Expatriation : les Français sont les salariés les moins mobiles d'Europe

 |   |  421  mots
Les Italiens sont les salariés européens qui ont le plus la bougeotte.
Les Italiens sont les salariés européens qui ont le plus la bougeotte. (Crédits : ADP)
Malgré un climat qui peut sembler morose, les salariés français envisagent moins l'expatriation que leurs voisins européens.

Près d'un Français sur deux n'est pas intéressé par la possibilité de partir travailler dans un autre pays. En effet, seulement 54% des salariés français envisagent de poursuivre leur carrière à l'étranger, selon l'étude "The Workforce View in Europe 2017" réalisée par Opinion Matters pour ADP, soit un niveau inférieur de 20 points à la moyenne européenne, située à 74%. Cela place la France en dernière position parmi les dix pays européens de l'étude. Les Britanniques font à peine mieux avec 57% de salariés intéressés par un poste à l'étranger. A titre de comparaison, cette envie d'ailleurs s'élève à 67% en Allemagne et peut aller jusqu'à 85% en Espagne et 88% en Italie.

L'étude se penche également sur les pays prisés par les salariés qui souhaitent s'expatrier. Pour les salariés français, les pays privilégiés sont, sans grande surprise, l'Allemagne (12%), la Suisse (11%) et le Royaume-Uni (11%). Si on dé-zoome au niveau européen, les destinations préférées expatriés aspirants sont l'Allemagne, le Royaume-Uni et... la France ! Cette bonne position est d'autant plus surprenante que l'éventail des possibilités intégrait également des zones extra-européennes comme l'Amérique du Nord (12e) et l'Asie-Pacifique (19e). Cette troisième place conforte en tout cas l'idée d'un regain d'intérêt de la France aux yeux des autres expatriés, comme l'avait démontré le bond réalisé par le pays au classement HSBC Expat Explorer 2016.

La mobilité, autant un enjeu pour les entreprises que pour les salariés

L'envie d'ailleurs est plus ou moins forte en fonction des profils de salariés européens. Ainsi, 36% des femmes n'envisagent pas de travailler à l'étranger contre seulement 18% des hommes. Les jeunes salariés, âgés de 16 à 24 ans, sont pour leur part 87% à se déclarer "intéressés par des opportunités de carrière à l'étranger", alors que les plus de 55 ans ne sont plus que 56% dans ce cas.

Pour Sébastien Hass, vice-président d'ADP France, ces statistiques globalement favorables à l'expatriation doivent pousser les entreprises à s'adapter :  "La bataille pour les talents va devenir un défi clé sur le continent, il est essentiel que les entreprises envisagent de nouveaux moyens pour accueillir des collaborateurs plus internationaux". Les entreprises présentes sur plusieurs territoires auraient également tout intérêt à "encourager la mobilité des talents" afin de "rester compétitif au niveau mondial".

Lire aussi : Pourquoi l'expatriation pourrait être un enjeu de la campagne présidentielle

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 19/02/2017 à 6:32 :
C'est culturel. Les Francais ont ete les seuls parmi les peuples Europeens a ne pas participer a la grande vague d'emigration vers les Ameriques (1820-1910) , mise à part l'emigration bearnaise vers l'argentine et le chili. A comparer aux dizaine millions d'allemands/Polonais/Scandinaves qui sont partis pour les US.
Meme au Canada il n'y a jamais eu de flux migratoire de francais consequent Les Francais sont pantouflards et cultivent un sentiment de superiorité
a écrit le 18/02/2017 à 18:23 :
Avant de s'expatrier il faut bien réfléchir au système social du pays où l'on désire s'installer . Au Canada par exemple l'âge de départ à la retraite va passer de 65 à 67 ans.
Réponse de le 19/02/2017 à 17:30 :
@gipare: 1) les socialos (appelés "libéraux" au Canada) ont promis de ne pas toucher à l'âge de départ officiel, mais on sait ce que vaut la parole des socialistes. 2) En effet, les prestations sont différentes de ce qu'elles sont en France actuellement. La retraite se décompose en 2 parties: a) l'assurance vieillesse et le Régime de pension du Canada (RPC). Les prestations du RPC sont fonction des cotisations au cours de sa carrière, mais elles sont toujours faibles parce que les cotisations sont plafonnées. b) le montant de l'assurance viellesse dépend du montant des prestations du RPC. et se situe aux environs de 1000 dollars/mois dans le meilleur des cas :-)
a écrit le 18/02/2017 à 10:18 :
Les Français jeunes ou moins jeunes sont des pantouflards, peu ouverts sur le reste du Monde qui les entoure, cela va avec d'autres statistiques ou constatations: environ 5% des Français voyages hors des frontières; 10% seulement parlent couramment une autre langue et surtout un nombrilisme et un égocentrisme qui nous place en tête des pays de l'U.E.
Réponse de le 19/02/2017 à 9:18 :
Vous portez bien votre pseudo, vous ! On sent le gars positif, ouvert sur le monde,...
a écrit le 18/02/2017 à 9:15 :
Mais on fait tout pour les pousser a s'expatrier et faire de notre pays un terrain vague!
Réponse de le 18/02/2017 à 10:05 :
les données mentionnées ci-dessous disent que les Français émigrent peu.
cf. notamment le lien trouvé par Patriot9 : https://www.weforum.org/agenda/2016/03/which-countries-are-the-biggest-exporters-of-their-own-citizens/
il y a de la marge.
Bernard Ramanantsoa (HEC) disait en mai 2015 (Le Parisien) qu'il n'y a pas d'exode, et que chez ceux qui veulent aller à l'étranger très peu le justifient par une image négative de la France.
quelles sont les données objectives/fiables sur lesquelles tu te bases pour dire qu'il y a un exode ?
mais il va falloir effectivement que les Français s'exportent. pour civiliser le monde. :-)
a écrit le 18/02/2017 à 2:40 :
Le francais est de par sa nature pantouflard. Il n'aime pas prendre de risque; que s'il est sur d'en tirer profit.
a écrit le 18/02/2017 à 0:45 :
Merci a La Tribune de sortir un peu de l'auto flagellation dans laquelle semblent s'enfermer tous les médias français. Il faut avoir été expatrié pour évaluer le ridicule de toutes ces auto critiques sur la France.
Réponse de le 18/02/2017 à 1:23 :
Je vous rejoins totalement, ayant vécu et travaillé dans 4 pays en dehors de la France, le "compromis à la française" est loin d'être nul, je dirais même qu'il est en fait assez unique.
Dommage qu'il n'y ait pas plus de mes compatriotes pour s'en rendre compte. Bon, d'un autre côté ce sont toujours les râleurs qu'on entend le plus...et ils ne disent rien d'une majorité silencieuse plutôt satisfaite, au final.
a écrit le 17/02/2017 à 21:07 :
Oui, les Français se sentent bien chez eux. Ce sont surtout les enfants des 2ème et 3ème générations d'immigrés qui trouvent si difficile de vivre en France. Tout en étant Français.
a écrit le 17/02/2017 à 20:10 :
87% des jeunes, heureusement, car si les jeunes n'avaient pas d'ambition, ce serait dramatique ! 56% de moins jeunes est un bon score dans la mesure où s'expatrier demande de l'estomac, des compétences et au moins une langue étrangère. Maintenant, que certains ne souhaitent pas bouger ne relève peut-être pas du bien-être au pays, mais du syndrome de Stockholm d'une part et du manque d'éléments que je citais pour l'expatriation d'autre part :-)
a écrit le 17/02/2017 à 19:35 :
Partir en Europe de l'EU n'est plus une emigration vraiment...
La France protege enormement socialement (retraite, sante...)
Quitter si vous n'avez pas la chance de trouver en France, cela prouvera des competences humaines deja.
Apres, si vous etes vraiment qualifie, vous trouvez en France si vous cherchez avec patience.
Les relations au travail et conditions de travailbsont en general agreable en tant que cadre.
a écrit le 17/02/2017 à 15:22 :
comme tous les sondages, ca ne veut rien dire.
De quels français parle-t'on? origine (pas raciale, mais urbain ou rural, parisien ou le reste du pays, les jeunes ou les vieux et la grande masse de ceux qui ont entre 30 et 50 ans puisque ceux la sont trop vieux poue etre"jeunes" et trop jeunes pour etre"vieux")?
CSP: plutot les patrons? les cadres? les employes? les fonctionnaires (c'est pour rire!)?
Réponse de le 17/02/2017 à 19:03 :
@ExPat

Bien vu ,mais ce que tu écris est valable pour les autres pays....
a écrit le 17/02/2017 à 15:05 :
"Les jeunes salariés, âgés de 16 à 24 ans, sont pour leur part 87% à se déclarer "intéressés par des opportunités de carrière à l'étranger"

Des salariés de 16 ans , il doit pas y en avoir des tonnes.
a écrit le 17/02/2017 à 14:39 :
"Connecting with Emigrants", OCDE, 2015 : taux d'émigration des Français est inférieur de moitié à ceux de UK et Germanie ; 1,5M de Français à l'étranger (OCDE et sélection de pays hors OCDE) contre 3,7M à 3,9M pour Germanie et UK.
Trends in International Migrant Stock, ONU, 2015 : les 20 pays ayant la diaspora la plus importante vont de l'Inde (15M) à USA (3M) ; y figurent UK (5M) et Germanie (4M). pas la France.
1,7M de Français inscrits au registre des Français de l'étranger à fin 2015. la diaspora française est estimée en tout à 2,5M (haut de la fourchette de 2M à 2,5M).

la France est en retard en matière d'émigration.
comme disaient l'OCDE en mai 2015 dans Le Parisien ou Guillaume Duval dans "Made in Germany", l'émigration allemande a favorisé la performance à l'export du pays.
Réponse de le 19/02/2017 à 9:35 :
Et vice versa..! Si l'émigration allemande a favorisé l'export, l'export favorise l'expatriation ! Il ne faut pas oublier que 75% des expatriés partent (la première fois du moins) avec leur entreprise. Si les entreprises de leur pays travaillent à l'international, ils partent. Sinon ils restent. L'Allemagne en 2016, était excédentaire (en commerce extérieur) de 250 milliards d'euros (ça permet de créer quelques emplois). Dans le même temps, en France, nous étions déficitaires de 50 milliards... d'accord ?

Le 2e cas de figure de cet article (qui compare ce qui n'est pas comparable) ou de l'étude de l'ONU, ce sont les pays pauvres. Là, les gens s'en vont parce qu'ils n'ont pas le choix. Et en France, on en est pas là, non plus.

Il faut éviter de tirer des conclusions à partir d'éléments qui n'ont rien à voir les uns avec les autres. On a assez de journalistes qui font ce boulot là déjà !
a écrit le 17/02/2017 à 13:33 :
Étrange : il parait que les français sont les plus pessimistes du monde ! Il semblerait qu'à l'étranger on préfère s'expatrier plutôt que de râler voir de faire face aux problèmes ??!
Réponse de le 18/02/2017 à 10:23 :
Bien vu aérolithe, il faut préciser que seuls les Français ont un pays centralisé avec un Etat tout puissant (ce qu'ils pensent) et qui les protègent de tout ou presque. L'Etat protecteur, redistributeur (à outrance) garant du système social auquel ils sont tellement attachés.
a écrit le 17/02/2017 à 11:22 :
C'est vraiment un plaisir de rentrer chez soi en France après un long voyage à l'étranger.
Tous les étrangers que je connais sont attirés par la France.
Le french bashing est une spécialité bien française attisée par les extrémistes populistes.
Finalement nos problèmes sont plus ou moins les mêmes qu'ailleurs et quitte à s'engueuler autant le faire dans sa langue maternelle.
Réponse de le 17/02/2017 à 13:50 :
je sais pas ou vous habitez, mais je ne reviendrai jamais en France. Outre le fait que ca serait un suicide professionnel (vu mon age, c est etre condamne a pole emploi) les condition de travail/vie sont bien meilleures en suisse ou en rfa (2 pays ou j ai travaille).
Apres c est sur que le climat est pas terrible et la nourriture moins bonne. Mais d un autre coté je peux laisser quelque chose dehors sans etre sur de me le faire voler
Réponse de le 17/02/2017 à 14:17 :
@cd : je confirme: pour avoir passé 6 mois en Allemagne en 2010, la vie y est bien plus facile.D'accord aussi sur bouffe et climat!

Aujourd'hui, j'ai 58 ans, suis ingénieur en informatique industrielle au chômage en France : très grosse galère. Je serais tenté de repartir.
Réponse de le 18/02/2017 à 0:27 :
Je suis d'accord avec vous. Il suffit de s'expatrier pour découvrir la chance que nous avons et que, finalement, notre pays n"a pas plus de problèmes que d'autres et parfois beaucoup moins.
Nos concitoyens sont le seul problème de la France, ils manquent de confiance en eux et surtout entre eux (60% ne font pas confiance dans leurs voisins).
Il faudrait que les français s'expatrient un peu plus pour mieux s'aimer et aimer leur pays.
a écrit le 17/02/2017 à 11:11 :
Ce qui me frappe c'est au contraire qu'il y ait plus de la moitié des français qui envisageraient d'émigrer pour des raisons économiques.

Mais c'est sur le papier, parce que si on creusait, le chiffre réel descendrait à moins de 10% pour des tas de raisons: Barrière de la langue, de qualifications, de conditions de salaire, de conditions de travail, de sécurité (qui voudrait aller travailler en Syrie?) et administratives (droits retraites, naturalisation des conjoint(e)s et des enfants, fiscalité etc etc).

On dit ce qu'on veut de la France mais ça reste un pays très attractif sur bien des points et ne s'expatrie que très peu de monde.
Réponse de le 17/02/2017 à 13:53 :
Je dirai surtout que la france contrairement a d autres pays n a pas de tradition d emigration. Mais ca change car vu le marasme actuel de plus en plus de jeune francais comprennent qu ils n ont aucun avenir dans leur pays.

Apres evidement, il y a des freins: la langue, les diplomes, la famille ... qui font que tous ne passeront pas a l acte. Mais la tendance est quand meme assez nette: le nombre de francais qui s expatrient est en hausse constante (cf les chiffres des inscrits aux consulats)
a écrit le 17/02/2017 à 10:54 :
Voilà qui vient tordre le cou aux Cassandres habituels qui nous parlent de déclin, de fuite des cerveaux, de déclassement, et qui ânonent que "les autres vont mieux, nous sommes les seuls à ne pas s'en sortir"...pan dans les gencives !
a écrit le 17/02/2017 à 10:08 :
cela va dans le sens de ce que dit l'OCDE. le taux d'émigration des Français est faible par rapport à la plupart des autres pays européens, y compris chez les "highly educated"/très qualifiés ("Connecting with Emigrants", OCDE).
Réponse de le 17/02/2017 à 10:54 :
Vous gobez tout sans prendre de recul vous?
Il y a 3,5 millions de français expatriés dans le monde, alors qu'ils étaient même pas 2 millions il y a 7 ans. Plus que les anglais! Si ça n'est pas un indicateur du malaise de nos compatriotes, alors je ne sais pas ce que c'est!!
Réponse de le 17/02/2017 à 11:18 :
arrête le pipeau, l'ami.
Réponse de le 18/02/2017 à 0:32 :
@AV
Les chiffres de l'OCDE donnent raison a gfx
https://www.weforum.org/agenda/2016/03/which-countries-are-the-biggest-exporters-of-their-own-citizens/

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :