La Grèce parvient à lever 1,3 milliards d'euros à des taux en baisse

 |   |  224  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2010. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
La Grèce a levé mardi 1,3 milliard d'euros en bons du Trésor à trois mois, à un taux de 4,25%, en baisse par rapport à celui de 4,61% consenti lors de la dernière adjudication du même type le 14 février. Pour assurer sa survie financière à plus long terme, le pays reste cependant encore dépendant des prêts de l'Union européenne.

La Grèce réalisait ce mardi sa première émission depuis le succès de la restructuration d'une partie de sa dette souveraine. Athènes a ainsi levé 1,3 milliard d'euros en bons du Trésor à trois mois, à un taux de 4,25%, en baisse par rapport à celui de 4,61% consenti lors de la dernière adjudication du même type le 14 février, a annoncé l'agence grecque de gestion de la dette publique (PDMA). L'offre initiale était d'un milliard d'euros, a précisé la PDMA dans un communiqué.

Lors de la dernière émission similaire, le pays avait levé la même somme avec la même offre, à 2,7 milliards, à un taux en très léger retrait par rapport à un mois plus tôt. Privée d'accès aux marchés pour son financement à moyen et à long terme depuis 2010, lors du début de la crise de la dette, la Grèce n'émet plus que des obligations à court terme au rythme de deux par mois.

Sa survie financière est assurée par des prêts de l'Union européenne et du Fonds monétaire international, qui viennent de s'engager, en parallèle à la restructuration consentie par les créanciers privés, à mettre en oeuvre un deuxième plan de renflouement de 130 milliards d'euros, après de premiers prêts de 110 milliards consentis en mai 2010.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :