L'AMF voit rouge sur les options binaires

 |  | 241 mots
Lecture 1 min.
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Le gendarme de la Bourse publie une liste des sites non autorisés proposant du trading d'options binaires.

L?Autorité des Marchés financiers (AMF) poursuit sa veille vis-à-vis des sites proposant des services non clairement identifiés par le gendarme de la Bourse Française. Du coup, l?autorité vient de publier une nouvelle liste des sites internet non autorisés proposant du trading d?options binaires. «L?Autorité des marchés financiers (AMF) met une nouvelle fois en garde les épargnants sur des campagnes publicitaires agressives, sur internet, portant sur le trading d?options binaires et annonçant des rendements très importants dans des délais très courts», précise l?AMF dans un communiqué. Et de publier une liste de 41 sites non autorisés (pour le détail voir le site de l?AMF).

Les sites sur le Forex également dans le collimateur du gendarme de la Bourse

Les options binaires, sont des produits optionnels pouvant générer des profits ou des pertes selon la réalisation ou non d?une condition à l?expiration de l?option. L?investisseur soit se positionner sur la direction que le prix d?un actif sous-jacent (une action, une matière première, une devise, etc.) prendra avant son expiration.
Récemment l?AMF a également mis en garde les épargnants et investisseurs à l?égard de sites spécialisés sur le Forex, le marché des devises dans l?optique d?investissements sur les CFD, produits d?investissement ne passant pas par un marché réglementé.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 19/08/2013 à 7:15 :
lol les options.com défend sont gagne pain pitoyable... vous êtes ou ? A Chypre? Les comptes des clients sont réguler? seul IG markets, Fxcm, saxo bank, ect... sont bien car il sont réguler par l'amf, siège social en france et des comptes ségrégués pour les clients...
a écrit le 26/10/2012 à 10:54 :
Je ne suis pas d'accord. Beaucoup de professionnels de la finance traitent les options binaires en prop trading. Sur le parallèle avec le black-jack, je suis d'accord mais il en est de même par la quasi totalité des produits financiers négociés par les particuliers. Est-ce qu'un particulier ouvrant un compte chez un broker en ligne avec un effet de levier 5 s'aperçoit des marges prises et du désavantage induit ? probablement pas et aucun bouclier ne se lève contre eux. A l'instar de certains bookmakers (autrefois diabolisés) et aujourd'hui régulés par la stricte ARJEL, certains brokers d'options binaires seront régulés. Il est nécessaire que ce marché soit encadré et régulé.
a écrit le 26/10/2012 à 10:50 :
Je ne suis pas d'accord. Beaucoup de professionnels traitent les binaires en prop trading. La différence c'est le niveau de marge qui est plus élevée qu'en banque. Je ferais volontiers le parallèle avec les paris sportifs. Autrefois les bookmakers des années 80 en Angleterre prenaient des marge de 20%, aujourd'hui les plus compétitifs sont à 5%. Certains mauvais petits canards d'aujourd'hui seront un jour régulés
a écrit le 24/10/2012 à 16:43 :
En fait tout produit à désactivation à prix ou temporel est fortement dangereux pour un particulier, ils sont réservés normalement aux professionnels dans le cadre de protection de positions à long terme pour lisser la valeur des positions en portefeuille, les variations et/ou les bornes de ces produits sont donc calculés par des algorithmes( souvent basés sur la volatilité) permettant à l'émetteur d'être statistiquement gagnant.
Ce n'est plus de la bourse, c'est plus du black-jack.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :