CGG Veritas bat le consensus, le titre s'envole

 |   |  277  mots
Copyright Reuters
CGG Veritas a annoncé ce vendredi une perte nette au quatrième trimestre 2010 moins importante que prévu. Par ailleurs, le groupe a délivré des perspectives appréciées par les investisseurs. En matinée, le titre s'est envolé.

CGG Veritas a fini l'année 2010 dans le rouge. L'entreprise a enregistré une perte nette de 35 millions de dollars (26 millions d'euros) contre une perte de 411 millions de dollars au quatrième trimestre 2009. Mais les analystes s'attendaient, en moyenne, à une perte nette supérieur : 40 millions de dollars selon le consensus rapporté par l'agence Reuters. En outre, pour 2011, le spécialiste des services et équipements géophysiques pour l'industrie pétrolière est optimiste.

Les investisseurs ont apprécié ces annonces. Le titre s'est envolé de plus de 9,79 % portant son gain annuel à 14,77 % après une progression de 52 % en 2010.

De son côté, la perte opérationnelle de ce trimestre s'est établie à 11 millions de dollars (9 millions d'euros) contre un déficit de 393 millions de dollars un an plus tôt. Avant coûts de restructuration et dépréciation exceptionnelle, le résultat opérationnel atteint cependant 120 millions de dollars (90 millions d'euros), contre 55 millions au quatrième trimestre 2009. Le chiffre d'affaires trimestriel de CGG Veritas s'est élevé à 905 millions de dollars (672 millions d'euros) contre 748 millions de dollars

Pour 2011, le groupe para-pétrolier a indiqué que le marché des équipements devrait progesser de 5 à 10% cette année et que, dans les services, la demande en activités contractuelles devrait augmenter d'environ 15 à 20% en volume et progressivement absorber la surcapacité marine à partir du deuxième semestre. Il anticipe également un cash flow libre positif en 2011.

Par ailleurs, CGG Veritas a précisé dans un communiqué que ses investissements industriels et multi-clients devraient être d'environ 600 millions dollars cette année. Il précisé aussi que le taux d'utilisation de sa flotte, pénalisé par des travaux de modernisation au premier trimestre, "devrait ensuite s'améliorer progressivement".

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :