La Tribune

Retraite : peut-on valider des trimestres... sans travailler ?

Marc Darnault, associé chez Optimaretraite  |   -  324  mots
Marc Darnault, associé chez Optimaretraite, liste les possibilités pour valider facilement des annuités et les conseils pour en perdre le moins possible en cas de cessation d'activité.

La question a de quoi surprendre car, normalement, la validation de trimestres pour les salariés est subordonnée au paiement de cotisations calculées sur la rémunération perçue.

Un salaire annuel brut représentant 200 smic horaires, soit 1.742 euros, permet de valider 1 trimestre. Avec 800 smic horaires perçus, soit 6.958 euros, quatre trimestres sont donc validés. Contrairement à une idée reçue, la validation de trimestres, assise sur la rémunération perçue, est donc déconnectée du temps travaillé sur une année.

En réalité, cette règle intègre une notion de salaire mensuel plafonné (2.859 euros pour 2009). Il est donc nécessaire d'étaler sa rémunération sur au moins 2 mois et demi (6.958 euros divisé par 2.859 euros, soit 2,43 mois) pour valider le maximum de trimestres sur une année, c'est-à-dire 4. En revanche, il est bien entendu impossible, quel que soit son salaire, de valider plus de 4 trimestre par an...

Il existe toutefois des exceptions à cette règle. Le chômage indemnisé (Assedic), les périodes de maladie, le service national, les enfants élevés (seulement pour les femmes, pour l'instant), ou encore le congé parental permettent de valider des trimestres sans payer la moindre cotisation.

Année sabbatique

Quant à l'année sabbatique, excluant toute rémunération et toute cotisation, elle ne fait pas exception à la règle et ne permet pas une validation de droits. Une astuce pour contourner l'obstacle?: partir à cheval sur deux années, au mois de juin par exemple. Avec un salaire annuel brut pour chacune des deux années d'au moins 6.958 euros, réparti sur une période d'au moins 2 mois et demi, 4 trimestres par an pourront ainsi être validés.

L'arrêt d'activité n'aura pas été préjudiciable sur la retraite car les trimestres auront bien tous été validés. En revanche, le salarié n'accumulera pas, pour cette période, des points sur ses régimes complémentaires.

Réagir

Commentaires

phil  a écrit le 17/01/2014 à 20:53 :

bonjour
je desire cette année partir en congé sabbatique du 1er juillet au 30 juin
est que je vais perdre quelque chose en ce qui concerne mes trimestres et mon depart en retraite ?
j'ai 56 ans?
merci

ariane  a écrit le 04/02/2010 à 12:46 :

bonjour !
je suis surprise par votre message, car le Rsi vient de me dire que pour valider un trimestre il faut avoir gagné 3484 euros de chiffre d'affaires !!!!
je suis en autoentrepreneur.
qu'en pensez-vous ?

lidda  a écrit le 15/01/2010 à 9:08 :

J'ai cotisé pendant 3 ans en tant qu'indépendant et en tant que salariée de ce fait j'ai 5 trimestres pour les années86,87et 88, alors que l'on me compte que 4 trimestres par année. Je voudrais savoir si ces trimestres sont perdus?

mamidou  a écrit le 06/01/2010 à 8:43 :

si tu es né en 1954 et que tu as 56ans cette année et que tu travaille depuis 1970 et que tu as 160 trimestes validés avec toutes ces nouvelles réformes en 2010 , est ce qu' il peut partir en retraite avant 60 ans et au pire après 60ans et comment tu-est rémunéré?si la caisse des cadres et suspendue ou supprIme comment tu-est rémunéré? si le projet travaux pénibles n'est pas reconnu du faite que la personne a travaillé 36 années en poste alternés "matin, soir, nuit, WE,
J Fériés comment tu-est rémunéré? et aussi le sujet perd entre 20 à 25% sur ces cotisations si il peut pas faire autrement , il continue à travailler , et il ne profite pas de se reposer en retraite , partir en vacances , adhérer à une association , aider ces proches ,ect... , il passeras direct du boulot à la case cimetière.réfléchisser à tous cela monsieurs les décideurs et faite attention de ne pas couper la branche ou vous êtes perché?

teo  a écrit le 31/10/2009 à 17:01 :

Si on supprimait les periodes passees en maladie ,pour certains,ca leur faire drole; peut etre qu ils y aurait moins de profiteurs a cette pauvre SECU.

pilipou  a écrit le 31/10/2009 à 7:23 :

Ayant élévé 5 enfants et repris une activité à temps plein sachant qu'avant j'ai eu des périodes de chômage. Comment seront évaluées ces années passées à la maison pour m'occuper de mes enfants pour ma retraite?

bichette  a écrit le 30/10/2009 à 16:05 :

Si vous êtes debout, asseyez vous : pour un mois de salaire en 1971 (environ 900 ff) j'ai validé 1 trimestre et même chose en 1972. Seul petit problème , n'ayant que 22 ans d'activité (j'ai aidé mon mari et élevé mes enfants)et qu'on prend en compte les 25 meilleures années , ces salaires d'un mois entrent dans le calcul du salaire moyen annuel !!! je vous laisse imaginer l'impact sur la pension de base,c'est du délire

patgam  a écrit le 26/10/2009 à 8:57 :

Bojour, pouvez vous expliquer la différence entre les trimestres validés et les trimestres cotisés.

bilo  a écrit le 20/10/2009 à 15:04 :

Quand à l'astuce indiquée (partir en milieu d'année), elle marche pour tous sauf pour les fonctionnaires (vous savez, ces privilégiés...).
Dans le régime de la fonction publique ce ne sont pas les cotisations mais le temps travaillé et lui seul qui compte.
Et pas moyen d'y déroger

mimi  a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :

un etranger qui travail en France et part faire son servive militaire dans son pays pendant 15 mois, le temps passé a l'armée compte pour avoir des trimestres
merci d'une réponse

paulto  a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :

Le site d'emploi http://www.les-retraites-travaillent.fr vous remercie pour cet article très intéressant.

credirentier  a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :

Le sujet principal est le montant de la retraite servie par la secu pour des cotisations plancher de la sorte.
Question : si un individu a cotise au plafond SS pendant 25 annees puis cotise au minimum indique par l'article pendant les autres annuites necessaires a une retraite pleine, aura t'il droit au maximum de retraite SS?