Le retrait de Carrefour du Moyen-Orient inquiète les marchés

 |   |  362  mots
(c) Reuters
(c) Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Carrefour accuse la plus forte baisse du Cac40 en fin de matinée: le titre dégringole de 2,55% à 23,12 euros. La vente de sa participation dans sa co-entreprise au Moyen-Orient pourrait en être à l'origine, bien que la stratégie de leadership du groupe de distribution soit habituellement saluée par les marchés...

Après avoir annoncé la vente de sa participation de 25% dans sa coentreprise au Moyen-Orient  à son partenaire local, Majid Al Futtaim Holding, pour 530 millions d'euros, Carrefour (CA.FR ) signe la plus forte baisse du CAC en fin de matinée. Le titre dégringole de 2,55%, à 23,12 euros. Partenaires depuis 1995, Carrefour et Majid Al Futtaim exploitent 50 hypermarchés et 44 supermarchés dans plusieurs pays au Moyen-Orient, en Afrique du Nord et en Asie centrale via leur filiale Majid Al Futtaim Hypermarkets.

Pour le groupe, il n?est pas question de mettre un terme au partenariat de franchise exclusive qui a « été renouvelé jusqu'en 2025 et étendu à de nouveaux formats et de nouveaux pays ». Après la réalisation de cette opération, Majid Al Futtaim Holding sera propriétaire à 100% de Majid Al Futtaim Hypermarkets. Carrefour poursuit donc sa stratégie de développement qui consiste à se désengager de tous les marchés non stratégiques dans lesquels il n a pas atteint une taille critique.

Pas de leadership au Moyen-Orient
Georges Plassat accélère ainsi la stratégie initiée par son prédécesseur, Lars Olofsson, qui déclarait à l?occasion d?une interview du Figaro qu?il n?excluait pas « de revoir [leur] position sur un certain nombre de marchés émergents si le potentiel n'est pas important, ou si nous n'avons pas de possibilité de devenir leader ». De fait, s?il n'est pas question d'abandonner le Brésil ou la Chine, deux marchés où le groupe occupe une position de leadership, Carrefour sera extrêmement pointilleux sur ses investissements en cédant des actifs tels que sa coentreprise au Moyen-Orient.

Une stratégie qui plait aux marchés, le titre affichant une progression de 19,46% depuis le début de l?année. Bank of America-Merrill Lynch a d?ailleurs relevé son objectif de cours sur Carrefour (CA.FR) de 17,40 à 20 euros, après avoir notamment revu à la hausse les perspectives du groupe en termes de marges pour ses activités en France. La recommandation de l'intermédiaire financier reste inchangée à "sous-performance".

Lire la suite sur MonFinancier.com

Pour aller plus loin, suivez le cours des marchés en direct


 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 29/05/2013 à 14:40 :
Il y a peu de raisons de s'inquiéter de la stratégie Carrefour alors qu'elle est performante! La société voit son chiffre flotter car justement ces révisions lui permettaient de se dégager de l'opérationnel BtoC pour adopter une vision BtoB. Les investissements non porteurs d'un fort effet de levier sont donc vendus mais ... la société continu de fournir, le nom reste comme une franchise et les bénéfices affluent. Il faut noter qu'au rythme actuel l'acquisition d'une part de marché identique à celle française en Chine prendrait près de 40 ans! L'Inde semble vouloir bouger et en France les mesures gouvernementales poussent (indirectement) à un pas nouveau dans la concentration. Dépassé (enfin) légèrement sur ce marché, Carrefour pourrait faire un achat conséquent. Un titre à acheter pour les boursicoteurs.
a écrit le 29/05/2013 à 14:39 :
Carrefour a beaucoup grimpé en bourse récemment , et une consolidation sur les 21? est vraisemblable si le CAC40 corrige vers 3800 ( ce qui est probable dès juin).
SELL IN MAY AND GO AWAY devrait etre validé en 2013 et Carrefour suivra la vague de baisse .

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :