La Bourse de Paris prête à applaudir un accord de Brexit

La Bourse de Paris s'est dirigée vers une ouverture en hausse espérant qu'un accord post-Brexit soit annoncé avant Noël, voire avant l'issue d'une séance de jeudi écourtée en raison du réveillon.

2 mn

(Crédits : REGIS DUVIGNAU)

Le contrat à terme sur l'indice CAC 40 progressait de 0,29% une quarantaine de minutes avant l'ouverture, au lendemain d'une nette progression de 1,11%. La Bourse de Paris fermera ses portes plus tôt que d'habitude jeudi en raison des célébrations de Noël, à 14H00 (13H00 GMT).

Entre la clôture de mercredi et l'ouverture de jeudi, les marchés profitent "de l'optimisme sur le fait que le Royaume-Uni et l'Union européenne se rapprochent d'un accord", signale David Madden, analyste pour CMC Markets UK.

La présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen devrait s'entretenir jeudi matin avec le Premier ministre britannique Boris Johnson après une ultime nuit de discussions, avec l'espoir d'arracher enfin un compromis historique.

Cet échange est programmé en début de matinée "si tout va bien", a précisé une source européenne. Il pourrait être suivi d'une déclaration à la presse. Côté américain, les investisseurs étaient aussi toujours suspendus à la mise en place d'un plan de relance attendu depuis des mois et finalement négocié à grand peine.

Mais il est désormais sous la menace d'un blocage du président Donald Trump qui exige plus d'argent et fait pression sur ses alliés républicains.

Tokyo finit en hausse en attendant l'accord

La Bourse de Tokyo a terminé jeudi dans le vert, alors que Londres et Bruxelles paraissaient proches d'un accord commercial post-Brexit et que Wall Street n'a pas paniqué après le rejet par Donald Trump du plan de relance américain.

A la différence des places financières occidentales fermant pour Noël, le marché tokyoïte sera ouvert vendredi. L'indice vedette Nikkei a gagné 0,54% à 26.668,35 points à la clôture et l'indice élargi Topix a grimpé de 0,51% à 1.774,27 points.

La Bourse de New York n'a pas été perturbée outre mesure mercredi par la décision de Donald Trump de rejeter le plan de relance américain voté par le Congrès.

Le président américain n'a toutefois pas encore mis son veto formel, et une session d'urgence était prévue jeudi au Congrès à l'initiative des démocrates pour tenter d'amender le texte en tenant compte des demandes de M. Trump, qui a réclamé une augmentation des aides financières prévues pour les ménages.

Les investisseurs à Tokyo ont aussi bien accueilli la décrue des inscriptions au chômage aux Etats-Unis la semaine dernière, selon des chiffres publiés mercredi, après deux semaines de hausse provoquée par les nouvelles restrictions face au Covid-19.

2 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 3
à écrit le 24/12/2020 à 11:31
Signaler
Quel incroyable timing entre les médias de masse, les financiers et les politiciens non ? Notre système est une vaste supercherie.

le 28/12/2020 à 6:38
Signaler
Exact ! Pres de deux siècles d'études et de patience, avec des avancées majeures après 1945 grâce au Tavistock Institut notamment, le nouvel ordre mondial a atteint son objectif. C'est la mise en pratique de toutes les theories et simulations sur la...

le 28/12/2020 à 8:56
Signaler
Avec des médias de masse et autres qui nous chantent tous en cœur la même chanson dans nos oreilles il n'y a pas besoin de grand chose d'autre pour nous faire faire ce qu'ils veulent. Ceux qui possèdent les médias possèdent l'opinion publique, Ni...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.