LVMH-Hermès : l'AMF menace de sortir son carton rouge

 |   |  186  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
L'Autorité des marchés financiers indique que son examen des conditions de la montée de LVMH au capital d'Hermès fera l'objet d'une procédure de sanction à l'encontre du groupe dirigé par Bernard Arnault.

La brouille entre LVMH et Hermès pourrait faire l'objet de sanctions contre le premier. Le patron de l'Autorité des marchés financiers, Gérard Rameix, l'a indiqué ce lundi sur BFM Business. Concernant la montée au capital d'Hermès par du géant du luxe , le gendarme de la Bourse a déjà "notifié des griefs". Début 2013, ce sera à la Commission des sanctions de se prononcer.

Montée surprise au capital

En 2010, LVMH avait révélé qu'il détenait 17,1% des parts du sellier, une montée au capital surprise, réalisée par un jeu successif de contrats dits d'equity swap. Le groupe avait donc passé outre l'obligation - récente - de déclarer le franchissement des seuils de 5%, 10% et 15% du capital.

Plaintes croisées

En juillet, Hermès a même porté plainte contre le groupe dirigé par Bernard Arnault. Ce dernier, a répliqué par une autre plainte pour "chantage, dénonciation calomnieuse et concurrence illicite". Sur ce volet judiciaire, l'AMF doit donner son avis au parquet de Paris. 

lire aussi : Hermès-LVMH, une bataille de chiffonniers... de luxe

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 01/10/2012 à 21:01 :
"Le groupe avait donc passé outre l'obligation - récente - de déclarer le franchissement des seuils (...)" . Obligation DEJA en application , ou c'est un reproche RETROACTIF ???

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :