Immobilier neuf : avez-vous droit à la TVA à 5,5% ?

 |   |  405  mots
L'achat d'un logement neuf est souvent accompagné d'avantages fiscaux.
L'achat d'un logement neuf est souvent accompagné d'avantages fiscaux. (Crédits : © Benoit Tessier / Reuters)
Pour bénéficier d’un taux de TVA avantageux pour l’achat d’un bien immobilier neuf, votre futur logement et vous-même devrez correspondre à un certain nombre de critères. Les voici.

Vous l'avez peut être remarquée sur les nombreux panneaux publicitaires annonçant le lancement d'un programme d'immobilier neuf pas loin de chez vous : l'offre TVA réduite. Cela correspond à un rabais de près de 15% sur le prix du bien immobilier, soit une économie potentielle conséquente. Cette réduction de TVA pour l'achat dans le neuf n'est cependant pas destinée à tous les futurs propriétaires, il faut respecter un certain nombre de critères, en matière de revenu comme de situation du bien acquis.

La TVA réduite a été mise en place par loi d'Engagement National pour le Logement du 13 juillet 2006 et ne concernait à l'origine que les programmes situés dans les zones ANRU (Agence nationale pour la rénovation urbaine). Les zones ANRU correspondent à des quartiers pour lesquels une convention pluriannuelle de rénovation urbaine a été signée. La loi de finances pour 2015 a étendu l'application de la tva à 5,5% aux quartiers prioritaires de la politique de la ville. Pour savoir si le logement que vous projetez d'acheter est dans cette catégorie, vous pouvez utiliser l'outil mis à disposition par le système d'information géographique de la politique de la ville ou vérifier dans la liste fournie avec le dernier décret d'application. Pour les zones ANRU, il vous faudra donc consulter la liste des contrats de ville.

Un prix au mètre carré plafonné

Afin d'être concerné par cet avantage fiscal, le logement acquis ne devra pas dépasser un plafond de prix au mètre carré, qui diffère selon la zone géographique dans laquelle il est situé. Ces zones sont définies en fonction de la situation du marché immobilier : une ville où la demande de logement est beaucoup plus forte que l'offre sera en zone A, et la situation opposée correspond à la zone C.

Prix plafonds pour l'accession sociale

Source : Anil.

Les conditions d'octroi de la réduction de TVA pour accession immobilière ne portent pas uniquement sur le bien, mais aussi sur le futur propriétaire. Si vous voulez en bénéficier, vous ou votre ménage ne devrez pas dépasser un certain niveau de revenus, différent si vous comptez acheter à Paris, dans le reste de l'Île-de-France ou en Province. Pour une personne seule à Paris, le plafond de ressources est fixé à 33.380 euros annuels. Pour toutes les autres situations, vous pouvez vous référer au tableau ci-dessous.

Plafonds de ressources TVA réduite

Source : Anil.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 01/10/2016 à 19:29 :
Il ne faut souhaiter à aucun investisseur de tomber sur un locataire de mauvaise foi , car il va au-devant de problème sans fin et de procédures couteuses, car notre état incapable de résoudre la crise du logement a créé des lois destinées à défendre le locataire exécrable avec toutes les inepties imaginables, car le bailleur est automatiquement soumis à un régime punitif. Donc l'investissement locatif doit être proscrit ! D'ailleurs, il faudrait combattre la loi ALUR en raison de la discrimination envers les bailleurs !
a écrit le 01/10/2016 à 14:14 :
Le secteur se porte tellement mal qu'ils appatent les mouches avec ce miel... Le piège à débiles peut encore marcher sur certains français qui manquent de recul sur la situation.

L'évolution des prix immo? Regardez:

Chômage. Emplois précaires. PapyBoom. Baisse des loyers. Hausse des taxes proprio. Baisse de la rentabilité locative. Fuite des investisseurs de l'immobilier qui n'est plus un investissement viable pour de longues années à venir. Engorgement supplémentaire de l'offre. Indice de tension immobilière (dit "iti") en chute libre (0,3 en France). Plus de 3 vendeurs par acheteur! Encadrement des loyers. Hausse annoncée des taux d'emprunt (manque à gagner pour les vendeurs qui n'auront pas vendu avant la fin de l'été). Taux réel non intéressant pour les acheteurs (taux d'emprunt moins inflation). Fuite des retraités "aisés" à l'étranger (Portugal, Thaïlande), Fuite des jeunes actifs à l'étranger (USA, Canada, Australie). Engorgement supplémentaire de l'offre par rapport à la demande. Century21 annonce 15% de baisse "mécanique" par 1% de hausse des taux d'emprunt, tout effet de conjoncture mis à part. Courbe de dépendance de la population française en hausse. L'Etat vend en pagaille ses biens. Le comité de Bâle 3 et 4 va limiter les crédits (les rares gens encore solvables pourront emprunter beaucoup moins qu’avant)...
La baisse de l'immobilier ne fait que commencer.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :