Cap Gemini, Veolia, Société Générale... Tous les résultats trimestriels de ce jeudi matin

 |  | 1078 mots
Lecture 6 min.
La Bourse de Paris s'apprête à digérer les nombreuses publications de résultats de grandes entreprises françaises.
La Bourse de Paris s'apprête à digérer les nombreuses publications de résultats de grandes entreprises françaises. (Crédits : reuters.com)
Les entreprises françaises sont nombreuses à publier ce matin leurs chiffres d'affaires trimestriels. La Tribune vous propose un condensé de ces publications.

C'est une pluie de publications trimestrielles qui s'est abattue ce jeudi matin. La Bourse de Paris sera essentiellement animée par l'impact de ces informations de résultats. Voici une revue de détails.

  • Veolia réduit ses coûts et gonfle son résultat

Veolia a enregistré à fin septembre un Ebitda de 1.451 millions (+12,8% à change constant) et un chiffre d'affaires de 16,8 milliards (+4,3% en données publiées et +1,2% à périmètre et change constants). Son résultat opérationnel récurrent atteint 711 millions d'euros (+14,6% en données publiées, +15,7% à change constant).

 Veolia Environnement qui impute ces bons résultats à ses réductions de coûts, et a confirmé l'ensemble de ses objectifs annuels à savoir une croissance de sa capacité d'autofinancement opérationnelle de 10%.

  • Legrand moins optimiste pour 2014

Sur les neuf premiers mois de l'année, Legrand a réalisé un chiffre d'affaires de 3,32 milliards d'euros, en hausse de 3,9% et en légère progression de 0,8% en données organiques (à structure et taux de change constants). Le résultat opérationnel ajusté a baissé de 1% à 663,2 millions d'euros sur la période, donnant une marge avant acquisitions de 20,2%, stable par rapport à la période identique de 2013 grâce aux gains de productivité réalisés par Legrand.

Legrand a annoncé que ses objectifs annuels seraient plus difficiles à atteindre en raison de la dégradation des perspectives macroéconomiques mondiales, qui le conduit à viser maintenant le bas de la fourchette de ses prévisions.

  • Scor tiré par ses nouvelles activités américaines

Scor a annoncé jeudi une hausse de 25% de son bénéfice net pour les neuf premiers mois de l'année, tirée par ses activités de réassurance qui profitent du rachat l'an dernier des activités de Generali aux Etats-Unis. Le réassureur français a dégagé un bénéfice net de 377 millions d'euros entre janvier et septembre contre 302 millions un an plus tôt.

A taux de change constants, les primes brutes émises ont crû de 23,1% sur la période dans la réassurance vie et de 3,4% dans la réassurance dommages. Scor confirme aussi les objectifs financier de son plan stratégique 2013-2016 annoncés en septembre 2013.

  • CGG à la peine, la restructuration avance...

Le spécialiste français des services et équipements géophysiques a accusé au deuxième trimestre une perte nette de 116 millions de dollars , qui inclut 64 millions de charges non récurrentes liées notamment à sa restructuration et à la dépréciation de son investissement dans la coentreprise Seabed Geosolutions, tandis que son chiffre d'affaires s'est replié de 24% à 694 millions. Son résultat d'exploitation (Ebit) avant charges non récurrentes atteint 40 millions de dollars, contre 95 millions au troisième trimestre 2013.

Le groupe a toutefois indiqué que son plan de transformation poursuivait sa marche. Ainsi, son programme de réduction d'effectifs de plus de 10% d'ici la fin de l'année, qui concerne plus de 1.000 personnes, était engagé à plus de 90% au 31 octobre. CGG a en outre indiqué que la réduction de sa flotte de 18 à 13 navires était d'ores et déjà effective.

  • Cap Gemini profite du marché américain

Le numéro un européen de services informatiques a également confirmé jeudi ses prévisions pour 2014, à savoir un chiffre d'affaires en croissance organique comprise entre 2% et 4% et une marge opérationnelle comprise entre 8,8% et 9,0%. Le chiffre d'affaires de Capgemini a progressé de 5,7% à taux de change et périmètres courants, à 2,591 milliards d'euros, donnant une croissance organique de 2,8%.

Capgemini réaffirme également viser un free cash flow organique de plus de 500 millions d'euros. A la fin du premier semestre, cet indicateur affichait un solde négatif de 148 millions d'euros. Capgemini a bénéficié au troisième trimestre d'une forte croissance en Amérique du Nord, compensant le recul de son activité en France, son premier marché.

  • Société Générale libérée des charges pour provision

Le bénéfice net de la deuxième banque française ressort en hausse de près de 57% à 836 millions d'euros. Selon les données Thomson Reuters, les analystes tablaient en moyenne sur un résultat net de 794,70 millions d'euros pour la période de juillet à septembre.

Société générale a profité au troisième trimestre d'une baisse significative de ses provisions pour risque de crédit pour dégager des résultats en hausse, compensant un recul de l'activité commerciale, reflet du marasme économique en Europe. Retraité des éléments non économiques, ses revenus reculent de 1,8%. La banque relève toutefois une accélération de la reprise du crédit aux entreprises au cours du troisième trimestre.

La banque indique que son coût du risque a reculé de 41% entre juillet et septembre, essentiellement grâce au recul des provisions pour risque de crédit dans la banque de détail en France et dans la banque de financement et d'investissement.

  • Crédit Agricole rebondit après un T2 compliqué...

Entre juillet et septembre, le produit net bancaire de CASA a augmenté de 4% à 4,01 milliards d'euros. Le résultat net affiche une hausse de 4,1% à 758 millions. Les analystes interrogés par Reuters anticipaient en moyenne un PNB de quatre milliards d'euros et un bénéfice net de 697 millions.

Au deuxième trimestre, la banque française avait passé une charge exceptionnelle de 708 millions d'euros au titre de sa participation dans la banque portugaise en difficulté Banco Espirito Banco dont il détenait 14,6% du capital.

Les revenus du pôle banque de proximité à l'international s'inscrivent en hausse de 4,3% à 630 millions d'euros, soutenus notamment par l'activité du réseau italien Cariparma dont le PNB monte de 3,7%, tandis que ceux du pôle gestion de l'épargne et assurances ressortent en croissance de 1,1% à 1,24 milliard.

En France, où la conjoncture tourne au ralenti, LCL a vu ses revenus reculer de 4,6% à 899 millions d'euros. Les caisses régionales ont fait preuve de davantage de résilience avec un PNB, pour le groupe Crédit agricole, en augmentation de 1,3%, à 7,6 milliards d'euros.

  • Hermès en pleine croissance malgré un environnement difficile

Le maroquinier et fabricant des carrés de soie Hermès a publié jeudi des ventes en hausse de 10,6% au troisième trimestre à 990,6 millions d'euros, soit une hausse de 11,1% à taux de change constants, supérieure aux attentes des analystes.

Sur neuf mois, les ventes ont progressé de 8,8% (11,7% à taux de change constants). Hermès cible toujours 10% de croissance des ventes à taux constants sur l'année 2014 et s'attend à une rentabilité opérationnelle "inférieure" au record de 32,4% affiché en 2013.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :