La Macif veut se rapprocher de l'assureur mutualiste Aesio

 |   |  362  mots
Le groupe Macif est trois fois plus gros qu'Aesio, avec des fonds propres de 4,4 milliards d'euros et un chiffre d'affaires de 6,3 milliards.
Le groupe Macif est trois fois plus gros qu'Aesio, avec des fonds propres de 4,4 milliards d'euros et un chiffre d'affaires de 6,3 milliards.
Les deux groupes d'assurance veulent joindre leurs forces d'ici à 2020 afin de faire face aux nouvelles exigences réglementaires et élargir leurs offres. La Matmt et AG2R La Mondiale ont annoncé leur propre projet de fusion fin novembre.

Ebullition chez les assureurs mutualistes. Dix jours après l'ouverture de discussions exclusives entre la Matmut et AG2R La Mondiale, c'est au tour de la Macif et d'Aesio, né en juillet 2016 du rapprochement des mutuelles Adréa, Apreva et Eovi MCD, d'annoncer leur projet de rapprochement. Vendredi, les deux groupes ont dévoilé leur intention de créer "un leader mutualiste en assurances de biens et de personnes" d'ici à 2020, en plusieurs étapes.

Le groupe Macif est trois fois plus gros qu'Aesio, avec des fonds propres de 4,4 milliards d'euros (contre 1,5 milliard), un chiffre d'affaires de 6,3 milliards (contre 1,7 milliard en santé pour Aesio) et 9.300 employés (3.700 chez son fiancé). Dans un secteur fragmenté et en concentration, les deux mutualistes ont jugé judicieux de joindre leurs forces pour créer un ensemble comptant plus de 8 millions de sociétaires et réalisant un chiffre d'affaires cumulé de 8 milliards d'euros. Faire face aux exigences de la réglementation européenne est l'une des raisons du rapprochement.

"Les pressions de Solvabilité II sont importantes. Le fait de se regrouper entre grands acteurs nous permet, au-delà d'une certaine taille critique, d'atteindre et de répondre à tous les objectifs qui nous sont imposés", a expliqué Alain Montarant, le président du groupe Macif, lors d'une conférence de presse.

"Les contraintes de solvabilité qui nous sont imposées nous demandent de plus en plus de résultat ; ce résultat nous fait augmenter de plus en plus nos fonds propres."

Mutualiser les investissements dans le digital

Ce rapprochement passera d'abord par la création en 2018 d'une Union de Groupe Mutualiste, puis une co-entreprise en prévoyance, opérationnelle début 2019, la fusion des trois mutuelles et la constitution d'un nouveau groupe prudentiel en 2020.

Les deux groupes indiquent aussi qu'ils profiteront de ce rapprochement pour mutualiser leurs investissements dans le digital et les nouveaux services.

La Macif a multiplié les investissements dans les startups ces derniers mois.

Lire aussi : La Macif va doubler ses investissements dans les startups

"Nous partageons avec le groupe Macif la vision selon laquelle ce rapprochement multi-métiers est l'avenir du modèle mutualiste" a déclaré Maurice Ronat, président du groupe Aesio.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 09/12/2017 à 19:49 :
ils ont un gros pb, le meme que celui des regimes de retraites qui sont alles au tas....... ils font de l'assurance vie en obligation d'etat qui rapporte 0.5% et eux demandent 0.6% de frais ( ce qui etait correct du temps des6%)
la, c'est 0 pour le client ou c'est plan social massif et arret des achats de dette francaise............

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :