L'Allemagne fait chuter la Bourse de Paris à son plus bas niveau depuis fin 2012

 |   |  257  mots
L'indice CAC 40 est tombé sous la barre des 3.600 points, mercredi 17 avril. Copyright Reuters
L'indice CAC 40 est tombé sous la barre des 3.600 points, mercredi 17 avril. Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
La rumeur d'une dégradation imminente de la note de solvabilité de l'Allemagne a ramené l'indice CAC 40 sous les 3.600 points, mercredi.

Panique sur les marchés. La Bourse de Paris est tombée sous le seuil des 3.600 points, mercredi. Le CAC 40 a chuté de 2,35%, pour clôturer à 3.599, 23 points, son plus bas niveau depuis la fin 2012. Signe supplémentaire de l'inquiétude des investisseurs, les volume d'échanges sur l'indice phare de la Bourse de Paris ont dépassé les 4 milliards d'euros.

C'est l'Allemagne qui a mis le feu aux poudres. Plus exactement, des rumeurs laissant entendre que le moteur de la zone euro ne tourne plus rond. Il se mumure en effet sur les marchés que la note de solbavilité financière de l'Allemagne, l'un des rares pays à bénéficier encore d'un triple A, serait en passe d'être dégradée.

Une éventualité d'autant plus plausible que les principaux instituts économiques allemands devraient publier jeudi une révision en baisse de leur prévision de croissance pour le pays, selon l'agence Reuters. Qui évoque une prévision ramenée de 1% à 0,8% pour 2013.

Une mauvaise nouvelle n'arrivant jamais seule, la Bourse de New York plongeait de 1% à l'ouverture, les résultats trimestriels décevants de Bank of America et du géant des semi-conducteurs Intel, considéré comme un bon baromètre de la conjoncture économique, laissant craindre un essoufflement de la reprise économique mondiale. Et accréditant l'hypothèse du patron de la Bundesbank, Jens Weidmann, qui a estimé mercredi que la reprise en Europe prendrait... une décennie.

 >> Pour aller plus loin, consultez toutes les données chiffrées sur notre plateforme bourse personnalisable

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 18/04/2013 à 14:17 :
C´est marrant, d´apres les rapports boursiers publiés en Allemagne ce matin, personne n´a d´explication pour ce mini-crash hier à la bourse de Frankfurt. Seule explication possible: un gros investisseur s´est debarrassé dun gros paquet d´actions, avec un effet boule de neige immediat grace aux programmes d´achat-vente automatisés.
Vrai , pas vrai ??? Fait est que les cours sont en baisse constante depui s quelque temps. Ca agace !!.
a écrit le 18/04/2013 à 13:04 :
concernant les "alliés allemands" savez vous qu ils ont demandé le rapatriement de leur réserves des USA (plus peur des russes? ou autre chose..) Du coup ils vont être dégradés car pas gentil du tout avec qui vous savez...

Sources :voir l article de P Bechade là: http://la-chronique-agora.com/or/
Cela devrait beaucoup vous amuser..
a écrit le 18/04/2013 à 11:03 :
no,c'est une mauvaise nouvelle.Lisez dans une autre rubrique: que la Commission de Bruxel
les " il nous a accordé un nouveau délai......
Qui est dans la mer..... c'est nous, parceque l'Allemagne aura moins des moyens pour nous
aider à sortir du gouffre.Réfléchir avant parler
a écrit le 18/04/2013 à 9:36 :
Enfin une bonne nouvelle. cette probable dégradation de l' Allemagne va enfin replacer nos voisins sur un pied d'égalité.
La crise est terminée depuis longtemps. Le nombre de milliardaires à augmenté de 20% l'an dernier, les grands groupes, pour qui les actionnaires ne pouvaient supporter moins de 10 % sont passés à 12% puis maintenant 14% de rendement. Je dirais même au contraire que tout va pour le mieux.
La période 2008 / 2009 nous y avait préparé, la pseudo crise actuelle n'est qu'une nouvelle mouture d'un modèle économique avec lequel il nous faudra désormais vivre.
Plus sérieusement, ce n'est une bonne nouvelle pour personne. Il faut s'inquiéter de la précarité grandissante d'un côté et de l'évolution exponentielle des richesses de l'autre. La rue est patiente, mais pas pour longtemps. Je suis inquiet pour mes enfants et tous ceux qui travaillent ou qui cherchent un travail pour s'en sortir, à qui un seul salaire ne suffit plus pour vivre décemment. Les travailleurs sont bien ceux qui se lèvent le matin pour aller travailler ou pour pointer, ce ne sont pas les donneurs de lecons oisifs et fortunés.
La Marseillaise n'a jamais été autant d'actualité
a écrit le 18/04/2013 à 9:18 :
en lisant certaine presse allemande (Handelsblatt+Der Spiegel) le tout a été orchestré et
bien organisé par le patronat allemand,milieux financiers,etc.pour arreter de financer les
PIGS ou Club Med vu la mauvaise volonté des certains à respecter la politique d'austérité.
Les Allemandes avec 3AAA ou 2,etc.seront toujours solvable vu les actifs des comptes
courants de l'état et la balance commerciale.Rien à se réjouir,surtout en France Pays à la
dérive.
a écrit le 18/04/2013 à 8:57 :
Comment après 20 ans de rigueur budgétaire et un commerce extérieur florissant l'Allemagne pourrait-elle perdre son triple AAA.
Messieurs les docteurs DIAFOIRUS expliquez nous. Çà fait trop longtemps que je n'ai pas ri.
a écrit le 18/04/2013 à 5:10 :
ca sent la planche a billet pour bientot
après la réelection de merkel ?
a écrit le 17/04/2013 à 22:28 :
a diffusé qu'il y aurait cette rumeur: Agence France Presse. Et puis la tribune ne sait pas reproduire la top story! Oh so french! The market reacting so drastically to idle chatter of this nature is probably less indicative of any belief in the gossip than of the general nervousness amongst traders, as the bleak macro backdrop combines with wild commodity swings, acts of terrorism and unravelling geopolitical situations in North Korea and Israel to undermine investor confidence."
a écrit le 17/04/2013 à 22:13 :
Chouette , on va commencer à rigoler ... avec mimolette aux commandes ça va être la grande bourre ! lol
Réponse de le 17/04/2013 à 23:53 :
Ce sera mieux qu'avec Sarkophage ou Marine le naufrage !
Réponse de le 18/04/2013 à 1:59 :
Je n'aimais pas particulièrement le précèdent, mais je pense vraiment que Enjoy a raison.
Réponse de le 18/04/2013 à 8:18 :
@ Kro-magnon: +1, Enjoy a raison sur ce sujet, contrairement à ses choix de constructeurs auto teutons...
Réponse de le 18/04/2013 à 8:54 :
Wow certains pensent encore qu'avec Guimauve le conquérent nous allons voir le bout du tunnel.. ce que nous allons voir très distinctement s'appelle un mur, le problème c'est que nous ne le verrons qu'une fois la tête dedans.
a écrit le 17/04/2013 à 22:06 :
il y avait des rumeurs venant de l'Elysée qu'il y aurait une croissance économique en France. Ah! Ces folles rumeurs; mdr! Une autre: La Tribune sera déclassée en catégorie "junk" pour son journalisme?
a écrit le 17/04/2013 à 21:33 :
A votre avis quelles sont les conséquences en cas dégradation ? sur les écarts de rendements ? sur un éventuel QE ? sur les actifs ?
Merci.
a écrit le 17/04/2013 à 20:22 :
En général, Moody's le dit suffisamment à l'avance. Des rumeurs identiques ont eu lieu l'année dernière.
Par contre, Reuters indique que le cas de Chypre n'est toujours pas réglé (alors qu'on avait cru tous le monde d'accord) ; le nouveau plan (sur une facture en inflation de 30%), qui nous gratifie de 10 milliards pour notre pomme, devra être avalisé par le parlement de Chypre (qui avait déjà dit non en Mars de cette année). Il semble que la majorité dit déjà non aussi.
Nous sommes vraiment mal informé : ce qui est tenu pour acquis, ne l'est pas. Une notation, ce n'est pas comme un tremblement de terre : c'est une construction humaine et prévisible).
Je reste toujours sur l'idée que Chypre a plus d'atouts hors Euro ; enfin, si l'Euro ne survit pas à la sortie de Chypre, alors c'est que l'Euro ne devait pas survivre : on ne va pas vivre avec une épée de Damoclès, parce que des micro états de la taille de Monaco, qui n'auraient jamais dû rentrer dans UE, nous prennent en otage. La troïka, soit la BCE, la commission de l'UE et le FMI, est déjà décrédibilisé. N'en rajoutons pas. On a déjà un gouvernement (comme les précédents), qui nous prend pour des truffes et qui veut encore nous plumer sans faire aucun effort pour son appareil administratif (idem pour les administrations locales). Quand on ne veut pas prendre de décision, faites un référendum et saborder le (comme en Alsace ou aucun élu n'a démissionné face au désaveu).
C'est la période des impôts : quand on est pas satisfait (gauche et droite confondue) , doit-on continuer à payer ? Notre vote ne sert à rien, mais notre argent, il fait fonctionner la machine (à perdre).
a écrit le 17/04/2013 à 19:31 :
L'euro (et son maintien à tout prix) a commencé par mettre les plus faibles au tapis. Mais enchaînés les uns aux autres, il finit par toucher les plus forts.
a écrit le 17/04/2013 à 19:04 :
Après les déclarations ou exposé à Francfort de Soros la semaine dernière, dont le contenu n'est pas supérieur en évidence ou pertinence à ce qui se dit dans les colonnes de La Tribune et les commentaires souvent sagaces des internautes, on se dit qu'il y a une odeur de 'tout est orchestré" pour que les allemands qui c'est vrai sont en totale contradiction ou en dénis permanent avec leurs perroquets et larbins, s'engage sur la voie des eurobonds, mais cette voie serait la fin,l'explosion totale, sans doute que cela servirait aux intérêts des anglo américains qui contrairement à ce qu'ils disent et déclarent considèrent l'Europe comme une menace dans beaucoup de domaines. Il est donc souhaitable que les allemands ne nous entrainent dans le corner et nous d'ailleurs de m^me, sortons de l'euro et remettons de l'ordre dans l'UE en commençant par virer les technocrates de Bruxelles, des gens dangereux QUI ROULENT ON NE SAIT POUR QUI;
Réponse de le 17/04/2013 à 19:28 :
si la france quitte l'euro, le franc sera devalue de 40%, vu son etat actuel, sa dette en euros double donc de fait; elle n'arrive pas a rembourser sa dette qui vaut 90% du pib, alors 170%... elle est donc en faillite, les taux montent a 30% et plus ( car les allemands ne soutiendront pas comme la grece)... recession de 15-20% redevaluation, et on recommence... guerre civile qui se propage dans un pays qui ne vit que de consommation importee ( la , ca sera.. en dollars), ca peut amener une 3eme guerre mondiale; remarquez, ca resoudrait les pbs de dette, de secu, et de retraite d'un coup !!
Réponse de le 17/04/2013 à 20:18 :
Et on met Churchill en première ligne. Ca évitera les brèves de comptoirs.....
Réponse de le 18/04/2013 à 2:10 :
@ najbar
La vision de Churchill n'est pas si folle que cela. L'euro ne tient à rien. Si les germains perdent leur AAA ils vont accuser l'Euro (on ne peut pas les en blâmer) alors la bonjour les populismes, Adolf a surfer sur des ressentiments comme cela.
Maintenant imaginez vous au pouvoir avec le franc dévalué, vous êtes un mou vous faite comme en Amérique du sud, corruption et compagnie; vous êtes un dur et vous repartez à la conquête de l'Afrique. Et on refait un cycle ...
a écrit le 17/04/2013 à 18:51 :
Merkel a déjà évoqué une "décennie" à se remettre d'aplomb. L'Europe AAA est en train de couler, comme les autres. Elle ruine ses meilleurs clients !
Réponse de le 17/04/2013 à 19:24 :
un client insolvable qui a ' un besoin imperatif' de votre pdt n'est pas un bon client... creez votre boite, et vous comprendrez vite! ne jamais confondre 'need' et ' want'
a écrit le 17/04/2013 à 18:35 :
ah ben ca c'est rigolo, un pays qui va atteindre l'objectif de deficit 0 met le feu aux poudres, mais un pays qui est le centre de l'univers et ou tout le monde ment et triche... rien, que dalle... le pb n'est pas en allemagne!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :