Enquête sur des soupçons de fraude fiscale contre le Crédit mutuel

Le Crédit mutuel-CIC est suspecté par Bercy "d'avoir organisé un système d'évasion fiscale via sa filiale genevoise, la Banque Pasche", selon une information de Mediapart.

1 mn

L'enquête ouverte après saisie par un avocat vise la banque Pasche, filiale genevoise du crédit Mutuel, selon Mediapart.
"L'enquête ouverte après saisie par un avocat vise la banque Pasche", filiale genevoise du crédit Mutuel, selon Mediapart. (Crédits : Reuters)

Le Crédit mutuel est dans le collimateur de la justice. Le parquet national financier a saisi la direction nationale des enquêtes fiscales (DNEF) à la suite de soupçons de fraudes fiscales visant le Crédit mutuel-CIC, a appris Reuters de source judiciaire, mardi 23 décembre.

"Un système de démarchage de client français ?"

Selon le site d'information Mediapart, qui a révélé l'information, le Crédit mutuel-CIC est suspecté par les services de Bercy "d'avoir organisé un système d'évasion fiscale via sa filiale genevoise, la Banque Pasche".

"L'enquête ouverte après saisie par un avocat vise effectivement la banque Pasche", a confirmé la source de Reuters. Une porte-parole du Crédit mutuel s'est refusé à tout commentaire mardi après-midi.

"Le Crédit mutuel a-t-il mis en place un système de démarchage de client français comme la banque UBS ?", demande Mediapart, pour qui les investigations de la DNEF devraient permettre d'identifier les éventuels montages ayant permis à des ressortissants français d'échapper au fisc

1 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 15
à écrit le 30/07/2015 à 14:04
Signaler
De mieux en mieux, et Bolloré censure à Canal plus!

à écrit le 29/12/2014 à 11:56
Signaler
Il est important que l'on commence à s'interroger sur le statut très particulier du Crédit Mutuel et que l'on se pose la question pourquoi l’article L512-57 du code monétaire et financier a été abrogé en 2008 et par qui.

à écrit le 28/12/2014 à 11:33
Signaler
Quel est le réseau bancaire qui ne l'a pas fait ou qui ne le fait plus ? Faut pas être naïf, ce n'est qu'une question de puissance relative, y compris vis à vis des Etats ; Washington, empereur du Monde Occidental, peut, seul, y fourrer son nez pour ...

à écrit le 26/12/2014 à 16:26
Signaler
J'observe que chacun s'arrange comme il l'entend sur les notions de principe de précaution ou de présomption d'innocence...

à écrit le 24/12/2014 à 12:21
Signaler
Le CMB aurait pu avoir des valeurs, faire le métier autrement... mais ils ont copié les pires banques. Dommages!

le 24/12/2014 à 18:03
Signaler
Le CMB ne fait pas partie du CM-CIC mais du CM ARKEA. Rien à voir....

le 24/12/2014 à 18:51
Signaler
pour information le cmb souhaite quitter le credit mutuel - cic ce n est peut être pas un hasard ...

le 25/12/2014 à 11:20
Signaler
le CMB n'a rien copié du tout et n'a rien à voir avec le CM11CIC, il fait partie du groupe CREDIT MUTUEL ARKEA avec le CM du sud ouest et le CM du Massif Central.

le 25/12/2014 à 15:18
Signaler
si ils ont a voir vue qu'il appartiennent tous au groupe CRÉDIT Mutuel. Sinon il porterait pas le nom de CRÉDIT Mutuel, CQFD

à écrit le 24/12/2014 à 11:52
Signaler
"Une banque qui appartient à ses clients, ça change tout!"

le 25/12/2014 à 10:20
Signaler
Une banque à qui parler ! Laissez moi rire ! Joyeux Noël aux associations et particuliers qui ont choisi de " discuter "avec cette banque !

à écrit le 24/12/2014 à 11:33
Signaler
Les présidents de caisses locales donnent leurs quitus, les yeux fermés. C'est pas parce qu'on est élu administrateur que l'on ne doit pas regarder les comptes .

le 24/12/2014 à 18:54
Signaler
pas faux ... cependant le president quitte le credit mutuel avec une jolie prime ... 500ke! voila un bénévola qui rapporte .... pour les representants sur le terrain les engagements sont differents ....une bonne bouffe à la fin de l année ...

le 24/12/2014 à 20:41
Signaler
is ne sont competant pou le faire

à écrit le 24/12/2014 à 10:56
Signaler
Ça change rien ! Ouarf af af af j'en pleure de rire!

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.