Après avoir rebondi, le bitcoin décroche à nouveau

 |   |  555  mots
Vers 10h30 GMT (12h30 à Paris) mercredi 8 août, un bitcoin valait 6.481,84 dollars, alors qu'il était à 6.877,76 dollars mardi, vers 21h00 GMT.
Vers 10h30 GMT (12h30 à Paris) mercredi 8 août, un bitcoin valait 6.481,84 dollars, alors qu'il était à 6.877,76 dollars mardi, vers 21h00 GMT. (Crédits : JM)
En un peu plus de deux semaines, le bitcoin a perdu près de 23% de sa valeur, effaçant un rebond entamé mi-juillet. La principale crypto-monnaie avait en effet rebondi de 30%, dépassant même les 8.400 dollars dans la journée du 25 juillet.

La chute est sévère pour le bitcoin. La crypto-monnaie a vu sa valeur dégringoler de 8%, ce mercredi 8 août, après le report de la décision de la SEC (Securities and Exchange Commission), gendarme des marchés financiers, sur la validation du tant attendu ETF Bitcoin (Exchange Traded Fund) au 30 septembre prochain. La création de ce fonds indiciel sur le bitcoin permettrait de faciliter la tâche des investisseurs institutionnels qui s'intéressent à la crypto-monnaie et souhaiteraient en acheter.

Selon les observateurs, le choix de la SEC était en partie décisif pour la remontée du bitcoin. Vers 10h30 GMT (12h30 à Paris), un bitcoin valait 6.481,84 dollars contre 6.877,76 dollars mardi, vers 21h00 GMT.

« La Commission prolonge le délai de 45 jours. Le Conseil estime qu'il convient de prévoir un délai plus long pour agir sur le changement de règle proposé afin qu'il ait suffisamment de temps pour examiner la demande » a déclaré la SEC dans un communiqué.

Il y a trois à quatre semaines pourtant, le bitcoin avait rebondi (+30% environ depuis le début du mois de juillet) après des rumeurs d'intérêt du plus grand gérant d'actifs au monde, BlackRock. Selon Financial News, l'asset manager new-yorkais aux 6.300 milliards de dollars d'actifs sous gestion aurait créé une équipe chargée de travailler sur les crypto-monnaies et la technologie Blockchain. De quoi réjouir les banques et institutions financières, qui avaient alors investi directement dans les startups de l'univers de la Blockchain.

Plusieurs autres victimes de la décision de la SEC

Ce retard est un nouveau coup dur pour le marché des actifs numériques, qui espérait une décision favorable avant la mi-août. L'ethereum et le ripple, les cryptomonnaies aux capitalisations les plus importantes juste après le bitcoin, ont d'ailleurs enregistré des pertes similaires.

 Cette nouvelle baisse « observée sur le bitcoin continue de souligner l'extrême sensibilité de la cryptomonnaie aux développements d'un ETF » a expliqué Lukman Otunuga, analyste pour FXTM à l'AFP.

Dans le détail, l'ethereum a rechuté de 10% sur la journée, à 315 dollars. Sur une semaine, le repli est de plus de 12%. Le XRP est aussi mal en point, en retombant de 15% à 0,35 dollar sur 24 heures. Sur sept jours, il perd pas moins de 21%. D'autres crypto-monnaies ont fait les frais du report de décision de la SEC, comme le Stellar qui s'effondre de 9% sur la journée et de 21% sur une semaine. Ou encore, le Cardano, le Litecoin et le IOTA qui perdent de 10% à 13% sur la journée.

Tergiversations de la SEC

L'autorité de marché a décidé de redoubler de prudence concernant sa décision sur le fonds indiciel sur le bitcoin, alors que ce choix est attendu de pied ferme. Il pourrait en effet soutenir encore les prix et aider à la démocratisation des devises digitales. Les pro crypto-monnaies vont devoir toutefois se montrer patients, car la SEC a encore la possibilité de reporter par deux fois sa décision, à fin décembre puis à fin février.

Le 26 juillet dernier, elle avait déjà exprimé un refus concernant la demande de création d'un ETF, à l'initiative des célèbres frères Cameron et Tyler Winklevoss, premiers milliardaires en bitcoins. Cette décision avait alors provoqué le retournement de tendance de la crypto-monnaie.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 10/08/2018 à 12:48 :
En un peu plus de deux semaines, le bitcoin a perdu près de 23% de sa valeur....heureusement que l'Euro ne fait pas la même chose !
a écrit le 09/08/2018 à 12:27 :
Ce qui est risible c'est qu'une grande partie de la communauté dite libertaire et de gauche soutient le Bitcoin alors que cette monnaie virtuelle a toutes les attributions propre à la spéculation sauvage et hors contrôle honnie par cette même communauté ???
a écrit le 09/08/2018 à 12:17 :
Le bitcoin est une cryptomonnaie qui est très interessant à etudier pour tenter de maximiser les gains mais aussi pour comprendre le rôle de la blockchain est très important pour comprendre le fonctionnement d'une cryptomonnaie mais comme toute innovation indépendante pour des blockchain independante d'un réseau bancaire, le bitcoinpeut aussi deviser en valeur et perdre indéniablement de sa valeur intrinsèque ( sa vraie valeur). Le bitcoin est un système fini qui ne peut générer plus de 21.000.000 de coins donc la répartition des coins dans le monde est limité par sa propre definition cryptographique. Je me suis toujours demandé ce que le bitcoin pouvait avoir comme lien avec un economie réelle comme celle du dollar, de l'euro ou des monnaies réelles.
Oui le bitcoin est une monnaie cryptographique qui necessite des algorithmes informatiques pour son fonctionnement et non des ressources réelles pour sa valeur intrinsèque. alors qu'il perde 8% ne me paraît totalement anormal ! oui pour des valeurs cryptographique mais pas pour l'economie réelle ? Attention avec le bitcoin !!!
a écrit le 09/08/2018 à 9:04 :
Personne ne s'inquiète de la demande d'énergie électrique consommée par les cryptomonnaies ! il se dit que la consommation tournerait entre 2 à 5 fois la consommation de toute la France ce qui fait entre 10 et 25% de la consommation mondiale d'électricité pour faire tourner des datacenters pour le minage.
Incroyable, le gouvernement va mettre des éoliennes sur tout le territoire pour 2% de la consommation électrique mais ne dit rien sur le bitcoin et autre. Hulot? en vacances M Hulot lolll. d'ailleurs, a t il une idée à part pleurer. Alors, que fait on? les écolo....
Réponse de le 09/08/2018 à 17:45 :
Cher Jean Luc,
Les blockchains qui utilisent l'algorithme de consensus proof of stake ne consomment pas plus d'électricité qu'un ordinateur normal.
Au lieu de sortir abération sur abération, prenez ce temps pour apprendre à maitriser votre sujet en commençant par différencier Proof of work et Proof of stake.
Ensuite on verra pour les éoliennes et M. Hulot.
Réponse de le 09/08/2018 à 19:10 :
donner sur Wikipedia pour expliquer les échanges de bitcoin. le Canada a interdit le minage . une société française veut aller en Sibérie pour l électricité et se spécialiser dans le bitcoin. ah moins qu' ils mentent tous je ne comprends la réaction.
a écrit le 08/08/2018 à 20:18 :
La baisse est vraiment impressionnante, mais a priori ce n'est pas finit la baisse devrait continuer et dépasser les précédentes de 2018, le cours devrait revenir vers celui de 2017 vers les 2000$ ?
Ensuite on verra...
Réponse de le 08/08/2018 à 21:14 :
Votre réponse
a écrit le 08/08/2018 à 18:47 :
C'est que les autorités financières aient laissé se créer ce monstre, qui parti de rien, est en train de devenir un autre mastodonte too big to fail parce qu'on aura laissé des investisseurs privés et institutionnels y engager des fonds énormes.

Les financiers n'apprennent donc rien de l’expérience? ou alors l'expérience de 2007 leur a t'elle laissé croire que quoi qu'il arrive les bénéfices seront pour les "investisseurs" et les dégâts pour les états et les contribuables?
Réponse de le 09/08/2018 à 8:44 :
en quoi la crise de 2007 est similaire a la crypto ? en quoi la titrisation est similaire a l emergence d une pseudo monnaie ?
merci de donner des noms d institutionnels publiques ayant investit dans cette monnaie.
car a part desinformer je ne vois pas en quoi les contribuables devraient payer ?
sinon, on.le savais que ca allait baisser.
nabila a dit qu elle investissait dedans donc...
Réponse de le 10/08/2018 à 8:57 :
1°) Dans les deux cas, c'est une bulle qui est assise sur des emprunts titrisés.

2°) Jamais dit que la titrisation est similaire à une pseudo monnaie... mais maintenant que vous nous y faites penser.

3°) c'est dans l'article : " La création de ce fonds indiciel sur le bitcoin permettrait de faciliter la tâche des investisseurs institutionnels qui s'intéressent à la crypto-monnaie et souhaiteraient en acheter".
Ce qui veut dire que des institutionnels ont déjà probablement passé le cap, les autres plus prudents (?) attendant un cadre pour le faire.

4°) la dette française d'état a pris 20% à la suite et à cause de la crise de 2007 et de ses conséquences... a votre avis, qui va la rembourser?

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :