Fintech : la crise du coronavirus vient stopper net les investissements mondiaux

 |  | 428 mots
Lecture 2 min.
Au premier semestre 2020, seules les fintech les plus matures ont concentré les investissements. A l'image de la néobanque américaine Chime.
Au premier semestre 2020, seules les fintech les plus matures ont concentré les investissements. A l'image de la néobanque américaine Chime. (Crédits : Chime)
Les investissements dans les fintech se sont élevés à 25,6 milliards de dollars au cours des six premiers mois de l'année, contre 111 milliards au semestre précédent. Un coup d'arrêt qui s'explique par le fort déclin des opérations de fusions-acquisitions.

L'année 2020 avait débuté sur les chapeaux de roues pour les fintech, ces entreprises technologiques qui veulent bousculer le monde de la finance. Mais la crise sanitaire et les incertitudes économiques qui en ont découlé ont marqué un coup d'arrêt pour ce secteur en plein boom.

Selon une nouvelle étude du cabinet KPMG, les investissements se sont élevés à 25,6 milliards de dollars au cours des six premiers mois de l'année (via quelque 1.200 opérations), contre 111 milliards au second semestre 2019, période pendant laquelle les...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 01/10/2020 à 9:18 :
Encore un article qui donne envie, puisque nous sommes dans leur économie virtuelle, économie virtuelle de la finance on peut soupçonner un pléonasme, et même ça ça s'effondre.

Ils ont perdu rapidement la main nos financiers.
a écrit le 30/09/2020 à 17:16 :
Encore un article orienté !
Vous savez que les riches se sont enrichis comment jamais depuis 6 ans , il n’y a ni dette et ni crise .
Regardez les chiffres : ce sont «  des faits incontestables « 
Mais c’est vrai , ça doit être difficile pour ces gens d’accepter la réalité ?

Celui d’avoir creuser les fossés par le bas pour 70% de la population mondiale.


Les médias suivrons ces informations fakes jusqu’à eux même soient touchés par le rabotage de masse, un jour.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :