Renault Mégane CC : un cabriolet plaisir très placide

 |   |  995  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters
Le coupé-cabriolet Renault Mégane est bien fini, avec de belles qualités routières et un confort appréciable. Le petit diesel 1,5 couplé à la transmission à double embrayage est efficace sur route. Mais, pour une sportive, les performances sont décevantes et l'agrément en ville est relatif !

La Mégane CC ne fera pas se retourner les têtes. Elle manque de « glamour », mais pas d'allure pour autant. Certes, l'arrière est un peu rebondi, car il faut bien loger le toit vitré rétractable électriquement. Mais, une fois découverte, la CC est une jolie voiture.

Finition de qualité
L'intérieur surprend par sa qualité. Les matériaux sont très convenables, souvent rembourrés, les assemblages rigoureux. Ca sent le travail bien fait. Renault a vraiment fait de gros progrès. Notons une quasi-absence de bruits parasites, qui témoigne d'une rigueur toujours difficile à atteindre sur un cabriolet, par définition moins rigide qu'une berline. La position de conduite n'appelle aucune critique, avec des sièges fort bien dessinés et un volant réglable en tous sens. En revanche, nous n'avons pas aimé le cadran de vitesse un peu simpliste (et gradué jusqu'à... 260 !), l'ordinateur de bord un rien agaçant, l'accoudoir central non réglable, l'absence de rangements et... le tissu des sièges noirâtre. Pour une voiture destinée à être découverte, on aurait pu offrir un habitable plus raffiné et chaleureux. Saluons toutefois le GPS précis, au graphisme agréable, et un combiné audio de qualité. L'accès aux places arrière est acrobatique avec peu de place pour les jambes. Et le coffre est limité lorsque le toit est logé dedans. Mais c'est la rançon de tous les coupés-cabriolets à toit en dur.


Petit moteur volontaire...
La petite motorisation diesel 1,5 dCi de 110 chevaux de notre véhicule d'essai fait son travail avec une bonne volonté évidente. Nous l'avons testée avec la nouvelle transmission à double embrayage. L'ensemble apparaît très civilisé a priori. Pour une conduite relativement placide sur route, c'est idéal. Seulement, voilà : l'acheteur d'un tel véhicule aux lignes dynamiques peut-il accepter des performances plutôt faiblardes dans l'absolu ? Car, ainsi gréée, la Mégane CC n'a absolument rien de sportif. Et il ne sert pas à grand chose de cravacher la mécanique, qui ne se départit jamais de sa nonchalance. Passe sur un Scénic familial, mais ici, la pilule est (un peu) dure à avaler. Renault se moque même carrément du monde en livrant cette CC dans une version GT, celle de notre essai. L'appellation est vraiment usurpée !


... mais faiblard à bas régime
Plus que les faibles performances, c'est l'apathie du moteur en bas du compte-tours (à moins de 1.700 tours) qui pose problème. Combiné à une transmission un peu lente, ça rend la conduite en première et deuxième particulièrement rugueuse, heurtée et... bruyante, avec des sonorités de tracteur agricole peu seyantes pour une décapotable. Paradoxalement, l'ensemble moteur-boîte n'est pas très agréable dans les embouteillages... Le comble. Et, attention aux démarrages à mi-pente sur une rampe de parking ! Impossible d'avancer, sans mettre le frein à main, accélérer fort, emballer le moteur, en provoquant le patinage des roues avant !... Paradoxal pour une boîte automatique. Sur le mouillé, c'est pire encore ! Disons que cette mécanique de très faible cylindrée manque de bouteille pour une carrosserie assez lourde et que la transmission à double embrayage n'est pas aussi réactive que celle de Volkswagen (DSG) ou Ford (Powershift). En plus, il manque une position « S » (Sport) pour plus d'efficacité sur route sinueuse ou en montagne.


Tenue de route et confort
Mieux vaut donc accepter le parti pris d'une quiétude feutrée et utiliser ce cabriolet de façon détendue, avec une conduite coulée. On se consolera alors avec un comportement routier excellent pour un tel véhicule. On a connu des cabriolets concurrents autrement moins efficaces. Précis et rassurant. C'est d'autant plus appréciable que le confort est de haut niveau, avec une belle filtration. Une fois de plus, l'industrie automobile française démontre que tenue de route et confort ne sont pas incompatibles. Le freinage est également puissant.


Bilan économique intéressant
Le bilan consommation est intéressant. Les consommations demeurent contenues mais pas exceptionnelles (7,5 litres aux cent sur notre parcours d'essai en moyenne). En revanche, le prix d'achat n'est pas extrêmement incitatif. Avec le petit diesel, la gamme démarre à 28.750 euros. La finition GT est disponible à 30.850 euros. Avec la boîte à double embrayage EDC (pas donnée), le tarif monte à 32.350. Si vous voulez un moteur avec plus de répondant, évitez le dCi 130 très creux (aussi) à bas régime et grimpez jusqu'à la version dCi 160 à 34.850 euros (à boîte manuelle) en version haute Exception. Pas très bon marché, ça !


Un réseau réputé
Si le prix n'est guère attractif, sachez que les pièces Renault sont généralement bon marché et que le réseau après-vente reste très dense en France, avec des prestations jugées de bon niveau selon les sondages. Une récente enquête de l'Automobile Magazine octroie même la première place au réseau de la firme au losange. Important, ça ! Ceux qui achètent des véhicules exotiques aux tarifs a priori incitatifs sont en effet souvent déçus par la cherté des pièces et de l'entretien dans un réseau beaucoup trop faible. Enfin, la fiabilité des véhicules Renault se retrouve aujourd'hui bien classée par les automobilistes dans les différentes enquêtes auprès des consommateurs.
Alain-Gabriel Verdevoye

__________

Modèle d'essai : Renault Mégane CC 1,5 dCi EDC GT: 32.350 euros
Puissance du moteur : 110 chevaux (diesel)
Dimensions : 4,48 mètres (long) x 1,81 (large) x 1,43 (haut)
Qualités : Ligne plaisante, bonne finition, toit vitré repliable pratique, tenue de route, freinage, confort, consommations limitées, ensemble moteur-boîte agréable sur route...
Défauts : ... mais rugueux à basse vitesse en ville, creux au démarrage, performances faibles pour un cabriolet GT, coffre réduit, accès aux places arrière acrobatique, ambiance intérieure triste
Concurrente : Peugeot 308 CC 1,6 e-HDi Sport Pack (boîte manuelle): 30.400 euros
Note : 14 sur 20

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 03/11/2012 à 12:12 :
Cet essai est une farce !!!!
Ca commence bien dès le titre : "pour une sportive, les performances sont décevantes" MAIS ou ont-ils vu une sportive ?????
Ils essaient une Mégane CC + 1.5 + dCi + BVA : il ne faut pas être devin pour imaginer qu'elle n'a RIEN d'une sportive (elle n'y prétend d'ailleurs même pas en version dCi 160).
Un cabrio est fait pour la balade, et la version diesel est surtout faite pour ceux qui ne veulent pas avoir 2 voitures mais une 2 en 1 (forfait week end ET semaine).
A priori M. Alain-Gabriel Verdevoye n'y connait pas grand chose aux voitures et à du croire qu'on lui proposait une Mégane RS !
Et si la Mégane CC existe en version GT (finition optionnelle à ambiance sport avec une finition plus avenante) c'est pour répondre à une clientèle qui veut afficher un look sport .... mais qui sait qu'on ne peut plus rouler .....
Enfin pour répondre à ceux qui parlent sans savoir, elle est fabriquée 100 % en France à Douai (contrairement aux autres Mégane produites en Espagne ou Turquie)
Quoi qu'il en soit cette Mégane 3 CC me déçoit beaucoup et je préfère de loin une 308 CC ou une .... Mégane 2 CC.
Réponse de le 25/07/2014 à 15:12 :
Cet essai que je lis par hasard en 2014....est une blague!
Personne ne vous vend une sportive!!!
Il y a des gens qui se suffisent avec un petit diesel, il y a une demande. (pas la mienne mais bon)
Quant à l'appelation GT, on a bien la meme chose Audi notamment "S Line", TDI 105 .
ou des Astra GTC diesel 110 cv avec des roues de Megane RS (235*45/19) .....mais c'est des allemandes, ils peuvent tout se permettre!
a écrit le 14/10/2012 à 1:53 :
Où est la notion de plaisir avec un tel moteur et diesel qui plus est ... ? pathétique ..
a écrit le 30/09/2012 à 22:42 :
Après on pleure, le chaumage oui où est votre chaumage ? Pas de chaumage pour ceux qui sont pistonées, mais pas pour ceux qui ont des bac+5.
Réponse de le 03/10/2012 à 15:59 :
achète toi un dictionnaire (chaumage x3) et des Bescherelle (ceux qui sont pistonées ées...)
a écrit le 30/09/2012 à 10:21 :
Hola les gars ... il y a eu des BX GT des golf GT ... qui n'ont jamais eu de sportifs que l'ajout d'un logo et d'un volant pseudo sport ... et depuis les années 90 rien n'a changé ... c'est juste devenu un niveau de gamme ... et comme on ne peut plus rouler en fait cette Megane est cohérente ...
a écrit le 30/09/2012 à 9:48 :
1,5 l dci dans un cabriolet "sport". C est a mourir de rire... A 30.000€ c est a pleurer.
Autant acheter une mustang cabriolet V8 5 litres pour un poil plus cher.
Réponse de le 30/09/2012 à 22:25 :
Pour rouler à 130...
a écrit le 30/09/2012 à 9:48 :
1,5 l dci dans un cabriolet "sport". C est a mourir de rire... A 30.000€ c est a pleurer.
Autant acheter une mustang cabriolet V8 5 litres pour un poil plus cher.
a écrit le 29/09/2012 à 20:47 :
Renault Mégane CC: Peut être assemblé en France, mais construit à 99% en Roumanie, Turquie...
Réponse de le 30/09/2012 à 9:49 :
Avec des moteurs de Cleon, des elements mecaniques du Mans, des fournisseurs locaux sur beaucoup de pieces, toute la fabrication caisse faite sur place...Vous etes payes par qui pour dire des betises pareilles ?
a écrit le 29/09/2012 à 17:40 :
Que signifie: "Combiné à une transmission un peu lente..." ? Une "transmission" ne PEUT PAS être "un peu lente" ! Parle t'on d'un embrayage ? mal réglé ? imprécis ? Merci de clarifier
a écrit le 29/09/2012 à 17:18 :
"Avec le petit diesel, la gamme démarre à 28.750 euros."
Hihihi, hihihihi, ah ahahah oh ohh oh hi hihihihi hihihi hihihi.
Et après dans les commentaires, il y en a qui osent sortir des trucs du genre "je ne comprends pas le manque de goût des acheteurs de dacia". ahahahihihihi , une chose est sûre Renault, la marque, poursuit sa dégringolade. Les gens qui n'ont pas les moyens ne vont même plus dans une concession Renault pour éventuellement en acheter une. Et avec ce cabrio, il y en aura encore moins. ahahahihihihihiihihi

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :