Le rouble atteint un plus bas record face au dollar

Un dollar valait 80,20 roubles, mercredi, à la Bourse de Moscou. La Russie subit de plein fouet la chute des prix du pétrole, énergie qui représente avec le gaz plus de moitié des revenus de l'Etat.
Dans ses nouvelles prévisions publiées mardi, le Fonds monétaire international a réduit sa prévision pour la Russie et table sur une baisse de 1% du PIB cette année.
Dans ses nouvelles prévisions publiées mardi, le Fonds monétaire international a réduit sa prévision pour la Russie et table sur une baisse de 1% du PIB cette année. (Crédits : Reuters)

Jour noir pour Moscou. La valeur du rouble a chuté de 1,4%, mercredi 20 janvier, tombant à son plus bas niveau historique face au dollar. Le billet vert a dépassé 80,10 roubles et atteint 80,20 roubles à la Bourse de Moscou. Depuis la crise financière de 2008, où le gouvernement avait enlevé trois zéros à sa monnaie, jamais la devise russe ne s'était échangé à un tel niveau.

Jusqu'à présent, elle s'était maintenue au-dessus de ses pires niveaux des journées noires de décembre 2014, quand un vent de panique s'était emparé des investisseurs étrangers et des Russes entraînant un effondrement du rouble avant qu'il reparte à la hausse.

L'euro est quant à lui monté jusqu'à 87,67 roubles, le plus bas niveau du rouble depuis décembre 2014. La monnaie unique européenne avait alors atteint 100 roubles.

Augmentation de l'inflation, appauvrissement de la population

"Le rouble qui baisse, cela signifie que l'inflation augmente, et donc une baisse des revenus des ménages, un appauvrissement de la population et une baisse du niveau de vie", a commenté l'économiste Igor Nikolaïev, de la société de conseil FBK Grant Thornton.

"Pour l'économie, cela veut dire que les investissement diminuent encore plus, que les risques se renforcent pour les investisseurs, que la situation économique est instable et incertaine", a-t-il ajouté, interrogé par l'AFP.

Le pétrole représente avec le gaz plus de la moitié des revenus de l'Etat russe et sa chute intervient au moment où la Russie, également visée par des sanctions dues à la crise ukrainienne, espérait sortir de la récession qui l'a frappée en 2014.

De nouvelles coupes budgétaires prévues

Le gouvernement a déjà indiqué qu'avec un pétrole aux niveaux actuels, le produit intérieur brut devrait encore se contracter cette année et que des coupes budgétaires seraient nécessaires. Pour les analystes de la banque Alfa, le marché est "influencé par la situation de l'économie mondiale, qui ne donne pas vraiment de raison d'espérer actuellement".

Dans ses nouvelles prévisions publiées mardi, le Fonds monétaire international (FMI) a réduit sa prévision pour la Russie et table sur une baisse de 1% du PIB cette année. "Nous n'avons toujours pas de programme (...), pas de plan d'action" pour sortir de la crise économique, a dénoncé l'ex-président soviétique Mikhaïl Gorbatchev, cité par l'agence de presse publique Ria Novosti. Jusqu'à présent, "tout ce que l'on nous dit vise visiblement à nous calmer, mais peu d'efforts sont entrepris pour réaliser" ces promesses, a-t-il ajouté.

(Avec AFP)

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 15
à écrit le 20/01/2016 à 21:53
Signaler
On peut reprocher à Poutine ce qu'on reproche à bien d'autres. A savoir ne pas avoir profité de l'embellie économique provoquée par la hausse du pétrole pour faire sortir le pays du quasi sous-développement. Et il faut aussi reconnaître que dépens...

à écrit le 20/01/2016 à 17:25
Signaler
La Russie, comme d'autres pays qui dépendent du prix des matières premières, pâtit de la baisse du cours du pétrole. Est-ce à dire que c'est la fin du monde, après moi le déluge ? Ma réponse est toujours la même: avant toi, il y en avait un autre; ap...

le 20/01/2016 à 18:00
Signaler
"Poutine agit pour ce qu'il considère être bénéfique pour le pays" Heureusement, c'est vrai que la Russie est vraiment "number one "après 26 années de poutinisme ! Pourvu que cela dure !

le 20/01/2016 à 18:51
Signaler
Poutine agit uniquement pour ce qu'il considère être bénéfique pour lui et sa mafia, mais dans les faits il ruine le pays, détruit l'économie et les instituts du pouvoir, avec ses mensonges ridiculise le pays devant le monde entier et crée en permane...

le 20/01/2016 à 19:00
Signaler
@pas fou : 1) Poutine ne gouverne pas depuis 26 ans 2) Peut-être que 5 ans de plus de Hollandisme serait mieux ? Je préfère les gens qui privilégient les intérêts de leur propre pays avant ceux de Washington, mais bon, c'est un choix personnel :-)

à écrit le 20/01/2016 à 15:53
Signaler
1. >"Depuis la crise financière de 2008, où le gouvernement avait enlevé trois zéros à sa monnaie". Premièrement cet évènement a eu lieu au début de 1998 (la loi date de 1997). Deuxièmement, il n’y a eu aucun rapport avec la crise financière qui a fr...

le 20/01/2016 à 16:55
Signaler
Merci, vous dites vrai, contrairement à l'auteur de cet article indigne de la tribune...

le 20/01/2016 à 17:43
Signaler
@Autre ex-moscovite: Désolé, mais sauf l'erreur mentionnée dans mon p.1, je ne vois pas en quoi l'article est indigne.

le 20/01/2016 à 18:18
Signaler
@Ex-Moscovite-pro-DPR "C’est marrant, n’est-ce pas ?" Ce qui est surtout marrant c'est que l'Ukraine sera en croissance l'année prochaine, et que le peuple russe commence à gronder après avoir grogner. Même si ce n'est pas du tout cool pour les ru...

le 20/01/2016 à 18:46
Signaler
@Ex-moscovite : Aucune vérification des chiffres et faits (le point 1 est quand même grave!) et aucune analyse (ce qui est le point fort de la Tribune), juste des reprises de choses dites par-ci, par-là, j'ai eu l'impression de lire le Monde quand i...

le 20/01/2016 à 19:59
Signaler
@autre ex-moscovite: quand même c'est un petit article d'info écrit par un simple journaliste dans un journal indépendant, pas une revue analytique écrit par un spécialiste dans la question. Sauf cette erreur c'est normal (j'ai travaillé un peu dans ...

le 20/01/2016 à 20:32
Signaler
@pro-rien: Bien sûr, je vous reconnais, cher propagandiste pro-ukrainien. La croissance en Ukraine sera aussi réelle que la baisse du PIB de 1% en Russie. Bien sûr, vous ne connaissez pas qu'approximativement 50% des exportations ukrainiennes, ce son...

le 21/01/2016 à 7:24
Signaler
@Pro-rein, je suis totalement OK avec vous --- @Ex-Moscovite « vous ne connaissez pas qu'approximativement 50% des exportations ukrainiennes, ce sont les métaux et l'agriculture » Une affirmation gratuite de plus! --- Oui, effectivement l’agroa...

le 21/01/2016 à 8:17
Signaler
J'ai au moins fait une erreur: C'est le 13/01/2016 que Vladimir Pribylovsky est annoncé décédé.

le 21/01/2016 à 10:52
Signaler
@alain d: L'affirmation gratuite des exportations ukrainiennes? Allez voir la statistique ukrainienne. Pour le reste je n'ai aucune envie de regarder en détail votre fléau de (in)conscience où de petits morceaux de la vérité sont mélangés avec le m...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.