La Bourse de Paris reste bien orientée

 |   |  435  mots
A mi-séance, le CAC 40 progresse de 0,9% à 3.856 points. Alcatel-Lucent pointe en tête de l'indice, tandis que les chiffres d'affaires de Saint-Gobain et Danone sont bien reçus.

Dans un marché parisien toujours bien orienté à mi-séance, Alcatel-Lucent tient la tête de l'indice CAC 40. Le tittre gagne 5,08% à 3,16 euros. Le titre profite d'une hausse de recommandation de Goldman Sachs qui est passé à l'achat sur la valeur.

Saint-Gobain est également bien orienté et prend 2,72% à 36,84 euros. Le marché salue la publication jeudi soir d'un chiffre d'affaires en ligne avec les attentes même s'il a baissé de 14% au troisième trimestre.

Les chiffres de l'activité trimestrielle de Danone sont aussi bien reçus. L'action gagne 1,5% à 42,21 euros. Le groupe agroalimentaire a annoncé une baisse limitée de son chiffre d'affaires au troisième trimestre et s'attend à une progression de son activité sur le second semestre.

BNP Paribas est encore mieux orienté. Son titre s'adjuge 2,5% à 56,44 euros. La banque a annoncé le succès de son augmentation de capital de 4,3 milliards d'euros. Par ailleurs, l'ensemble du secteur financier, à la traîne hier, évolue aussi dans le vert.

Sanofi-Aventis a annoncé le rachat d'un fabricant russe d'insuline. Cette petite acquisition porte néanmoins le titre qui prend 1,4% à 52,81 euros.

Total soutient également la tendance avec un gain de 0,7% à 42,80 euros. Le groupe pétrolier a annoncé la découverte d'un nouveau gisement de pétrole en Angola.

En dehors du CAC, la cotation a repris pour certaines valeurs après des problèmes techniques d'Euronext. Soulignons l'envolée de Sopra de 7,7% à 50,86 euros. La SSII projette de se séparer de sa division de logiciel Axway qu'elle veut introduire en Bourse.

Du côté des baisses, STMicroelectronics continue de reculer. L'action cède 2,16% à 5,97 euros. C'est le plus fort repli du CAC. L'analyste Credit Suisse est resté négatif sur le dossier.

Pernord Ricard recule sur des prises de bénéfices. Le titre lâche 2% à 56,20 euros. Le titre a signé hier la plus forte hausse du CAC dans le sillage de son chiffre d'affaires trimestriel.

Sur le SBF 120, Havas décroche de 5,3% à 2,83 euros. Le publicitaire français a publié un chiffre d'affaires en chute de 9,3% au troisième trimestre et inférieur aux attentes.

TF1 est aussi attaqué et enregistre une baisse de 2,7% à 11,49 euros. Le directeur général délégué, Axel Duroux, en poste depuis mi-septembre, quitte le groupe en raison de divergences avec le PDG Nonce Paolini.

Sur les marchés pétroliers, les cours du brut sont stables et évoluent toujours au niveau des 80 dollars. Le baril de WTI vaut 81,18 dollars. Le baril de Brent de la mer du Nord s'échange contre 79,59 dollars. Côté devises, l'euro continue de se renforcer face au billet vert. 1 euro vaut désormais 1,5040 dollar.

(également en vidéo sur latribune.fr)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :