Les deux premières mutuelles françaises se rapprochent

Les deux principales mutuelles françaises, la MGEN et Harmonie Mutuelle, qui couvrent au total 8,2 millions de personnes, dans le domaine de la santé, annoncent un rapprochement. Une nécessité, alors que la complémentaire santé pour tous ou la montée en puissance du digital, exigent des investissements importants, et dans un contexte de normes financières de plus en plus contraignantes

3 mn

Thierry Beaudet, président de la MGEN, et Joseph Deniaud, président de Harmonie mutuelle
Thierry Beaudet, président de la MGEN, et Joseph Deniaud, président de Harmonie mutuelle (Crédits : Hervé Thouroude)

Les deux principales mutuelles françaises, la MGEN (Mutuelle Générale de l'Education nationale) et Harmonie Mutuelle, qui couvrent à elles deux 8,2 millions de personnes, ont annoncé ce lundi leur intention de se rapprocher pour créer "un grand groupe mutualiste". Il s'agirait, de loin, de la première mutuelle française dans le domaine de l'assurance complémentaire santé.

Les deux dirigeants Joseph Deniaud (Harmonie Mutuelle) et Thierry Beaudet (MGEN) expliquent que, dans un environnement "toujours plus réglementé" avec "des pressions sur les tarifs", leurs groupes souhaitent s'unir pour agir sur "la hausse du reste à charge" dans les dépenses de santé et le "renoncement aux soins".

Ils ont signé ce lundi une lettre d'intention ouvrant des discussions exclusives pendant six mois. Ils se donnent "le premier semestre pour faire aboutir le groupe" dont l'"ambition est d'agir sur le système de santé et pas seulement sur ses financeurs", a expliqué Joseph Deniaud devant la presse.

Harmonie mutuelle pour le privé, la MGEN pour la fonction publique

Harmonie mutuelle, qui compte 4,5 millions de personnes protégées et 4.600 collaborateurs, est spécialisée dans le secteur privé, en particulier des indépendants. La moitié de ses contrats consiste en contrats individuels, l'autre collectifs. De son côté, la MGEN, qui affiche 3,7 millions d'assurés, est ancrée dans la fonction publique (elle joue le rôle d'assurance maladie de base pour les fonctionnaires de l'Education nationale, de la Recherce, et de la Culture).

Harmonie mutuelle a été créé en 2012 à la suite d'une fusion de cinq mutuelles interprofessionnelles (Prévadiès, Harmonie mutualité, Mutuelle existence, Santévie et Sphéria Val de France).

Accompagner les adhérents

"Un certain nombre d'acteurs voudraient nous reléguer à un rôle de payeurs aveugles chargés de solvabiliser". Or, "le sujet n'est pas seulement de rembourser nos adhérents dans le système de santé, nous voulons les accompagner dans l'organisation du parcours de soin", a expliqué Thierry Beaudet.

Selon lui, le groupe pourrait concerner "11,5 millions de personnes protégées" en comptant l'ensemble des unions mutualistes nouées par les deux groupes.

Investir en commun dans le numérique, passer des accords avec les professionnels de santé

Le futur groupe pourra passer des accords avec les prestataires et les professionnels de santé, et développer des réseaux nouveaux. Des investissements communs pourront être réalisés notamment pour le développement numérique mais chaque entité gardera son identité propre. "Nous mutuelles continueront à faire leur métier vis-à-vis de leurs adhérents en propre", a indiqué Joseph Deniaud.

Le défi de la complémentaire santé pour tous

Dans le cadre de la généralisation de complémentaires santé obligatoire en entreprise, à compter de 2016, "il faut être en capacité d'accompagner les contrats" et d'apporter des "plus-values qui nécessitent des investissements très importants". "Sur ce terrain-là, nous ferons des choses ensemble", a-t-il illustré. Très concrètement, les mutuelles vont perdre des clients, qui, ne bénéficiant pas d'une couverture via leur entreprise, devaient adhérer individuellement à une mutuelle: ils avait le réflexe de s'adresser à elles.

A partir du premier janvier 2016, toutes les entreprises devront offrir des contrats à leurs salariés (complémentaire santé pour tous). D'où une perte de potentiel pour les mutuelles, à moins de se lancer dans la bataille pour la commercialisation d'assurances collectives d'entreprise. De ce point de vue, Harmonie mutuelle est mieux armée, la moitié de son portefeuille d'adhérents provenant déjà du secteur du collectif.

Pas de suppressions d'emplois a priori

Sur la question des effectifs, "il y aura naturellement des évolutions mais au stade où nous en sommes, il n'y a pas d'impact sur l'emploi", a-t-il par ailleurs garanti, rappelant que le rapprochement des groupes "n'était pas un rapprochement de repli" mais "un  rapprochement de développement".

Consolidation financière en vue?

Les deux responsables ne sont pas prononcés sur le statut juridique qu'aura ce nouveau groupe. Mais il semble bien que l'objectif soit de consolider les comptes des deux entités, ce qui permettrait de respecter plus facilement les ratios de solvabilité: les mutuelles sont désormais contraintes d'afficher des niveaux de fonds propres équivalents à ceux des assureurs traditionnels, alors qu'elles n'ont pas d'actionnaires susceptibles de contribuer à augmenter leurs fonds propres.

3 mn

Sommet du Grand Paris

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 22
à écrit le 25/11/2015 à 15:43
Signaler
en attendant harmonie mutelle ne cesse d augmentée et en retour et bien rien .

à écrit le 16/11/2015 à 11:01
Signaler
je viens de recevoir mon avis de paiement pour 2016 par Harmonie mutuelle . 100 euros d augmentation ; sans aucune explication de cette hausse un peu cavalier quand meme ??

à écrit le 13/01/2015 à 21:08
Signaler
J'espère qu'ils baisseront leurs tarifs(surtout pour quand on vieilli) et amélioreront les remboursements. J'ai hésité à passer chez harmonie mutuelle l'année dernière mais quand j'ai vus les cotisent demandés quand on atteint 65 ans, j'ai abandonné ...

le 25/11/2015 à 15:46
Signaler
dix ans de retraite tous les ans une serieuse augmentation continue . réfléchissez avant de souscrire .

à écrit le 13/01/2015 à 7:30
Signaler
Les mutuelles sont nuisibles à un double titre : d'une part ceux qui y sont dépensent sans compter l'argent de la SS (il faut bien rentabiliser) d'autre part le retour sur fonctionnement est de 40% pour les mutuelles alors qu'il n'est que de 10% pou...

le 16/01/2015 à 17:24
Signaler
Pouvez-vous étayer vos affirmations? car en dehors de l'attaque gratuite et incohérente, il n'ya rien de compréhensible!

à écrit le 13/01/2015 à 6:50
Signaler
... création de monopoles...!

à écrit le 13/01/2015 à 0:03
Signaler
Regardez leur sourire sur la photo, ils sont heureux on a compris, leur niveau de vie personnel va évoluer dans le bon sens.

à écrit le 13/01/2015 à 0:01
Signaler
Elles pourront ainsi mieux nous arnaquer et ils faut penser à tous les petits copains qu'il faut engraisser.

à écrit le 12/01/2015 à 22:52
Signaler
Il en reste environ encore 550 à fusionner, dans un truc qui s'appellerait ....la sécurité sociale.... Jamais un gouvernement ne sera allé aussi loin dans le démembrement de note système de santé.

le 13/01/2015 à 8:54
Signaler
il voulais mutuialisse la secue la privatisse a travers ces mutuelles: ils vont y arrivez ,Maleurs au pauvres qui ne pourrons pas se payer une mutuelle, c est un grand retour en arrierre de la grande IDEE QU ETAIS LA SECURITE SOCIAL POUR TOUS???

le 15/01/2015 à 0:47
Signaler
@VERITE Vous préférez sans doute collectiviser les pertes et ponctionnariser les profits...

le 15/01/2015 à 10:14
Signaler
Oui, c'est comme l'orthographe pour tous, c'est bien fini.....

à écrit le 12/01/2015 à 22:19
Signaler
J'ai fait un rêve, on a supprimé les mutuelles, et les cotisations sont versées à la Sécu. Mais, il faut bien entretenir les petits copains... Il parait qu'il y a des politiques en France, mais des hommes ou des femmes d'Etat, j"en doute.

à écrit le 12/01/2015 à 20:49
Signaler
Quel serait l'impact si toutes les sommes données aux complémentaires allaient plutôt à la Sécu ? Tout serait remboursé à 99% ? La Sécu a 5% de frais de fonctionnement, les complémentaires, 15% (il faut capter les nouveaux entrants, peut-être moins a...

le 13/01/2015 à 21:10
Signaler
On a qu'un président de la république de moins en moins de fonctionnaires mais c'est pas pour ça que nos impôts diminuent....

à écrit le 12/01/2015 à 18:39
Signaler
Scandaleux que les Mutuelles, et Complémentaires en Invalidité et indemnités Jounalières soient taxées à 13%. Tarif majoré d'autant. Cette taxe doit etre SUPPRIMEE

à écrit le 12/01/2015 à 18:09
Signaler
Quand est ce que les bilans des mutuelles seront publiées pour voir un plus clair sur le montant exorbitant des cotisations qui ne sont pas justifiées , Madame la ministre Pourquoi les mutuelles sont elles à dépenser des sommes folles pour faire de ...

le 12/01/2015 à 18:34
Signaler
Parce que le marché intéresse de plus en plus de monde, assurances, banques etc. Et c'est une course pour engranger un maximum d'adhérents

à écrit le 12/01/2015 à 18:03
Signaler
Allez y les gars souriez, il y a du beurre à se faire!.

à écrit le 12/01/2015 à 17:49
Signaler
es que les cotisations seront moins cher

le 13/01/2015 à 10:51
Signaler
Raté, Harmonie mutuelle a augmenté ma cotisation de 8,06 % au 1 er janvier. Comme tous, pognon d'abord...n'ont plus de "mutuelle" que le nom.

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.