Mots croisés : "Europe, la dernière ligne droite"

 |   |  160  mots
Yves Calvi, animateur de l'émission Mots croisés sur France télévision. / DR
Yves Calvi, animateur de l'émission Mots croisés sur France télévision. / DR (Crédits : DR)
[Replay] Yves Calvi propose son magazine politique Mots croisés où les grands sujets de société font l'objet d'un débat entre invités venus d'horizons divers.

Dans la perspective des élections européennes, organisées en France le 25 mai prochain, Yves Calvi a réuni sur le plateau quelques-uns des leaders politiques européens afin de faire le point, en leur compagnie, sur les différents enjeux du scrutin. Il reçoit Pierre Moscovici (PS), José Bové (EELV), Brice Hortefeux (UMP), Louis Aliot (FN), Raquel Garrido (FG) et Guy Verhofstadt (groupe parlementaire Alliance des démocrates et des libéraux) pour débattre des élections européennes de dimanche prochain.

En cette période de crise économique, qui s'est inscrite dans la durée depuis 2008, l'Europe est-elle une chance ou un handicap pour ses Etats-membres ?

Qui, d'Alexis Tsipras, Martin Schulz, Ska Keller et José Bové, Guy Verhofstadt ou Jean-Claude Juncker prendra la tête de la Commission européenne pour une durée de cinq ans à la suite du Portugais José Manuel Barroso ?

>>> VIDEO Voir l'émission Mots croisés du lundi 19 mai

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 21/05/2014 à 7:15 :
Comme avec le FN séparatiste en France, les liens du Jobbik parti d'extrême droite hongrois avec Moscou n'ont cessé de se renforcer, selon l'analyse publiée, sous le titre The Russian Connection, par le Political Capital Institute de Budapest. Moscou passe pour le principal mécène du parti de M. Vona, en vertu de ce que la « doctrine eurasienne » de M. Poutine, exposée en 2011 dans le quotidien russe Izvestia, appelle les « moyens actifs » pour soutenir les partis « amis » dans toute l'Europe.
a écrit le 21/05/2014 à 7:03 :
Les investisseurs étrangers s’inquiètent de voir des députés vouloir «défaire» l’Europe et l’euro, dans un contexte de croissance fragile. Dans le doute, et sans attendre le résultat du scrutin, lundi, ils vendent les titres européens. Du coup, les taux d’emprunt des États périphériques de la zone euro remontent. Ils sont à leur plus haut niveau depuis deux mois, notamment en Grèce, en Italie, au Portugal.
a écrit le 21/05/2014 à 6:10 :
Rien d'autre à rajouter
Réponse de le 21/05/2014 à 7:02 :
Rien d'autre à rajouter
a écrit le 20/05/2014 à 15:13 :
L'on peut tout de même admettre que le manant, appelé à voter, ne croit plus aucun des discours de types et partis qui ont oeuvré quatre décennies au moins pour continuer dans le même registre. Comment faire pour ne pas être contre ou s'abstenir ? Extravagant dilemme !
Réponse de le 20/05/2014 à 16:33 :
le FN passe
Réponse de le 21/05/2014 à 0:09 :
Le manant peut en effet rejeter la faute sur "les politiciens", "les partis". Mais en même temps, le manant veut des allocs tout en payant le moins possible d'impôts, il ne propose pas grand chose pour faire avancer le schmilblick et a la flemme d'aller voter pour ceux qui le font. Après tout, c'est humain.
La situation actuelle de la France est donc de la faute de chacun d'entre nous, les manants, puisqu'aucun d'entre nous n'a trouvé de solution miracle pour sortir le pays de la mouise.
Donc maintenant, on cesse de se plaindre, et dimanche on va voter pour le moins mauvais. Et si on n'est pas content, on se porte candidat.
a écrit le 20/05/2014 à 12:14 :
Louis Aliot du FN ne veut pas de l'Europe et pourtant le FN veut de députés au Parlement européens... Pour toucher les indemnités de parlementaire. La soupe serait-elle bonne malgré tout, bien qu'elle soit pleine de crachats? Il est vrai que l'argent n'a pas d'odeur, odeur couverte, il faut bien le dire par des idées encore plus nauséabondes.
Réponse de le 20/05/2014 à 12:33 :
l'umps veut fondre la France dans un nouveau pays lUnion 'Européenne. Pourtant ils veulent avoir des députés nationaux au Parlement et au Sénat. La soupe serait trop bonne pour l'umps ?
Réponse de le 20/05/2014 à 13:19 :
@JB38: tres bonne remarque. Il n'y a qu'a regarder les sites qui recensent l'activite des deputes europeens comme votewatch ou mepranking pour s'apercevoir que les deputes FN sont a Bruxelles pour la bonne paye! Ceci dit il y en a d'autres.

@Jean: Remarque idiote car il faut des representants à chaque niveau de decision. D'autant plus que vous avez des deputes a l'assemblee nationale maintenant. Mais je n'en attends pas plus de quelqu'un qui va certainement voter FHaine.
Réponse de le 20/05/2014 à 13:50 :
Oui vous avez raison il faut des représentants à chaque niveau donc de tous les partis au différents niveaux et donc des députés fn au niveau européen.
je remarque que Harlem Désir qui est le député européen le moins présent a été nommé ministre des affaires européennes.
Réponse de le 20/05/2014 à 16:31 :
en accord avec vous Jean - Bonnes émissions que celles que dirige Yves calvi -
Réponse de le 20/05/2014 à 23:31 :
Certes, la democratie c'est accepter que memes les demago aient la parole. Je suis heureusement rassuré de voir que nos partnaires europeens ne voteront pas comme la France et que le parlement restera en majorite compose de gens raisonnables. Triste France.
Réponse de le 21/05/2014 à 5:21 :
Vous n'êtes vraiment pas difficile car pour vous fraise des bois et manolo sont des gens raisonnables. Le premier passe son temps à inviter des copines à l'Elysée et le second n'arrête pas de nous mentir. Ça vous fait quoi quand on vous tond la laine sur le dos.
Réponse de le 21/05/2014 à 6:59 :
Je vous laisse à vos illusions Jean. Si vous pensez que Madame Le Pen sera differente de ceux que vous critiquez et stigmatisez, vous risquez d'etre decu. Le FN veut juste sa part du gateau et il dira tout et son contraire pour y arriver.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :