Dexia rachète 643 millions d'euros de ses propres obligations à prix cassé

 |   |  226  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Dexia a racheté une partie de ses propres obligations à 24% de leur valeur nominale ce qui lui permet de renforcer sa solvabilité.

La banque franco-belge Dexia a racheté une partie de ses propres obligations à 24% de leur valeur nominale ce qui lui permet de renforcer sa solvabilité. Cette valeur atteignait t643 millions d'euros. Concrètement, la banque va rembourser à 24% une obligation qu'elle devait initialement rembourser à 100%.
L'offre, ouverte du 2 au 14 mars pour les investisseurs institutionnels, portait, au total, sur 700 millions d'euros de titres super subordonnés. Elle a été souscrite par les porteurs de 92% des titres. Un titre super subordonné est une obligation sans échéance, et qui en cas de liquidation de l'entité émettrice, est remboursé en dernier recours.

L'opération améliore la solvabilité de la banque

Les détenteurs de ces titres ne percevaient plus depuis 2008 les intérêts prévus initialement, la Commission européenne ayant interdit à Dexia de rémunérer ces obligations dans le cadre du plan de restructuration de la banque.

L'opération permet au groupe d'améliorer son ratio de fonds propres "durs" (capital et bénéfices mis en réserve rapportés aux crédits accordés) de 59 points de base (0,59 point de pourcentage). Cette amélioration "est en ligne avec l'objectif premier qui était visé par Dexia en lançant l'offre de rachat". Ce rachat a été financé par une vente d'actifs, la combinaison des deux opérations étant "neutre du point de vue liquidité", selon la banque.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :