Coup de froid sur le fret d'Air France-KLM

 |  | 242 mots
Lecture 1 min.
Copyright Reuters
Air France-KLM a fait état ce mardi d'un recul de son trafic de fret en février sous l'effet de la baisse d'activité en Asie imputable au nouvel an chinois, mais d'une hausse de son trafic passagers grâce notamment à un comparatif favorable. Le titre ne réagit que faiblement.

Le trafic passagers total est ressorti en augmentation de 4,9% en février pour des capacités en hausse de 5,1%, donnant une quasi-stabilité du coefficient d'occupation (-0,1 point) à 77,6%.

"Le nouvel an chinois a eu un effet négatif sur le trafic compte tenu de la fermeture des usines en Asie et d'une reprise progressive de l'activité", a indiqué le transporteur dans un communiqué. Sur le réseau en Asie, l'activité passagers est restée en revanche en hausse de 6,3%.

La compagnie franco-néerlandaise a enregistré le mois dernier une baisse de 3,1% du trafic dans son activité cargo pour des capacités en hausse de 1,5%. Le coefficient de remplissage de l'activité a reculé de 3,2 points à 67,6% mais la recette unitaire à la tonne kilomètre offerte (RTKO) a augmenté par rapport à février 2010.

Des chifres qui ne font ni chaud ni froid aux investisseurs puisqu'avec une hausse de 0,4 % le titre évolue proche de l'équilibre à 11,64 euros.

Air France-KLM a précisé que le mois de février 2010 constituait une base de comparaison particulièrement favorable puisqu'il avait été perturbé par des intempéries et quatre jours de grève du contrôle aérien.

Cette année en février, le trafic sur les zones "Afrique-Moyen-Orient" et "Europe-Afrique du Nord" continue d'être affecté par le contexte géopolitique local, a ajouté la compagnie, en référence à la situation en Egypte, en Côte d'Ivoire, dans les pays du Sahel, en Libye et en Tunisie.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :