Les Grecs ne paient pas d'impôts

 |   |  400  mots
(Crédits : Reuters)
Chaque matin, l'actualité commentée par Marc Fiorentino...

Après la signature sur un coin de table à la dernière minute d'un accord avec la Grèce, il va falloir maintenant entrer dans le vif du sujet. Soit on continue à se voiler la face, soit on admet que la Grèce ne pourra jamais rembourser sa dette. Pour une raison simple: les Grecs ne paient pas d'impôts et il n'y a pas d'administration fiscale en Grèce.

PAS D'IMPÔTS EN GRÈCE

Nous allons passer aux choses sérieuses dans les négociations entre l'Union Européenne et la Grèce. Après avoir gagné 4 mois en promettant tout ce que les Allemands voulaient entendre, la Grèce va devoir passer à l'acte d'ici juin. Et une grande partie de ses engagements tourne autour de la lutte contre l'évasion fiscale. Seulement voilà, les impôts en Grèce cela n'existe pas. Le gouvernement part d'une page blanche. Vraiment blanche. Selon le Wall Street Journal, à la fin de 2014, les Grecs devaient à leur gouvernement 76 milliards d'euros d'impôts, un quart de leur dette nationale. 76 milliards !

TOUT LE MONDE TRICHE

On a beaucoup parlé des grandes fortunes qui dissimulent leur patrimoine et revenus à l'étranger. C'est une partie du problème. Une partie seulement. En fait, cela va bien plus loin que cela. On estime que les revenus non déclarés représentent plus du quart du PIB du pays. Les Grecs considéraient que leurs gouvernements étaient corrompus et donc que les impôts étaient du vol. Y échapper était presqu'une preuve de patriotisme et de résistance. C'est la version glorieuse. La réalité c'est que tous les Grecs, à tous les niveaux, d'après les données chiffrées recueillies, sous évaluent leurs revenus. Les entreprises même les petites font de même. Elles ne sont jamais contrôlées faute de moyens de l'administration fiscale et il n'y a pas vraiment de sanctions.

LES CONTRIBUABLES EUROPÉENS DOIVENT PAYER LES IMPÔTS GRECS

Si on prend un tout petit peu de recul, la situation est totalement aberrante. Syriza demande aux contribuables européens de payer pour un abandon partiel d'une dette qui pourrait être couverte si les contribuables grecs payaient leurs impôts. Pour faire plus clair, on nous demande de payer l'impôt sur les revenus...

Lire la suite sur MonFinancier.com

Pour aller plus loin, suivez le cours des marchés en direct

MonFinancier

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 02/03/2015 à 13:19 :
Quel monceau de c.... . Déjà compte tenu du prélèvement à la source, on voit mal comment les salariés grecs pourraient ne pas payer leurs impôts. Faut arrêter les conseils économiques au coin du zinc.
Réponse de le 10/03/2015 à 17:04 :
je confirme, j'ai travaillé trois ans dans une société grecque, comme tous mes collègues, mes impôts étaient retenus à la source ....
pour les armateurs ils font comme Mc Do ils les payent dans des paradis fiscaux...
a écrit le 27/02/2015 à 13:00 :
D'après ce que j'entends, les Grecs se disent "pourquoi payer puisqu'il va y avoir une aministie" et ils y croeint très fort, car le gouvernement de la cerise a annoncé que 200 euros donnerait quitus aux mauvais payeurs :-)
Réponse de le 27/02/2015 à 18:21 :
Encore de la desinformation. Il n'y a jamais eu d'amnistie pour les impôts, d'ailleurs Tsipras l'a déclaré après son election. Je ne sais pas d'ou vous sortez ces 200€, surement une pure invention de votre esprit. Ou alors donnez nous un lien, mais je crois qu'on attendra longtemps ....
a écrit le 27/02/2015 à 10:10 :
Ailleurs, y a ceux qui optimisent, ceux qui sont aux paradis, ceux qui ont des dégrèvements. Faut pas confondre morale et droit : l'éthique d'hier est remplacée par la conformité. Quand les traders et dealers ne seront-ils pas commandités et l'assurance-vie "bidon"imposera-t-elle à ses "marchands" d'avoir une part significative du risque des fonds qu'ils lancent ? l'externalisation, c'est comme ces grecs sans impôt.
a écrit le 26/02/2015 à 22:50 :
quel ramassis de préjugés et de mensonges
a écrit le 26/02/2015 à 17:37 :
les grecs ne payent pas d’impôts car ils en ont marre du gaspillage de leurs argents par les administrations publiques.
On ferait bien de s'en inspirer
a écrit le 26/02/2015 à 12:31 :
Ce Monsieur Fiorentino est soit un provocateur, soit un mauvais professionnel.
Les commentaires, ci-dessous, de Fx sont mille fois plus justes et documentés que les allégations mensongères de ce personnage excessif qui détonne du caractère mesuré et objectif des articles de la Tribune.
Chez lui une mauvaise information et un démenti ça doit faire deux informations vite fait mal fait. Je suis exaspéré d'une telle incompétence.
Si être extrémiste est un droit, il vaut mieux garder ses idées pour soi même.
Personne ne dit que la Grèce est innocente de tout, mais d'ici à dire, article après article, qu'elle est coupable de tout c'est un pas que seuls les idiots franchissent le sourire aux lèvres. Je préfère conclure comme Fx !
Bref, article risible, monsieur, vous ne savez visiblement pas de quoi vous parlez !!!!!!!
a écrit le 26/02/2015 à 12:10 :
ça va bien Fiorentino, ça va bien.
Réponse de le 26/02/2015 à 12:40 :
Apparemment pas très bien!!!
On ne dirait pas que tempérance est ma devise. Mais ça marche pas tout le temps, je vous demande de m'excuser.
a écrit le 26/02/2015 à 12:01 :
Hum, du bien grand n'importe quoi, qui détonne parmi les sujets généralement plein de mesures a lire sur la Tribune.
Deja tous les salariés du privés et du public, ainsi que les retraités, en payent, puisqu'ils sont prélevés a la source. Voila deja plus de 70% des grecs qui payent leur impôts.
Parlons ensuite des professions libérales. Effectivement, il y a surement pas mal de triche sur cette tranche de population. Dire que les contrôles sont inexistants est évidemment faux, je dirai meme d'après ma propre experience, qui n'en fait toutefois pas une généralité, qu'ils sont plus courant qu'en France. Apres une partie des impôts est forfaitaire et indépendante du revenus, la encore difficile d'y échapper.
Ensuite, les petites entreprises (et commerces). Une grosse part des impots et taxes sont forfaitaires, donc impossible d'y échapper. Les contrôles sont réguliers, je peux en temoigner la encore. La fraude a la TVA existe, mais s'applique généralement dans le domaine du tourisme. En effet pour ce qui est des grecs, ces derniers doivent justifier d'un montant (forfaitaire et indépendant de leur revenus) de recus de ventes (les fameux tickets, que chaque famille garde dans une boite a chaussures). En tant que grec, vous etes obligé de les demander, car la somme a atteindre est généralement élevée, et les pénalités en cas de manquement sont importantes. Donc on vous oblige a consommer, et a demander les tickets, ce qui oblige forcement les commerçants a vous en donner.
Apres restent les grosses entreprises grecques ou etrangeres, généralement proches du pouvoir, qui effectivement trouvaient toujours une manière pour s'exempter d'impôts, légalement ou par copinage. Dites moi juste pour rire combien TOTAL paye il d'impôts en France ?
Et qui paye pour eux ? Certainement pas "les contribuables europeens" mais plutôt les petits qui ne peuvent pas faire autrement, d'ou la montée de la pauvreté et des faillites en Grece ...
Bref, article risible, monsieur, vous ne savez visiblement pas de quoi vous parlez !
Réponse de le 26/02/2015 à 12:35 :
De temps en temps ça fait du bien quand celui qui parle est un minimum renseigné, et c'est votre cas. Bravo!!!
Réponse de le 26/02/2015 à 19:04 :
t
Total paye très peu d'impôts en France , parce qu'il n'y fait que 10% de son activité : le raffinage (déficitaire) et la distribution qui n'est guère rentable vu les prix pratiqués par les grandes surfaces
a écrit le 26/02/2015 à 11:23 :
j'ai entendue dire que seul les salariés payaient une impôt car directement prélevé, tandis que les autres passaient a l'as par manque de déclaration annuelle!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :