WPP enregistre un bon premier semestre

 |   |  246  mots
Le groupe britannique, numéro deux mondial de la publicité, a enregistré une hausse de près de 30% de son bénéfice imposable sur les six premiers mois 2006. Et son chiffre d'affaires est au-dessus des attentes des analystes financiers.

Bon premier semestre pour WPP. Le bénéfice imposable du numéro deux mondial de la publicité derrière l'américain Omnicom est en croissance de près de 30% à 287 millions de livres (421,37 millions d'euros) par rapport au premier semestre 2005. Le résultat opérationnel du groupe, qui est notamment propriétaire des agences Young and Rubicam et J Walter Thompson, est lui en hausse de 20% à 361 millions de livres, grâce à une amélioration de 0,5 point de la marge à 12,6% et à la croissance des revenus.

Ainsi, le chiffre d'affaires du groupe britannique s'établit à 2,86 milliards de livres, en hausse de 16% sur un an. Un chiffre d'affaires qui est supérieur aux attentes des analystes financiers, qui tablaient sur 2,75 milliards de livres. À périmètre constant, la hausse du chiffre d'affaires est de 5%, une progression de bon augure après à la croissance organique de 4,8 % enregistrée au premier trimestre 2006.

WPP a été dopé par sa politique de développement à l'international, un moyen de compenser la faiblesse du marché publicitaire au Royaume-Uni. Par zones géographiques, l'activité a été dynamique en Asie-Pacifique, en Amérique Latine, en Afrique et au Moyen-Orient où le groupe mène une politique active d'acquisitions.

Au vu de ces performances, WPP se déclare optimiste pour l'avenir. Le groupe britannique prévoit d'atteindre son objectif, réaliser une marge opérationnelle de 14,5% en 2006 et de 15% en 2007, et à long terme de 19%.

À la Bourse de Londres, le titre WPP a clôturé en hausse de 0,88% à 652 pence.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :