Foncières : Icade va racheter ANF Immobilier

 |   |  428  mots
Les bâtiments du SPI West, à Lyon, dont Icade a été le promoteur.
Les bâtiments du SPI West, à Lyon, dont Icade a été le promoteur. (Crédits : DR)
La filiale cotée du groupe Caisse des dépôts et consignations accède par cette acquisition à un patrimoine de 457 millions d'euros. Le rachat de 50,48% du capital à Eurazeo se fera au prix de 22,5 euros, pour 213 millions d'euros.

La foncière Icade (groupe CDC) va racheter ANF Immobilier valorisé 409 millions d'euros, en acquérant un peu plus de la moitié du capital auprès d'Eurazeo et en lançant une Offre publique d'achat (OPA) sur le reste, dans la foulée, annoncent lundi les deux sociétés dans des communiqués séparés.

La cession de ce bloc du capital d'ANF fait l'objet d'un "protocole de négociation exclusive", et est conditionnée à la vente en parallèle, pour 400,4 millions d'euros à la société Primonial REIM, du patrimoine historique de la foncière, composé de logements et de commerces situés à Marseille, précise ANF. Le conseil d'administration d'Icade et les conseils de surveillance d'Eurazeo et d'ANF ont approuvé ces opérations qui pourraient ainsi être bouclées au cours du 4ème trimestre 2017.

| Lire aussi : Crédit Agricole devient le deuxième actionnaire de la foncière Icade

L'acquisition par la filiale cotée du groupe CDC (Caisse des dépôts et consignations) de la participation majoritaire d'Eurazeo dans ANF Immobilier - soit 9.596.267 actions correspondant à 50,48% du capital et 53,7% des droits de vote -, se fera au prix de 22,15 euros par action, pour 213 millions d'euros. L'OPA offrira aux actionnaires d'ANF une prime de 5% sur le dernier cours de clôture du vendredi 21 juillet. Elle présente toutefois une décote de 15,2% rapportée à l'actif net réévalué au 31 décembre 2016 (corrigé du dividende détaché le 6 juin), précise ANF.

Icade accélère ses investissements en immobilier tertiaire

L'opération permettra à ANF "de s'adosser à une foncière importante, alors que nous sommes dans une phase de concentration des acteurs et de recherche d'une taille critique", a fait valoir Renaud Haberkorn, président du directoire d'ANF, auprès de l'AFP. La cession du patrimoine marseillais historique lui permet aussi de se retirer d'un marché "difficile", à l'offre commerciale de plus en plus concurrentielle, indique la société.

De son côté, Icade accède à "un patrimoine de 457 millions d'euros, d'un rendement de 5,8%, un peu supérieur à celui de sa foncière santé, et en ligne avec celui de sa foncière tertiaire", a précisé Olivier Wigniolle, directeur général d'Icade, à l'AFP. La filiale de la CDC "accélère ainsi ses investissements en immobilier tertiaire dans quatre métropoles régionales dynamiques: Bordeaux, Lyon, Toulouse, Marseille", et son patrimoine passe de 9,9 milliards d'euros à 10,3 milliards - dont 4,6 milliards de bureaux,.

Une fois conclu l'accord définitif de cession avec Primonial REIM, à l'automne, Icade lancera l'OPA obligatoire sur le reste du capital d'ANF.

(Avec AFP)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :