L'euro à 0,80 dollar en 2017 d'après Goldman Sachs

 |  | 179 mots
Lecture 1 min.
L'euro a atteint le seuil de 1,0494 dollar cette semaine.
L'euro a atteint le seuil de 1,0494 dollar cette semaine. (Crédits : KACPER PEMPEL)
Cette prévision de Goldman Sachs est la plus sévère de tous les établissements financiers. La banque américaine estime qu'un euro vaudra 95 cents dans les 12 mois.

Goldman Sachs a revu ses estimations à la baisse. Il considère désormais que l'euro va rapidement enfoncer très rapidement le seuil de la parité face au dollar américain. Et ce, dans l'espace d'un an, pour inscrire un nouveau plus bas record d'ici la fin 2017.

Goldman Sachs voit ainsi l'euro à 95 cents dans les 12 mois, au lieu de 1,08 dollar anticipé dans les prévisions de fin janvier. La monnaie unique européenne passera à 85 cents d'ici la fin 2016 et à 80 cents à la fin de l'année 2017, selon l'établissement financier.

L'euro à 1,0494 dollar cette semaine

La prévision de la banque d'investissement américaine est dorénavant la plus sévère pour la monnaie unique, parmi les établissements financiers, et tombe à la fin d'une semaine au cours de laquelle la Banque centrale européenne (BCE) a lancé son programme d'assouplissement quantitatif (QE) et plusieurs banques ont sabré leurs projections pour la monnaie unique.

Pour rappel, l'euro a touché cette semaine un pic de 12 ans à 1,0494 dollar. Son plus bas  de 82,25 cents, a été atteint en octobre 2000. A 12h20, l'euro valait 1,0589 dollar.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 12/12/2017 à 20:33 :
jlokik
a écrit le 12/02/2017 à 17:01 :
le manque de competitivité les innovation dans le domain énergétique si goldeman sach investi dans les domains energétique brevets sur hydrogène automobile et hybride électrique pourrai s'approprié une part des marchés futur sans précédant
a écrit le 05/10/2016 à 14:04 :
Goldman Sachs pévoyait aussi l'euro à moins d'1 dollar en 2016 il y a un an ...
L'euro remonte doucement mais sûrement.
a écrit le 04/12/2015 à 9:34 :
Les prévisions à 12 mois sont une vue de l'esprit.
C'est comme faire des prévisions météo à 12 mois... un non sens mathématique !
On se contente de faire des prévisions à 20 jours max et les résultats sont déjà très bien...
http://www.forextant.com/blog/nos-algos-avaient-vu-juste-l-eurusd-s-envole-enfin-14
a écrit le 15/03/2015 à 11:24 :
l'euro est en chute libre depuis plusieurs mois, voire années et seul le cours du dollar semble intéresser le lecteur lambda . Nous constatons déjà les conséquences de l'euro sous évalué. L'essence qui avait baissé pour atteindre 1.18 le litre de SP95 est remontée à 1.40!!! on est proche des hauts atteints quand le baril valait plus de 90$ Qui peut croire un instant qu'une monnaie de singe peut aider l'économie? Hormis appauvrir les citoyens, quel est l'intérêt pour nous? Quand nous voyageons hors de nos frontières, l'euro ne vaut plus rien. Il ne faut que 71 pence pour acheter un euro alors que le cou^t de la vie en GB est très supérieur, il ne faut plus que 1.38 $ australien alors que le cours d'équilibre est de 1.85, le dollar NZ a suivi le franc suisse et ne vaut plus que 1.42 pour un euro...bref, sortez de vos frontières et constatez! chaque baisse de la monnaie = baisse de pouvoir d'achat . Vous pensez que la France exportera plus? Vous avez la mémoire courte. le dollar valait plus de 1.20 euro dans les années 2004 et la France ne faisait guère mieux. Quand l'Allemagne aura marre de vois notre monnaie baisser pour satisfaire certains européens qui ne font pas le nécessaire, la monnaie remontera. Pauvre Français, shootés à un franc dévalué, vous pensez qu'une monnaie de singe vous sauvera?
a écrit le 15/03/2015 à 9:29 :
Mario draghi, le cheval de troie de goldman sachs.
Tout pour la bourse, quitte a creer des bulles. Celle ci sera la bourse + les monaies. Ca va faire mal.
Réponse de le 15/03/2015 à 11:50 :
+1000 Mario Draghi ancien directeur Europe de Goldman Sachs cqfd...
a écrit le 14/03/2015 à 13:45 :
L'euro etait anormalement surévalué par rapport au dollars du fait de l'action de la FED depuis des années . C'est une bonne chose pour l'Europe . De meme que la baisse du cout de l'energie . Quand aux produits importés et bien..la zone euro etant la premier zone commerciale du monde , ça ne se traduiera pas par une hausse équivalente mais par une moindre compétitivité de la Chine . Monnaie + energie . 2 leviers importants . Il en reste 2 nationaux : baisse de l'immobilier et reforme fiscale ( plus d'IR et moins de charges ) . Et là c'est 3% de croissance et baisse du chômage.
a écrit le 14/03/2015 à 10:41 :
Pour rappel il y a peu GS voyait le prix du baril de pétrole a 200 usd . Qu'en pense Madame Irma ?
a écrit le 14/03/2015 à 5:55 :
Goldmans Sachs avec ses banquiers qui ont fait entrer la Grèce en dans l'euro puis la crise des subprimes venues tout droits des USA sans oubliers les amendes records pour les établissements financiers européeuns grâce une intérprétation extratéritoriales des lois américaines. Mitterand l'avait dis: c'est une guerre que économique que les USA livrent contre la France et plus généralement contre l'Europe pour assurre leur suprématie coûte que coûte. Et pour cela éspionner le portable de Merkel et tout les citoyens d'europe c'est un moindre mal. Merci à la complicité du cheval de troie qu'est le Royaume unis.
a écrit le 14/03/2015 à 4:26 :
Les Américains ne rêvent que d'une chose qu l'Euro soit le plus faible possible. Où est notre Europe forte, créatrice d'emplois que l'on nous promettait?
a écrit le 13/03/2015 à 23:17 :
Tout ceci ne vaut que si le système n'explose pas, car on a d'une part, un montant à rembourser de la part des USA qui approxime les 200 trilliards donc la planche à billets américaine n'aura plus d'encre pour imprimer autant de Franklin à moins d'inventer un nouveau billet de 5'000 $ comme cela existait avant 1968, cela dit je ne donne pas cher de la monnaie européenne qui ne repose sur rien, les Américains ont siphonné tous l'or des pays européens tandis que les Européens ont vendu le leur, vous vous rappelez Sarkosy l'américain qui a vendu 400 tonnes d'or aux Américains sans oublier la Belgique, la hollande etc... ce qui est encore plus piquant c'est l'or de l'Ukraine qui a été envoyé aux USA juste un jour après que le nouveau gouvernement a pris ses quartiers devinez qui est derrière l'oncle Sam ! ben voyons à qui d'autre ? alors que les Russes et les Chinois achètent à tout va de l'or, vous savez pourquoi pour renverser le dollar ! l'euro vous pouvez oublier !
a écrit le 13/03/2015 à 18:56 :
Goldman Sachs c'est la Banque pourrie qui a fait rentrer la Grèce dans l'EU avec de faux écrits et qui a dit la veille de crise des subprimes que tout allait bien ! Demander à Mario Draghi, il regrette bien sa place quand il y "travaillait" !
Réponse de le 13/03/2015 à 22:58 :
Basile @
Vous avez tellement raison que Draghi était le chef de Goldmann Sachs sans oublier que Trichet l'antérieur était le chef du Crédit Lyonnais vous vous rappelez ?
Vous avez vu la qualité du personnel de la BCE, il mettront qui après Draghi ?
a écrit le 13/03/2015 à 18:49 :
ça serait une chose excellente, mais les américains sont pas dupe !
a écrit le 13/03/2015 à 18:39 :
Alors nos hommes politiques sont ils contents de la baisse catastrophique de l'euro? notre monnaie est devenue une monnaie de singe. $1.05 contre plus de $1.25 voilà moins de 6 mois, $AU 1.38, parité avec le franc suisse, moins de 70 pence etc.... n'oublions pas que cette baisse n'aura qu'une seule conséquence, la paupérisation encore plus importante de la société, une essence plus chère. Ceux qui croient que cela servira à faire repartir la croissance seront pour leurs frais. Je rentre de GB et le seul constat que nous pouvons faire et que la vie en GB est beaucoup plus chère de plus de 3°% alors que l'euro continue sa baisse....les français n'ont toujours rien compris....alors quand l'euro ne vaudra plus rien et que nous serons tombé de 2 places supplémentaires, peut- être nous rendrons nous compte que nous sommes devenus pauvres...mais bon.
Réponse de le 15/03/2015 à 13:01 :
Je suis FRANCAIS vivant en THAILAND je suis d accord avec votre analyse mon pouvoir d achat a baisse de 25/100 il y a 2 annees l euro ce negocier a 47 baths maintenant a34 baths ,Puique nos polititiciens de gauche se rejouisse de cette situation qu ils baisse leurs salaires de 25/1000 et de leurs fontionnaires la FRANCE ira mieux
Réponse de le 19/03/2015 à 15:21 :
Moi aussi, je vis aux Philippines et ma petite retraite belge ne vaut plus que 70% de ce qu'elle valait....pour nous, expatriés, la situation est dramatique.
a écrit le 13/03/2015 à 17:32 :
Les américains n'accepteront pas que la devise européenne baisse encore pour donner avantage à la zone correspondante. Ils ne veulent pas que les capitaux quittent le pays en masse. Nous devrions donc voir un euro remonter sur le S2 vers 1.11 ce qui est un retour au serpent de convergence. L'euro trouvera certainement la parité avec le dollar autour de 2016/2017 après notre ou nos QEs pour ne plus en bouger. les deux zone caucasiennes celle des Amériques et celle de l'Europe Continentale seront pour une large partie réunies au sens monétaire. Restera à diffuser cette "bonne parole" au reste de ces zones respectives. Cela devrait prendre moins de 20 ans pour d'autres raisons qui s'imposent déjà rapidement : la concentration des entreprises.
a écrit le 13/03/2015 à 17:07 :
donc l'or va monter.....
Réponse de le 13/03/2015 à 17:33 :
Pas l'or, le diamant.
a écrit le 13/03/2015 à 17:00 :
si l euros reste a la bonne parite avec l amerique c est parfais! pour l economie des deux pays qui ne seront plus concurent, , ca va vas dans le bon sens pour la france qui vendras plus et pourras recrees des emploies ? ? ?
a écrit le 13/03/2015 à 16:55 :
Qui a dit que si nous revenions au Franc, celui-ci serait dévalué de 30 % par rapport au saint dollar. Dollar qui n'ai pas notre monnaie, mais celle du monde, autant adopter le dollar, ou les petits cailloux ou les perles de verres.
a écrit le 13/03/2015 à 16:14 :
Les mêmes prédicateurs et anticipateurs de 2008 qui s'enrichissent sur les crises et qui nous préviennent que leur employé (patron de la BCE) va couler l'Europe... C'est l'évidence même! La chute de l'Europe est comme ils l'ont annoncé leur prochaine prédiction et il est évident qu'elle va tomber vu qu'ils en tiennent les rênes et qu'ils vont encore s'enrichir sur la chute de celle-ci. Que va-t-on faire? Mettre nos mains dans nos poches comme d'habitude, continuer de voter pour les pions qui reçoivent leurs ordres. On n'aura plus qu'à admirer le spectacle de la désolation vers laquelle on avance lentement, un pas de plus au bord de la falaise.
a écrit le 13/03/2015 à 15:53 :
En six mois elle perd 30%, de la monnaie de singe, dans la vie réelle que s'est il passé en Europe...? Le grand n'importe quoi...!
Vive le troc !
a écrit le 13/03/2015 à 15:21 :
Je pense qu'ils n'ont pas tort,
Le QE va entrainer un carry-trade massif des multinationales qui en bénéficient => emprunt en euros à des taux bas pour utilisation dans tout le groupe, en particulier hors zone euro
a écrit le 13/03/2015 à 14:48 :
on ne va plus pouvoir se payer notre pétrole ! pas question de reduire les centrales nucléaires , c'est notre sauve qui peut
a écrit le 13/03/2015 à 13:58 :
Si Goldman Sachs le dit c'est que ça doit être vrai...Les gogos qui vont en déduire des stratégies en seront au final pour leur frais.
a écrit le 13/03/2015 à 13:25 :
Très bien. On va bien voir si c'était l'euro cher qui bridait nos exportations et l'économie française. Ou si ça n'était qu'un bouc émissaire de nos problèmes structurels...
Réponse de le 13/03/2015 à 14:44 :
Évidemment que ce n'était qu'un bouc émissaire. Regardez l'Allemagne. Et là, regardez l'Espagne. Ils ont l'euro que je sache. Et au niveau des exportations, ils s'en sortent très bien. Cela s'appuie sur deux phénomènes : qualité et haut de gamme et compétitivité.
Réponse de le 13/03/2015 à 14:54 :
on exporte d'abord dans la zone Euro , donc ça ne va pas changer notre compétitivité! et nos clients qui vivaient du pétrole , n'auront plus les moyens d'investir! donc la vraie compétitivité sera bien au niveau du coût de production et avec notre SMIC champion et nos impôts champions on est cuit

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :