Flop pour la première émission de dette allemande à 30 ans à taux négatif

 |   |  225  mots
(Crédits : HANNIBAL HANSCHKE)
L'Allemagne n'a pas levé autant que prévu lors de son émission de dette à 30 ans mercredi, la première à taux négatif.

L'Allemagne a émis mercredi pour la première fois de la dette à 30 ans à taux négatif, une adjudication historique qui a toutefois tourné au "désastre", la première puissance économique européenne échouant à lever autant d'argent que prévu.

Grosse nouvelle du jour sur le marché obligataire, l'adjudication a été "un flop complet", a indiqué à l'AFP Eric Vanraes, gérant obligataire à la Banque Eric Sturdza: l'Allemagne, qui prévoyait d'emprunter 2 milliards d'euros à échéance 2050, a seulement "pu adjuger 824 millions à un taux négatif de -0,11%".

C'était la première fois que l'Allemagne émettait avec un "coupon zéro", c'est-à-dire sans taux d'intérêt, le coupon représentant le montant des intérêts versés périodiquement au détenteur du titre.

"Il faut être courageux pour acheter de la dette à 30 ans à taux négatif avec zéro coupon", concède M. Vanraes. Des critères qui lui confèrent une "volatilité potentielle extrêmement forte et des risques de perte extrêmement élevés", qui n'ont "pas intéressé grand monde", poursuit-il.

A contrario, le Trésor allemand a lui "touché de l'argent pour emprunter, qui plus est sur 30 ans. On marche sur la tête", souligne M. Vanraes. Et "quand l'Allemagne est capable d'emprunter à -0,11%, c'est un signe que ça ne va pas" sur le front économique, prévient-il.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 26/08/2019 à 10:59 :
A ce tarif il vaut mieux acheter de l'or ou ressortir la lessiveuse. Le flot de cash déverser par les banques centrales va bientôt se payer
a écrit le 26/08/2019 à 8:16 :
Un pays vieillissant inlassablement, bientôt en récession dans lequel l'oligarchie refuse d'investir et d'augmenter les salaires n'a aucune chance d'être prospère, logique donc que cela inquiète d'abord et avant tout.

Encore une conséquence du dumping fiscal et social de l'UERSS, empire prévu pour durer mille ans, mais ça ne devrait pas tenir aussi longtemps.
a écrit le 25/08/2019 à 19:50 :
il faut etre un sacre imbcile pour preter dans ces conditions
on marche sur la tete, effectivement ca ne va pas bien!
on oublie ce que ca a donne, la crise des subprimes a priori
c'est d'autant plus curieux que l'allemagne s'est mise a l'equilibre budgetaire, ce qui reduit tres fortement les besoins de financement
Réponse de le 26/08/2019 à 5:07 :
Avec respect, je pense que vous confondez les subPrimes qui sont des reconnaissances de dettes immobilieres de particuliers americains avec des Bons du tresor national, qui sont des levees de fond par les etats pour financer leurs deficits. Un taux negatif est plutot positif pour les etats puisqu'ils empruntent 100 et rembourse 99. Par contre, les investisseurs perdent leurs argents et c'est a se demander comment les fonds de pension americains (mais aussi les SICAVs francaises) generaient du cash pour les retraites et petits porteurs. L'economie est cyclique et une recession est proche. L'etat pourrait decider de mettre sa dette a 0% ou 1% mais les investisseurs acheteraient massivement de l'Euro et cela generait une augmentation de la valeur de l'Euro en pleine guerre des devises avec la Chine et les USA.
a écrit le 25/08/2019 à 19:25 :
Faut-il avoir si peu confiance en l'avenir pour placer de l'argent à perte pour ne pas avoir à risquer dans le temps d'en perdre plus!?
Réponse de le 26/08/2019 à 10:25 :
Effectivement,
Si des investisseurs acceptent de tels rendements, c'est qu'ils anticipent des faillites bancaires colossales
a écrit le 25/08/2019 à 18:35 :
Gageons qu'on verra le même genre d'expérience dans d'autres pays avec plus de succès. Des pays où les "investisseurs" sont plus dociles à soutenir le pouvoir avec l'argent des épargnants.
Il suffira de "geler provisoirement" le taux des livrets A à un taux encore plus négatif que celui des obligations ; ce qui permettra d'avoir un rendement négatif sur les assurances vie à capital garanti. Pour le bien de tous évidemment.
C'est un peu comme à la guerre, quand un général se porte volontaire pour toutes ses troupes et finit centenaire et couvert de médailles.
a écrit le 25/08/2019 à 17:24 :
Emprunter quand la balance commerciale est bénéficiaire , peut paraître paradoxal , d ou réflexion sur le pourquoi .
Résultat il y a un loup , donc prudence , ce loup peut s appeler inflation tout le Sud en a besoin , donc essayons de gagner sur l avenir , mais les prêteurs font la même analyse et comme leurs intérêts sont divergents, ils sont prudents et s abstiennent .
a écrit le 25/08/2019 à 16:50 :
Bon, c'est une nouvelle plutôt rassurante, car logique. Ça me conforte dans le fait que le monde n'est pas devenu totalement fou.
Réponse de le 25/08/2019 à 19:51 :
ah bon?
et vous, a titre personnel, vous pretez combien a 30 ans en payant pour ca?
Réponse de le 26/08/2019 à 10:18 :
y en a quand même qui en ont pris pour 800 millions....
ceci étant, les prêt à toux négatif montre bien que le monde marche sur la tête.....il "dégueule" de cash, il y a des bespoins en investissement colossaux, et on planque son ponion dans les banques centrales en payant pour ça......

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :