Progression inattendue du chiffre d'affaires de Faurecia

 |   |  281  mots
L'équipementier automobile Faurecia a annoncé un chiffre d'affaires en hausse de 11,2% pour le premier trimestre 2006. Ce résultat a été tiré par les monolithes (métaux précieux entrant dans la composition des pots d'échappements). Mais le groupe prévient que la croissance sur le semestre sera inférieure à celle du premier trimestre.

L'équipementier automobile Faurecia a enregistré une progression de son chiffre d'affaires de 11,2% sur le premier trimestre 2006. Il atteint 2,908 milliards d'euros contre 2,616 milliards l'année précédente. C'est une bonne surprise: les analystes s'attendaient à un chiffre d'affaires proche de 2,6 milliards d'euros, identique à celui réalisé au 1er trimestre 2005.

Ce résultat est porté par les monolithes (métaux précieux entrant dans la composition des pots d'échappements) dont la croissance a été particulièrement forte. Sur ce trimestre, la progression a été de 76,3% à taux de change constant. L'activité a été boostée par une hausse de 30% du prix des métaux précieux ainsi que par le développement de catalyseurs répondant à la norme Euro IV, nouvelle norme antipollution. Dans un contexte de recul de la production automobile européenne, hors monolithes et à taux de change constants, le chiffre d'affaires du groupe progresse de 3,4%.

Le secteur siège automobile enregistre un léger recul de 2,4% à 1,2 milliard d'euros dû à une forte baisse d'activité avec les constructeurs français, partiellement compensée par la montée en puissance de l'Audi Q7, de la BMW Serie 3 et de la nouvelle Toyota Yaris. Le Français poursuit donc sa croissance hors Europe, avec une progression de son chiffre d'affaires de 31% en Amérique du Nord et de 37% en Asie.

Le groupe a cependant prévenu que la progression enregistrée sur le premier trimestre ne préfigure pas celle attendue sur l'ensemble du semestre, arguant d'un nombre de jours ouvrés du deuxième trimestre 2006 inférieur à celui du deuxième trimestre de l'année précédente.

A la Bourse de Paris, le titre gagne 3,20%, à 53,15 euros, en fin de journée.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :