Matthieu Pigasse devient responsable de la banque d'investissement chez Lazard

 |   |  320  mots
(Crédits : Christian Hartmann)
Le banquier Matthieu Pigasse, également magnat des médias et de la culture en France, a été nommé, ce vendredi 17 mai, responsable mondial de la banque d'investissement et directeur général adjoint du conseil financier de la banque d'affaires Lazard.

Déjà patron de Lazard France, M. Pigasse, qui dirigeait jusqu'ici au niveau mondial les fusions-acquisitions du groupe, voit ses responsabilités étendues en devenant numéro deux de la branche conseil financier. Ce pôle recouvre un large périmètre comprenant entre autres les activités de conseil en fusion-acquisition, conseil souverain, en restructuration de dettes ou en levée de fonds.

La banque d'affaires, cotée à New York, indique dans un communiqué que M. Pigasse travaillera conjointement avec Kenneth M. Jacobs, président du conseil d'administration de Lazard, et Peter R. Orszag, nouveau directeur général du conseil financier, "afin de guider les activités de conseil de la société à l'échelle mondiale". Peter Orszag, l'ancien directeur du budget du président américain Barack Obama, est entré chez Lazard en 2016 en tant que vice-président de la branche banque d'investissements.

Mark McMaster pour le remplacer

Tout en conservant sa fonction de PDG Lazard France, M. Pigasse, âgé de 50 ans, dirigera également les activités de conseil en Europe continentale et demeurera responsable mondial du conseil souverain, qui consiste à aider des gouvernements sur des dossiers économiques et financiers majeurs. Il sera remplacé en tant que responsable mondial des fusions et acquisitions par Mark McMaster, actuellement vice-président du conseil d'investissement et responsable mondial des industries.

En 2009, Matthieu Pigasse a créé la holding Les nouvelles éditions indépendantes (LNEI) qui rassemble ses participations personnelles dans les médias et la culture, dont les Inrocks, Radio Nova, le festival Rock en Seine, L'Obs, Le Monde et Mediawan (production audiovisuelle). Mais aussi l'enseigne britannique de magasins de disques Rough Trade, ou le média en ligne Cheek Magazine. L'an dernier, LNEI a conclu une "alliance stratégique" avec CMI, groupe du magnat tchèque de l'énergie et des médias Daniel Kretinsky. Dans ce cadre, M. Pigasse lui a cédé 49% de ses parts dans Le Mond

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 19/05/2019 à 15:01 :
Je lui souhaite bonne chance dans ces nouvelles fonctions. Pas facile d'avoir l'étiquette de banquier en ce moment. A lire les 2 commentaires il fait déjà des jaloux.
a écrit le 18/05/2019 à 10:00 :
C'est même plus la gauche caviar (on en trouve en super marché) mais la gauche Van Cleef & Arpels, la gauche mondialiste des affaires qui déteste la France et les français.
a écrit le 18/05/2019 à 9:30 :
Comment Mr Pigasse a-t-il pu renoncer à être actionnaire du Monde ?
Le canard dans lequel on écrit tout au conditionnel.
Faute d'éléments probants.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :