Citigroup va retrouver son indépendance

 |   |  163  mots
(Crédits : © 2009 Thomson Reuters)
La banque américaine va lever pour 20,5 milliards de dollars afin de rembourser 20 milliards à l'Etat américain. Ce dernier va sortir progressivement du capital du groupe dès 2010.

Citigroup va enfin sortir du TARP, le dispositif américain d'aide aux banques mis en place en pleine crise financière. La banque, une des dernière grandes banques américaines à ne pas avoir été autorisée à rembourser les aides de l'Etat, a finalement annoncé un accord ce lundi avec le Trésor américain. Elle va pouvoir rembourser 20 milliards de dollars à l'Etat américain, qui sortira alors de son capital.

L'accord prévoit que le Trésor, qui détient 34% du capital, revendra d'abord 5 milliards de dollars des titres Citigroup qu'il détient, puis le reste de sa participation dans les 6 à 12 mois.

Pour rembourser ces 20 milliards de dollars, sur les 45 milliards au total qu'elle a reçus, Citigroup va pour sa part  lever 20,5 milliards de dollars. Dans le détail, la banque émettra pour 17 milliards de dollars en nouvelles actions ordinaires (avec une option de surallocalion de 2,55 milliards) et 3,5 milliards en "tangible equity units" (contrats d'achats d'actions et autres titres subordonnés).

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :