La prudence règne sur les marché des changes

 |   |  337  mots
(Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2012. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
La prudence reprend le dessus alors que les opérateurs se préparent à une fermeture quasi totale des marchés américains, avant l'arrivée de l'ouragan Sandy sur la côte Est des Etats-Unis. Les inquiétudes concernant l'économie espagnole incitent par ailleurs les investisseurs à privilégier les actifs dits « refuges ».

Signe du regain de l'aversion pour le risque, l'euro a cassé à plusieurs reprises le seuil des 1,29 face au dollar, sur fond de recul des marchés d'actions européens et de tensions sur les taux des obligations périphériques de la zone euro. L'euro dégringole également de 0,3% face au yen, pour s'échanger à 102,75 mais parvient à grappiller 0,08% face au sterling à 0,8042.

 L'Espagne, encore et toujours

Principal raison du repli de la devise européenne, l'économie espagnole qui continue de susciter des inquiétudes, après la parution de statistiques révélant une dégringolade des ventes de détail en septembre. Celles-ci ont reculé de 10,9% sur un an, après une diminution de 2% en août. Il s'agit de la plus forte baisse depuis le début de la collecte de ces données en 2004.

Les opérateurs attendent par ailleurs avec une certaine fébrilité la conférence téléphonique des ministres des Finances de la zone euro, qui aura lieu mercredi, pour obtenir des informations sur le versement de la prochaine tranche d'aide à la Grèce. Le gouvernement grec préparerait en échange d'une aide financière un nouveau plan d'économie de 13,5 milliards ainsi qu'un relèvement de l 'âge de départ à la retraite et un assouplissement des lois sur le licenciement.

En attendant Sandy

Mais pour l'heure, c'est l'ouragan Sandy qui cristallise les inquiétudes des marchés alors que Wall Street restera fermée pour la première fois depuis septembre 2001. Un phénomène exceptionnel donc devrait réduire significativement les volumes de transactions sur les marchés des changes, même si les échanges électroniques devraient se poursuivre. Le billet vert profitait du climat de prudence pour se hisser dans le vert face à l'ensemble des devises y compris face au yen, même si sa hausse est de l'ordre du symbolique (+0,03%) à 79,67yens. Le dollar grimpait également de 0,33% face au sterling pour se négocier à 0,6323 et de 0,25% face au franc suisse (à 0,9371).

 

Plus d'actualité Bourse sur MonFinancier

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :