oubliez que les futurs chômeurs pourront prendre un forfait chez Free à 2 euros...mais bon, la plupart du temps il pourront pas s'en servir, car leur mobile ne fonctionnera pas..
a écrit le 24/07/2013 à 8:02 :
MERCI FREE, il faudrait un free pour les autoroutes, un free pour EDF GDF, un free pour les syndics, tous ces monopoles inefficaces de droit public et rentiers de droit privé !
Réponse de le 24/07/2013 à 10:49 :
michel, poussez plus loin votre analyse, et rappelez que Free a pu démarrer grâce à F Fillon, et que, dans la discussion actuelle sur le monopole des taxis, le gouvernement penche en faveur de ces derniers !... Chacun pourra alors tirer ses conclusions...
a écrit le 24/07/2013 à 1:58 :
Pape, certainement car il est la dixième fortune de France (plus de 3 milliards d'euros).
Ben....free pour les autoroutes; alors là, d'accord. Pendant mes 41 années d'activité "on" m'a piqué du fric pour construire les autoroutes en nous faisant croire qu'elles seraient gratos lorsqu'elles seront rentables. Des clous!!!! J'ai payé pour les construire et il faudrait que je paie pour rouler dessus? Il y a plus de 30 ans que je n'ai pas fait 1km sur une autoroute. Je ne regarde à la télé que BFMTV et ça me fait rigoler de voir ceux qui prennent l'autoroute et qui restent bloqués 3 heures dans les bouchons à bouffer de l'essence en faisant du surplace. La crise! Hein! Quoi? Il faut croire que les carburants et les péages ne sont pas assez chers.............Pensez ce que vous voulez.
Je dirai aussi que le jour où tous ceux (celles) qui ont quitté le Nord de la France parce que le temps était pluvieux auraient pu faire des économies parce que le lendemain tout le Nord de la France crevait de chaud et ça dure, ça dure etc.
Bonne journée.
a écrit le 24/07/2013 à 1:41 :
Vous vous plaignez du prix des forfaits mobiles et consequences.. l arrivée de free fait fermer 150 boutique sfr donc pres de 700 salariés 90 club Bouygues avec depart volontaires et je ne sais combien de salaries france Télécom. Mais vous ne vous plaignez pas du prix du pain.. des vêtements. . Du café dans le bar du coin.. des taux d intérêts des banques.. des aliments en supermarché etc... en plus free delocalise ses employé illettrés payé au lance pierre.. resultats tension chomage et j en passe..
Certe les prix sont plus bas mais à quel prix ? La france coule mais c est pas grave mon forfait coute moins cher.. ne boycottez pas les pharmacie qui font 60% de marges par rapport a 2012 ou l essence qui augmente a ptit feu... bravo.
Réponse de le 24/07/2013 à 7:29 :
de laisser entendre que les licenciements et fermeture de boutique sont liés à l'arrivée de Free mobile, alors que ce ne sont que des licenciements boursiers.
Un technicien d'Orange ou de SFR licencié à toujours la possibilité de proposer son "expertise" à Free si naturellement il pense que Free peut être intéressé par cette "expertise" et que coté salaire il reste concurrentiel.
Par contre il est surement probable que ces opérateurs ont du chercher a se débarrasser des "boulets" qu'ils trainaient depuis plusieurs années mais qu'une législation du travail et des syndicats protégaient peut être un peu trop, et pour eux on comprend leur rancoeur envers Free car ils auront beaucoup de difficultés à retrouver un job ou pantoufler confortablement dans un secteur de plus en plus concurentiel.
Réponse de le 24/07/2013 à 9:17 :
soit mais encore faudrait-il que l'expertise soit récompensée par un salaire en conséquence. Free paie un chef de projet 1800 ? brut !
Réponse de le 24/07/2013 à 9:39 :
Votre commentaire est indécent et témoigne d'une incurie totale.
Parce que vous pensez que Free, qui taille tout au plus juste, va embaucher ceux qui quittent les autres opérateurs ? C'est une blague ? Vous n'y croyez tout de même pas ?
Que ce soit Bouygues ou SFR, il s'agissait de plans de départ volontaires. Les entreprises n'ont pas "choisi" les "boulets" qui sont partis... Votre discours est complètement à côté de la plaque.
Réponse de le 24/07/2013 à 10:49 :
ZAZ69 a parfaitement raison.
Réponse de le 24/07/2013 à 10:56 :
Alors je me demande de qui se moque t on....Iliad propose des postes de responsable de déploiement a 30000 euros bruts par an, embauche des stagiaires a tout bas, traite ses employés comme des chiens( CF article de "rue 89": un journaliste a intégré le service client de Free pendant un mois), (CF reportage rejeté par M6 suite a Pliante de Mr Xavier Niel). on M Indecent, vous ne connaissez rien. Si vous etez si amoureux de Free que ça, allez travailler chez eux et arrêtez de traiter les employés de autres opérateurs de faineans et incompétents, car pendant ce temps là ils bossent eux. Je connais un société de sous traitants de Iliad qui déploie des antennes pour Free Mobile, et ça fait plus de 6 mois qu'ils ne sont pas payes par Iliad des travaux réalisez. Et je sais que de plus en plus de sociétés refusent de travailler avec Ilaid...
a écrit le 23/07/2013 à 23:12 :
a quand un fre dans l'énergie;;;;sur autoroute et pourquoi pas en politique?????????
Réponse de le 02/08/2013 à 20:23 :
Qui va investir en se faisant payer par les autres ?
Il n'y a pas plus de libre concurrence maintenant qu'avant .
C'est toujours un marché très réglementé, et on a juste voulu introduire un nouvel acteur.
a écrit le 23/07/2013 à 20:30 :
Si Free n'était pas arrivé, il y a pas mal d'années, sur le marché de l'internet combien devrions nous débourser chaque mois ? très certainement beaucoup plus. A l'époque de son arrivée Free proposait 50h de connexion, au même tarif que wanadoo qui n'octroyait que 15h si mes souvenirs sont bons ! au temps anciens du modem 56k l'écart était plus qu'appréciable !
a écrit le 23/07/2013 à 20:08 :
Pourrait-on aussi connaître les effets plus positifs ? Il me semble qu'il y a beaucoup de négatif dans cette analyse.
a écrit le 23/07/2013 à 19:46 :
Les exemples ne vont pas manquer j'en suis sûr mais pour illustrer le point 1, je suis passé d'un abonnement mensuel de 59 ? (offre Orange Origami) à 14,95 ? (offre Sosh), fin 2012. Soit 75% de baisse pour un service strictement identique (certes, avec des options en moins, mais je ne les utilisais jamais). Sans l'arrivée de Free sur le marché, jamais Orange n'aurait proposé de tels prix donc merci Free. Après, on peut toujours rétorquer que cela se fait au détriment de FT/Orange et ses salariés, et même au détriment de l'emploi en France, car cela a créé une énorme tension sur les prix mais ce n'est pas mon problème si les salariés d'Orange perdent sur leurs avantages (je travaille dans une sté sans CE et exposée à la concurrence internationale donc je leur dis : Bienvenue dans le monde réel). Et Free fait aussi travailler des milliers de personnes en France depuis leur arrivée sur ce marché.
Réponse de le 24/07/2013 à 10:48 :
Votre calcul est faux.. Dés le départ.
Orange Origami vous payez votre mobile subventionné et donc avec engagement ( et oui il faut etre neuneu pour penser que le mobile à 1 euro était offert par la Maison Orange) et donc, vous le comparez à une offre sans mobile et sans engagement.
Des la premiere ligne, il n'est déjà plus necessaire de lire la suite de votre commentaire.
Réponse de le 24/07/2013 à 11:00 :
Iliad fait travailler 4000 personnes en France, voir ses bilan comptables publiés...C'est un fait, si le prix du mobile baisse, les salaires d'embauche aussi... Le salaires d'embauche d'un ingénieur chez ILIAD sont de 30000 euros par an, et 360000 euros avec 5 ans d?expérience. Ne venez pas vous plaindre ensuite que la France d?appauvri, quand a ceux qui viennent sur ces forum, allez travailler chez Free pour des salaires comme ça... et faitez nous voir que vous etez meilleurs que les autres...
Réponse de le 24/07/2013 à 11:09 :
Entièrement d'accord, Combien de milliard ont il payer tous en amende pour entente illégale au lieu d'investir pour contenter son client .....Si nous les petits on faisait pareil on serait déjà depuis longtemps fermé .
Bienvenue dans le monde réel.

Bravo à la réussite de Free
Réponse de le 02/08/2013 à 20:16 :
Free a investi ds la fibre aux quelques endroits rentables.
Pour le reste, quand il s est agi d' investir, il a planté les copropriétés avec lesquelles il avait signé.
a écrit le 23/07/2013 à 19:41 :
merciiii FREE!!!!!
Réponse de le 24/07/2013 à 0:42 :
le patron de free pourra être pape plus tard
Réponse de le 01/08/2013 à 22:25 :
Vous n'avez donc rien économisé puisque c'est ce qui vous a servi a payer votre tel. Vous avez enlever qq heures de travail a des employés en boutique qui auraient pu vous vendre ce mobile av forfait...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :