Les compagnies du Golfe auraient touché 42 milliards de dollars de subventions

 |   |  427  mots
Emirates est le plus important acheteur d'A380 avec 140 exemplaires commandés.
Emirates est le plus important acheteur d'A380 avec 140 exemplaires commandés. (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2010. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
D'après une enquête commanditée par les compagnies aériennes américaines, Emirates, Qatar Airways et Etihad auraient touché toutes sortes de subventions. Pourtant, les commanditaires de ce rapport pourraient voir leur plainte rester lettre morte, compte tenu d'enjeux qui les dépassent...

Les compagnies occidentales ont décidé de réagir face aux coups de butoir de leurs concurrentes du Golfe. American Airlines, Delta et United ont mené une enquête internationale sur les sources de financement de Etihad, Qatar Airways et Emirates. D'après ces investigations, ces trois dernières auraient bénéficié de près de 42 milliards de dollars (37 milliards d'euros) de subventions en 10 ans d'après les éléments divulgués par Le Figaro.

En nature ou en espèces sonnantes et trébuchantes

Etihad aurait touché à elle seule près de 18 milliards de dollars entre 2004 et 2014, Qatar Airways aurait été subventionné à hauteur de 17,5 milliards de dollars, et Emirates pour 6,8 milliards. Prêts sans intérêts, avances pécuniaires des actionnaires, fournitures non facturées... Tous les moyens auraient été utilisés pour accorder à ces compagnies des avantages en nature ou en espèces sonnantes et trébuchantes.

"C'est le cas de concurrence déloyale le plus important jamais connu", s'est exclamé une des compagnies américaines, commanditaires de ces investigations opérées auprès de cabinet d'audit, de documents publics communiqués par des Etats tiers.

Par ailleurs, deux de ces trois compagnies ne seraient pas rentables sans ces subventions. Etihad aurait ainsi cumulé, toujours d'après l'enquête américaine, près de 4 milliards de dollars de pertes en 10 ans malgré l'injection de 6,2 milliards dollars de fonds propres. Ni Qatar Airways ni Etihad n'auraient gagné d'argent sans ces subventions d'après ce rapport.

Le vrai dilemme des autorités américaines

Mais voilà, les compagnies américaines, qui craignent d'être attaquées comme l'ont été les compagnies européennes, vont se retrouver devant le même dilemme que ces dernières. Les compagnies du Golfe vont réclamer des créneaux horaires sur les grands aéroports, des demandes que les autorités pourront difficilement refuser sous peine de voir des commandes d'avions annulées.

>> Lire aussi: Air France-KLM, ce que propose l'ancien Pdg pour contrer Emirates, Etihad, Qatar Airways (Spinetta)

En effet, pour rappel, Emirates est le plus gros acheteur d'A380 avec 140 exemplaires commandés. Il a également pris commande de 150 Boeing 777X pour 56 milliards de dollars, appelée "la commande du siècle". Autrement dit, le vrai dilemme qui se pose pour les autorités américaines comme pour les autorités européennes sera de choisir entre les constructeurs aéronautiques et les compagnies aériennes. Compte tenu des enjeux financiers et industriels, il n'est pas certain que ces dernières obtiennent gain de cause...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 10/11/2016 à 13:01 :
Sans aller jusqu'à refuser les créneaux on pourrait taxer les compagnies qui bénéficient de subventions et atterrissent en Europe.
Ex: Subv=5% du CA, tous les billets départ ou arrivé en europe seraient taxé à 5%.
Si ils protestent on passe à l'annulation des créneaux.
Ca reste une réponse modérée à des subventions qui deséquilibrent le marché, rapporte de l'argent aux états et laisse la possibilité de hausser le ton.
Le mieux serait que la demande vienne d'un pays lésé sans site airbus.
a écrit le 27/02/2015 à 14:48 :
SUR CET ARTICLE LA CONVERSION DES DOLLARS EN EUROS EST FAUSSE A PLUSIEURS REPRISES
EX MILLIARDS DE DOLLARS 42 MILLIARDS DE DOLLARS et (37 millions d euros) NON C EST MILLIARDS eT CECI 3 FOIS DANS L ARTICLE
a écrit le 26/02/2015 à 19:29 :
Moi je propose de transféré l'argent de Airbus à air france et autre compagne de EU . Puisque c'est l'argent de quatar Airways et ethaad Airways
a écrit le 26/02/2015 à 19:27 :
Gaspiller l'argent du petrole dans un bizness aussi fluctuant, concurrencé et peu rentable ... qu'ils continuent.
a écrit le 26/02/2015 à 18:49 :
On voudrait leurs vendre quantité d'avions couteux, mais bien sûr qu'ils ne s'en servent pas !
a écrit le 26/02/2015 à 17:59 :
Je me disais aussi comment ces compagnies du Golf peuvent trouver l'argent pour acquérir autant de gros porteur Airbus A380 (avion de ligne le plus chère sur le marché actuellement). Au moins ces aides profitent aux grands constructeurs aéronautique : Boeing et Airbus
a écrit le 26/02/2015 à 16:32 :
J'ai du mal a suivre... si Bruxelles et Whashington se mettent d'accord, les menaces contre AIRBUS et BOEING n'ont plus lieu d'etre. Il n'y a qu'eux !
Réponse de le 26/02/2015 à 17:36 :
pour el moment!
a écrit le 26/02/2015 à 15:26 :
Il faut arrêter le bla bla bla, les compagnies du golfe sont les meilleures clientes d'Airbus et de Boeing, donc elles continueront à faire ce qu'elles veulent et basta...!
Combien de fois la France et l'Europe ont elles fait la même chose ??
a écrit le 26/02/2015 à 15:13 :
et le PSG ? et Bein sports ? combien de centaines de millions de subventions directes ou indirectes ? Il ne faut pas se leurrer, les Qataris n'ont pas inventé la rentabilité là où elle met des années à arriver, ce sont les pétrodollars .. (les gazodollars plutôt). Heureusement que ceux-ci bénéficient d'un régime fiscal hyper favorable ici en France.
a écrit le 26/02/2015 à 15:04 :
Je crois que le journaliste fait erreur, il y a un accord de ciel ouvert entre le golfe et les USA, les autorités n'ont pas leur mot à dire sur l'ouverture de nouvelles lignes contrairement à l'Europe, c'est pourquoi les compagnies US montent au créneau.
a écrit le 26/02/2015 à 14:28 :
Au moins tout s'explique.
a écrit le 26/02/2015 à 14:25 :
il faut subventionner les compagnies désavantagées avec l'argent des ventes d'avions. CQFD
Réponse de le 26/02/2015 à 18:29 :
On fait le contraire on rachète un opérateur téléphonique égyptien pour placer des mirages :)
a écrit le 26/02/2015 à 14:11 :
Outre le fait que cette concurrence est déloyale, vous n'arranger pas la situation avec vos conversion de milliards de $ en euros.
a écrit le 26/02/2015 à 14:00 :
"42 milliards de dollars (37 millions d'euros)"
Quelle chute de l'euro ...
Réponse de le 26/02/2015 à 14:15 :
Dans ce cas, ce serait plutôt une chute du dollar...
Réponse de le 26/02/2015 à 14:23 :
Au contraire, quelle hausse de l'euro.
a écrit le 26/02/2015 à 13:58 :
Ces gens-là n'ont rien su créer de valable.
Même avec la rente du pétrole.
Autant construire sur du sable.
Réponse de le 26/02/2015 à 14:21 :
EDF, Thomson, Areva, Air France, SNCF ... sont toutes des sociétés françaises renflouées à coups de milliards par le contribuable français, sauvées, re-sauvées et re-re-sauvées par l'état français. Combien Air Bus a touché de Subventions françaises, allemandes et européennes ? combien Dassault touche de l'état français qui lui achète des avions (l'exceptionnel Rafale dont personne n'en veut) ???
tous les pays subventionnent leurs champions nationaux, les américains les premiers: General Motros a été sauvé par le budget fédéral il y a 3 ans.
Réponse de le 26/02/2015 à 15:00 :
Dassault fait son business avec les avions civils (plus de 70% de son CA). Ne pensez pas une seconde que Dassault vit du Rafale et du budget de l'armée qui fond depuis ces 20 dernières années.
Réponse de le 26/02/2015 à 16:37 :
Encore un qui a tout compris: l'Etat français achete des Rafale pour faire plaisir à Dassult !! MDR !! c'est vrai, on devrait acheter des F35 !!!
Réponse de le 26/02/2015 à 21:38 :
il ne s'agit nullement ici de soutient ou de coup de pouce pour sauver de l'emploi suite à des erreurs stratégie ou de gestion mais d'une création d'activité sur de l'argent publique d'une société nouvelle.
De plus, en cas de litige entre pays, c'est l'omc qui intervient .....sauf pour le transport aérien qui est régit par la convention de CHICAGO datant de 1949 !
Réponse de le 27/02/2015 à 9:17 :
Votre argumentaire sur les recapitalisations des entreprises autrefois public n est pas pertinent puisqu elles etaient en leurs temps les bras economique et politiques des gouvernement et que l etat y a recupere ses deniers au quintuple via les impots sur les societees et autres charges soviales et diverses que ces meme compagnies du golfe ne payent pas en france , ni en europe !
a écrit le 26/02/2015 à 12:50 :
Le secteur aérien est très subventionné et il n'est parfois pas rentable car trop concurrentiel. La concurrence est saine quand les acteurs ne sont pas trop pléthoriques. Ni trop, ni trop peu de concurrence, c'est l'idéal pour l'ajustement. Par ailleurs, le secteur aérien essaie de se lancer sur des secteurs qui ne lui sont pas rentable comme les distance entre 500km et 1000 km qui ne sont pas du tout rentable avec l'avion, très polluante et très peu confortable pour le consommateur mais entre 500 et 1000km ça devient rentable et très confortable avec le train. Ainsi, le secteur aérien est parfois subventionné par des fonds publique pour des activités non rentable, très capitaliste le raisonnement du libéralisme...la logique est que entre grande ville au dessus de 1000km c'est l'avion, entre 500 et 1000km, c'est le train et en dessous de 400km c'est le bus ou la voiture. Satisfaction assurée des capitaux et des consommateurs de transport. Tout le monde est content et c'est le plus efficace.
Réponse de le 26/02/2015 à 13:30 :
Ce système ultra libéral mondialiste dérégulé ressemble de plus en plus a une débandade généralisée. Des réorientations et des investissement dans les transports collectifs adaptés devraient vraiment être propose aux citoyens qui finalement paient la facture et doivent se transporter efficacement. L'aspect écologique est également abandonné, c'est dommage car on peut concilier rapidité et diminution des émissions, exemple de TGV dans des zones densément habitées. Alors en France il y a des trains mais ailleurs en particulier aux USA ou ailleurs on fait 500km ou 600 km en avion ou en bus...chercher l'erreur...
Réponse de le 26/02/2015 à 15:12 :
Un horrible système ultra libéral qui a sorti des millions de gens de la pauvreté. Ce que les marxistes n'ont jamais su faire!
Réponse de le 26/02/2015 à 22:15 :
C'est sur que l'idéologie n'a pas été au rendez vous ces dernières années, le communisme a échoué et l'ultra-libéralisme est en train de plier. Il nous reste le modèle américain et européen des années 50-60 qui a fonctionné mais largement délaissé dans les années 90 pour un ultraliberalisme mondialiste peu efficace, et a réadapter avec les révolutions technologiques actuelles.
Réponse de le 27/02/2015 à 9:18 :
L ultraliberalisme n a jamais sorti les peuples de la misere !
Réponse de le 27/02/2015 à 15:00 :
Je dirais même plus l'ultra libéralisme mondialiste est néo-fasciste et totalement idéologique, yaka voir les banksters et l'oligarchie pour les admirer a la manoeuvre ces truandeurs
a écrit le 26/02/2015 à 12:26 :
Il y a des pays qui ont des Stratégies de développement de leur activité économique et il y en a comme la France qui préfère paralyser l'économie d'un pays pour privilégier une administration incapable de gérer un pays et des salariés préférant travailler au noir ou profiter des "avantages" distribuer sans travailler.
Je préfère les pays qui se développent économiquement et qui permettent à tous de travailler et de laisser à chacun la possibilité de réussir économiquement. C'est un choix.
a écrit le 26/02/2015 à 12:12 :
Cela fait partie du jeu, et finalement cela se traduit en grosses commandes pour Airbus ; quand à air france ce n'est plus du tout la compagnie qui était il y a bien longtemps une magnifique vitrine de la France, son personnel toujours insatisfait y est pour beaucoup !
Réponse de le 26/02/2015 à 19:40 :
SI les choses étaient aussi simples!! Air France est peut-être tout simplement à l'image du pays : râleurs invétérés
D'un autre côté quand on connait les conditions de travail dans les compagnies du Golfe, l'insatisfaction n'a pas sa place. L'application du contrat de travail tient du fait du prince. Quand une hôtesse tombe enceinte, on lui fait comprendre gentiment qu'il faudrait qu'elle démissionne. Au Qatar, lorsqu'on vous reproche quelque chose (ce quelque chose étant à l'appréciation subjective d'un chef), on vous refuse la sortie du territoire.
Alors vous allez me dire qu'ils sont des milliers chaque année à postuler. Mais ils sont aussi des milliers chaque année à partir.

Un vrai choix de société.
a écrit le 26/02/2015 à 11:40 :
47 milliards de dollars c'est 32 milliards et non pas millions d'euros
Réponse de le 26/02/2015 à 12:22 :
C'est la chute l'euro...
Réponse de le 26/02/2015 à 15:46 :
La chute de l'euro supposerait l'inverse, il faut revoir les règles de base.

Néanmoins, dommage de voir des coquilles dans un sujet sérieux.. la relecture n'est pas inutile.
a écrit le 26/02/2015 à 11:30 :
La Tribune utilise quoi pour ses traductions ? Google + un mauvais réviseur québécois ? Une complainte (faux ami de l'anglais "complaint") est une chansonnette sur les malheurs de quelqu'un (par exemple, "la complainte du pauvre Jean"). Je n'ai même pas pris la peine de lire la suite de cet article :-)
a écrit le 26/02/2015 à 11:15 :
Le choix pour les autorités françaises est simple. 1. Soutenir Air France qui préfère acheter des avions américains et ne fait pas assez d'efforts pour être compétitive. 2. Laisser se développer les compagnies du Golfe qui achètent pleins d'Airbus et boostent l'emploi en France. Sans hésiter la deuxième option l'emporte!
Réponse de le 26/02/2015 à 19:28 :
C'est un choix, un vrai mais :
1- si AF achetait plus d'airbus (car ils en achètent, env 40% de la flotte long courrier et 100% de la flotte moyen courrier, hors filiales), je ne pense pas que cela change grand chose à l'heure du sacrifice que vous préconisez.
2 - AF paye ses impôts et taxes en France, contrairement à beaucoup. Airbus a son siège aux Pays-Bas. Si AF décidait de faire la même chose demain (et avec KLM pourquoi pas), le gain se chiffrerait en centaines de millions d'€.
3 - aucun pays n'accepterait de voir ses liaisons aériennes dépendre d'une compagnie étrangère répondant à des intérêts étrangers.
Quand Swissair et Sabena ont fait faillite, la Suisse et la Belgique ont favorisé la création de nouvelles compagnies nationales

J'entends votre empressement voire votre impatience à voir mourir AF, mais je ne suis pas sûr que cette mort soit la grande avancée que vous décrivez.
Réponse de le 27/02/2015 à 11:52 :
Bravo, beaucoup parlent d' Air France sans prendre en compte les taxes et impôts qu' elle paye chaque année. AF n' est plus la compagnie régit et subventionnée par l'état comme certains veulent le laisser croire.
Af représente 1.5 % du PIB français et plus de 100 000 emplois direct et indirect en France.
Si on ne vendaient pas d'Airbus au compagnies du golf en échange de droit de trafic ont les vendraient à d'autres compagnies et notamment Européennes.
a écrit le 26/02/2015 à 11:12 :
L'OMC doit faire son travail. Quand des compagnies reçoivent des subventions d'état, les autres états peuvent prélever des droits de douane sur les prestations et produits de ces compagnies.
Réponse de le 26/02/2015 à 21:49 :
le transport aérien ne rentre pas dans le cadre de l'OMC mais de la convention de Varsovie 1929 et de Chicago 1949.
Son caractère commerciale dans ce nouveau paysage mondialisé n'y est pas régulé....d'où cette situation ubuesque.
a écrit le 26/02/2015 à 11:03 :
C'est vrai qu'une subvention fausse la concurrence mais quand il s'agit d'une compagnie nationale cette subvention fait parti de la concurrence entre États! Ne me parlai pas de" mondialisation"!
a écrit le 26/02/2015 à 11:01 :
Intéressant d'apprendre cela. L'enquête ayant été diligentée par les compagnies américaines, il faut se méfier...
Concernant l'argument sur les ventes d'avions, à mon humble avis, il ne tient pas car il n'y a pas d'autres constructeurs de gros engins autres que Boeing et Airbus.
Cordialement
a écrit le 26/02/2015 à 10:30 :
La différence entre les subventions des pays riches et celles des pays pauvres, Air France en touche aussi mais pas autant. Rien de plus normal, ne trouvez-vous pas ?
Réponse de le 26/02/2015 à 10:33 :
les emirats pays pauvres ?? et pis quoi encore
Réponse de le 26/02/2015 à 10:50 :
Air France touche des subventions.

Les légendes ont la vie dure: en 2015, les taxes, redevances et autres charges versées à l'Etat français vont représenter le premier poste de coûts de la compagnie, devant le carburant ou les salaires!!!
Réponse de le 26/02/2015 à 10:59 :
Non, pas les Emiratas mais la France qui est un pays pauvre !! même pas en premier degré vous en saisissez le contenu….
Réponse de le 26/02/2015 à 12:19 :
Les compagnies du golfe ont certainement été subventionnées, et la lumière doit être faite là dessus. Mais Air France n'existerait plus depuis bien longtemps si l'État français n'avait pas été à son chevet pendant tant d'années.
Réponse de le 26/02/2015 à 13:21 :
Si AF, une entreprise à problèmes depuis toujours, ne touchait pas des subventions de l'Etat la compagnie n'existerait plus depuis belle lurette. Ou alors elle appartiendrait déjà à une compagnie étrangère.
Réponse de le 26/02/2015 à 17:42 :
Tapa, il semblerait que vous ne sachiez pas faire la différences entre taxes et subventions ...
a écrit le 26/02/2015 à 10:26 :
Peut-être, mais c'est eux qui achète le plus d'Airbus et c'est ces même pays du golfe qui rachètent ou "sponsorisent" des boites, clubs de foot, hôtels et maintiennent l'emploi dans cette France décadente, alors vous allez fermer les yeux et retourner ronchonner au coin du bar.. C'est comme la Grèce, ils se sont endettés grâce à l'Europe pour acheter du matériel allemand et passer des contrats d'infrastructure avec des boites comme Bouygues, et maintenant vous vous plaigniez. Les européens veulent toujours le beurre et l'argent du beurre
Réponse de le 26/02/2015 à 10:43 :
La France va mal et nos politiques font des choix économiques desastreux. Mais il faut raison garder... c'est quand même le plein emploi pour les cadre et les professions intermédiaires. Parler continuellement d'une France décadente, n'est ni la réalité, ni positif pour le futur.
Réponse de le 26/02/2015 à 10:53 :
Air France, plus gros employeur direct et indirect de la région parisienne. 2% du PIB français, 300 000 emplois directs et indirects.

Combien chez Airbus? Le programme A350, c'est seulement 18000 emplois. Et ne pas oublier que les compagnies américaines et européenne payent leurs avions plus chers que celles du golfe...
Réponse de le 26/02/2015 à 11:51 :
300.000 ?? à Marseille ?? peuchère... 60.000 pour tout le groupe AF et 30.000 chez KLM.
2 % du pib français ?? soit le pdg d' AF n' est pas au courant qu' il y a du coulage dans sa boite soit la France est descendu bien bas et je n' étais pas au courant.. Pib France > 2.000 milliard d' euro ... 2 % = 40 milliard .. au 31.12.2013 AF + KLM déclare 25.520 millions d' euro...
???
Réponse de le 26/02/2015 à 13:16 :
300.000 ? LOL.
Vous militez à la CGT ?
Réponse de le 26/02/2015 à 17:44 :
Yampa, il semblerait qu'on ne puisse vous donner aucun crédit. Le socialisme vous aveugle ;-)
Réponse de le 26/02/2015 à 18:46 :
Pour info AF travail avec des fournisseurs, il faut faire le plein des avions, les nettoyer, entretenir les locaux et pleins d'autres choses... Ce qui génèrent donc des emplois indirect.
Donc Yapa +1
Réponse de le 26/02/2015 à 19:57 :
Et donc Timo, vous pensez qu'avec 60 000 employés, AF arrive à créer 240 000 jobs indirects ... Sérieusement, même restreint on se rend compte que ce n'est pas réaliste ...
Réponse de le 26/02/2015 à 21:53 :
@Timo: vous avez raison sur ce point, que l'activité d'Air France génère des emplois pour la fourniture de plateaux repas, l'entretien des avions, gestion des aéroports, transports en bus, métro, RER, hôtellerie, etc... Et dans ce cas déclarer de but en blanc que le programme Airbus, c'est seulement 18.000 emplois, n'est-ce pas un peu simpliste ? Et les moteurs ? Les systèmes embarqués ? La liste d'éléments sous-traités à d'autres entreprises aéronautiques est très longue. Une chose est sûre, les emplois induits en France par Airbus seul sont bien plus nombreux que ceux induits par Air France. Souvenez-vous aussi qu'Airbus est plébiscité par des entreprises asiatiques ou du golfe, qui sont autrement mieux gérées qu'Air France, transportent chaque année plus de passagers et créent plus d'emploi, et commandent plus d'avions à Airbus. Sur ce plan, Air France ne fait que détruire de l'emploi chaque année du fait de son incapacité à se réformer et à être rentable. A la CGT et au SNPL, on ne l'a toujours pas compris.
Réponse de le 27/02/2015 à 8:52 :
les plateaux repas, servair, ne sont pas que pour AF mais pour quasiment toutes les compagnies gravitant des plateformes aéro... même chose pour l' entretien etc.. les sous traitant AF travaillent pour l' ensemble des compagnies. Aypa - 1
Réponse de le 27/02/2015 à 9:11 :
enlevez vos oellieres . Le probleme est mondial avec les Compagnies du golfe ! Le cas d Air france est anecdotique.! Ces compagnies sont des Etats pas des entreprises, et elles achettent nombres d entreprises avec des fonds public ! Il y a là une grave distortion de concurence !
a écrit le 26/02/2015 à 10:17 :
Comme dans tous le commerce mondial on est faible on a rien dans le ventre

Pour quelques avions on laisse détruire nos compagnies
Idem dans le domaine du bois ou tous le secteur est entrain de disparaître
Idem pour l'habillement
Idem pour l'électronique

a écrit le 26/02/2015 à 10:17 :
Compagnie du golfE avec un E comme golfe persique. Rien à voir avec un dix-huit trous !
a écrit le 26/02/2015 à 10:16 :
la conversion des dollars à l'euro n'est-elle pas à revoir ?

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :