Assurance-vie : combien va rapporter votre contrat cette année ?

 |   |  559  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters
La performance pour 2011 des fonds en euros est attendue à 3% en moyenne. Il existe pourtant quelques solutions pour obtenir une performance supérieure en prenant un minimum de risques.

Une bonne dose de baisse des taux des obligations, une grosse rasade de chute de la Bourse, un soupçon de défaillance grecque et un zeste de liquidités à taux plancher : c'est un cocktail indigeste qu'avalent les assureurs depuis le début de l'année. Et les assurés risquent d'avoir la gueule de bois en découvrant les rendements de leurs fonds en euros, attendus autour de 2,9 % en moyenne par les plus pessimistes, et de 3,2 % par les plus optimistes, après 3,4 % l'an dernier.

Dans les deux cas, ils devraient atteindre un double record historique : celui du plus bas taux nominal depuis le début de leur existence, mais aussi celui du plus faible gain en pouvoir d'achat net d'inflation depuis le milieu des années 1980. Avec un indice des prix à la consommation qui s'affiche à 2,3 % en septembre, et une fois enlevés les prélèvements sociaux de 13,5 % qui frappent désormais les intérêts, 2011 pourrait donc s'afficher comme une année blanche pour l'assurance-vie en euros, durant laquelle le pouvoir d'achat aura « juste » été préservé.

La défaillance de la Grèce n'y est pas pour grand-chose : même avec une décote de 50 % sur ses emprunts, les assureurs sont suffisamment peu exposés (voire pas du tout pour bon nombre de sociétés de taille moyenne) pour que celle-ci passe quasiment inaperçue. Avec des actifs qui renferment en général moins de 1 % d'obligations helléniques, la perte serait limitée à 0,5 % de rendement ; un montant qui peut facilement être compensé grâce aux réserves dont disposent les assureurs.

Crise de la dette... sans effet

La baisse de valeur des autres emprunts souverains d'Europe, dont les notes ont été dégradées (Espagne, Irlande, Italie, Portugal), n'aura, quant à elle, aucune incidence : elles sont comptabilisées pour leur valeur nominale, et non leur prix de marché. Il en irait toutefois bien autrement en cas de défaillance...

La baisse de la Bourse devrait faire plus mal, en obligeant les assureurs à passer des provisions pour dépréciation durable qui viendront minorer les rendements des portefeuilles. Même si la part des actions a été réduite au fil du temps dans les fonds en euros, celles-ci pèsent encore de 5 à 12 % des actifs. Les assureurs les plus exposés devraient donc être les plus vulnérables, sauf en cas de reprise forte avant la fin de l'année.

La principale raison de la diminution à venir réside toutefois, comme les autres années, dans le faible niveau des taux d'intérêt des obligations, qui représentent 80 % des actifs. Même si la collecte a été négative en septembre, les assureurs restent investisseurs net et doivent se contenter de papier faiblement rémunérateur, à moins de 3,2 % pour l'OAT à dix ans. « Les emprunts ?corporate? (d'entreprises) sont un peu plus rentables, autour de 3,9 %, mais il y a très peu de disponibilité sur le marché primaire », regrette Didier Brochard, directeur général de Fapès Diffusion, qui se retourne vers les obligations sécurisées.

Bref, l'assurance-vie en euros n'est pas à la fête. Mais paradoxalement, et faute de concurrents sérieux, elle demeure toujours la meilleure solution pour placer son épargne sans risque.

Cliquez ici pour découvrir 4 alternatives au fonds euros... à faible risque

Cliquez ici pour accéder à l'interview de Philippe Crevel

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 07/11/2011 à 11:55 :
l'assurance vie, la solution pour le complément de la retraite ????....pas si sûr ! vive la retraite par répartition ; la capitalisation est une illusion, la preuve !
Réponse de le 14/11/2011 à 17:29 :
Et les plus de 30 milliards de déficit du régime retraite, c'est une preuve aussi ? La répartition ne marche que sur une pyramide de âges en forme de pyramide. En France, ça fait 50 ans que ce n'est plus le cas. Éventuellement une répartition par tranche d'âge, mais c'est trop compliqué pour un énarque.
Réponse de le 21/04/2012 à 23:57 :
complétement idiot la retraite par répartition
de l'argent il y en a ul suffit de le mettre ou il faut et pas laisser nos dirigeant dépenser a tort et a travers et ce payer grassement
a écrit le 07/11/2011 à 2:52 :
Par les temps qui courent, l'assurance vie il vaut mieux ne plus en avoir. C'est risqué, très risqué car bourré d'obligations pourries genre Grèce et Italie. En cas de coup dur, on perd son épargne comme c'est le cas avec les obligations Grecques. Faut pas rêver.
Réponse de le 09/01/2012 à 15:18 :
Qu'est-ce que vous recommandez ?
a écrit le 06/11/2011 à 0:37 :
Combien va rapporter l'assurance vie : pas grand chose, pas plus que l'inflation, c'est à dire, rien du tout en fait. Cela parce que les taux sont trop bas. IL ne faut plus accepter de financer les dettes des états, devenues risquées, pour un si faible rendement. Refusons de financer ces dettes tant que les taux n'auront pas retrouvé un niveau acceptable (5% pour 10 ans), et que les états n'auront pas retrouvé des déficits normaux. Les taux trop bas les poussent à se surendetter !!! La faute aux banques centrales et à leurs taux trop bas pousse au crime !! Et pour aux crises (subprimes etc).
Réponse de le 06/11/2011 à 9:23 :
De toutes manieres les epargnants seront les didons de la farce !
Si les taux sont bas, alors les fonds ne rapporte plus rien, compte tenu
de l'inflation et des impots!!
Si les taux montent, les etats sur endettés ne peuvent plus
trouver des financements et augmentent les impots !!!!
a écrit le 05/11/2011 à 11:33 :
Les obligations haut rendement rapportent environ 10% en moyenne actuellement et les convertibles 4,5 à 8%. Sans parler des autres obligs, immobilier, actions à dividendes etc. Donc pas de raisons d'avoir un rendement trop mauvais. Autour de 3% en moyenne est crédible.
a écrit le 05/11/2011 à 11:05 :
en cas de sucession patrimoine delais pour avoir les fonds 18 mois mini 42 maxi
ne nombreuses societe assurance en faillitte,le krach est pret
Réponse de le 05/11/2011 à 11:30 :
La loi c'est versement 2 mois après dépôt d'un dossier complet, les tribunaux c'est pas fait pour les chiens !
Réponse de le 06/11/2011 à 7:52 :
En France il vaut mieux un movais compris qu'un bon proces !
Certes sur le delais la loi est en faveur du client ! mais avec un proces qui dure en moyenne de 5 à 7 ANS !
moi je dis c'est pas gagné d'avance !!!!!!!
Et puis si l?assureur est en faillite, avec ou sans jugement favorable, vous reverrez pas votre argent !
Réponse de le 19/11/2011 à 6:57 :
gg : ne met que les voyelles, tu seras plus lisible
Réponse de le 27/11/2011 à 16:59 :
@gg : Arrête la fumette : Tu voulais certainement dire "mieux vaut un bon compromis qu'un mauvais procès"
a écrit le 05/11/2011 à 9:58 :
QUELQU'UN S'OCCUPE DE LA MISE A JOUR DE CE SITE ??????
Réponse de le 05/11/2011 à 11:34 :
oui moi ;o))
a écrit le 05/11/2011 à 9:54 :
à la question : bien moins que demain et encore moins qu'hier
Réponse de le 06/11/2011 à 5:50 :
Vous auriez plutôt dû dire : bien moins qu'hier et demain bien moins qu'aujourd'hui
a écrit le 05/11/2011 à 9:48 :
Rien à voir avec le sujet mais qui a un impact sur votre épargne : Une information qui devrait intéresser beaucoup de monde. Le ministère de l'écologie publie une liste des véhicules faisant l'objet de rappel. A CONSULTER si vous avez une acquisition cette année ou si vous souhaitez le faire. Vous saurez ainsi si vous avez (ou allez) fait une bonne affaire : http://www.developpement-durable.gouv.fr/IMG/pdf/Signalements_2011-2.pdf
Réponse de le 06/11/2011 à 5:51 :
@TITEUF : +10 c'est TOP comme info.
a écrit le 05/11/2011 à 5:41 :
C'est comme le livret A dont la rentabilité est bien en dessous de l'inflation.
a écrit le 04/11/2011 à 22:35 :
Pire crise de l'histoire, et le rendement atteindra quand même 3% semble-t-il ?

Nous continuons à marcher sur la tête.... la croissance de la plupart des salaires sera probablement inférieure, quel magnifique message !
Réponse de le 04/11/2011 à 23:01 :
Je suis pas convaincu !
J'attends de voir les résultats avant de dire ceci ou cela !
je trouve qu'ils sont très très très très optimiste avec leur 3%
Réponse de le 05/11/2011 à 11:28 :
L'assurance-vie c'est un capital donc généralement déjà passé par l'impôts sur le revenu et qui y repasse à nouveau au delà de 4600 et 9200 euros annuels de retraits. Par ailleurs c'est de plus en plus un complément de retraite voire une retraite. On voit mal pourquoi çà devrait suivre l'évolution des salaires alors que c'est déjà pas mal taxé et les fonds chargés en frais et les épargnants prennent en plus des risques et financent l'économie entière. Beaucoup sont dans le rouge plusieurs années quand mal investis en bourse. Donc ils font juste que défendre en résultat net plus ou moins bien leur capital contre l'inflation. Cà n'est donc pas à référencer comme un salaire et d'ailleurs quel salaire. Dans ce cas quand l'immobilier et autres placements augmentent on indexe aussi sur les salaires ??!
Réponse de le 06/11/2011 à 9:26 :
Je confirme votre propos sur le fait que les salaires
et les revenus du capital sont bien taxé !!
STOP AUX IMPOTS !! TROP D'IMPOTS TUE L'IMPOTS !!!!
a écrit le 04/11/2011 à 17:45 :
Le rendement des fonds euros euros n'est pas un problème pour les contrats internet peu chargés en frais type Linxea, Abivie etc qui en plus disposent souvent de non pas 1 mais 2 fonds euros et beaucoup de choix d'unités de comptes qui bien diversifiées permettent avec peu de risques de doper le rendement global d'un contrat. Les contrats qui posent problème sont ceux qui sont les plus chargés en frais et qui sont encore majoritaire. Beaucoup de gens y souscrivent encore sans s'informer assez des possibilités du marché, influencés par là aussi trop de commerciaux peu scrupuleux.
a écrit le 04/11/2011 à 14:02 :
En même temps, il serait bon de faire des articles qui expliquent comment sont structurés les fonds euros des assureurs et banques...il faudrait que vous expliquiez quelles sont les contreparties comptables et financières...cela pourrait rassurer les particuliers. Ecrire un article pour reprendre ce qui se dit depuis des mois dans les JT du 20H c'est bien ...détailler c'est beaucoup mieux!! Notez que les fonds Euros ne sont pas uniquement composés d'obligation d'Etat, qu'ils sont majoritairement composés d'oblig' corporate ou d'immobilier d'entreprises et de commerces. Nicolas PILIKIAN dirigeant de verisfinance.com
a écrit le 04/11/2011 à 9:47 :
Mais le risque en vaut le coup puisque vous êtes rémunérés à 3%, youhouuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuu!!!!!!!!!!!
Réponse de le 05/11/2011 à 5:42 :
OUI, mais vu l'imposition et autres taxes que reste t'il ?
a écrit le 04/11/2011 à 9:45 :
Attendez un peu encore, et vous verrez combien il va vous couter ce placement lorsque plusieurs états européens auront fait faillite.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :