La Bourse part à la reconquête des particuliers

 |   |  173  mots
La part de marché de la Bourse de Paris a été ramenée de 19% à 15%, en Europe, entre 2008 et 2011. Copyright Reuters
La part de marché de la Bourse de Paris a été ramenée de 19% à 15%, en Europe, entre 2008 et 2011. Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Nyse Euronext lancera mi-janvier un marché pour les investisseurs particuliers.

Oui, Nyse Euronext lancera bel et bien un marché dédié aux investisseurs particuliers européens. L'opérateur des places boursières de Paris, New York, Bruxelles, Amsterdam et Lisbonne a confirmé lundi cette information, qui avait fuité dans la presse, dimanche.

Ce nouveau service, qui démarrera mi-janvier 2013, permettra d'offrir aux particuliers des tarifs plus avantageux que ceux facturés aux investisseurs institutionnels. L'objectif: tenter de reconquérir les petits porteurs, qui tournent le dos à la Bourse depuis l'éclatement de la bulle Internet, en 2000. Une tendance qui s'est accentuée avec la crise financière de 2008.

Nyse Euronext, qui avait déjà lancé un service identique pour les particuliers américains, début juillet, espère ainsi regagner du terrain sur ses concurrents. Entre 2008 et 2011, la part de marché de la seule Bourse de Paris a été ramenée de 19% à 15%, en Europe, alors que celle de sa rivale londonienne est passée de 36% à 43%. La Bourse de Londres affiche ainsi une capitalisation de 3.034 milliards d'euros, quand celle de Paris se limite à 1.090 milliards.
 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 15/10/2012 à 23:22 :
je ne vois pas le rapport entre des tarifs avantageux pour les particuliers et la capitalisation de la bourse de Paris , voire sa part de marché européenne ?
Réponse de le 16/10/2012 à 2:49 :
Moins les frais sont élevés, plus les particuliers investissent et plus la capitalisation augmente
a écrit le 15/10/2012 à 19:16 :
Ouf ! en ne lisant que le titre, j'ai cru qu'ils allaient cibler les particuliers EN FRANCE !!! ... et là, c'était l'échec assuré, au vu des encouragements de Bercy pour les investissements dans l'entreprise !!!
Réponse de le 15/10/2012 à 22:20 :
enfin les petits porteurs particuliers en compte

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :