HSBC dit avoir fait 2 milliards de dollars d'économies

 |  | 284 mots
Lecture 2 min.
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Après un an de restructuration, HSBC annonce avoir réalisé 2 milliards de dollars d'économies. De quoi rendre optimiste la direction de la banque britannique quant à ses objectifs.

Une trentaine d'activités cédées, entre 14.000 et 15.000 postes ainsi supprimés... Dans son rapport d'étape sur ce programme de redressement en trois ans, HSBC dit avoir économiser 2 milliards de dollars.

La majeure partie des cessions d'actifs concernaient les Etats-Unis où le groupe souffrait des conséquences du rachat de Household Finance en 2003, et en Europe. Il s'agissait de branches déficitaires, ne présentant pas la taille critique ou bien manquant de liens avec les autres activités du groupe. D'autres activités ont également été cédées en Asie notamment à Axa, ainsi qu'en Amérique latine. 

De 2,5 à 3,5 milliards de dollars d'économies en trois ans

"Nous continuerons à simplifier HSBC", a déclaré son directeur général Stuart Gulliver dans le communiqué. La banque s'est engagée à réaliser des économies de coûts de 2,5 à 3,5 milliards de dollars par an à partir de l'an prochain. Elle compte supprimer en tout 30.000 emplois dans le monde, dont 672 en France.

Le PDG Douglas Flint veut davantage de rendement des fonds propres

Dans un communiqué séparé, le président de HSBC Douglas Flint a fait part de la satisfaction du conseil d'administration en matière de stratégie mais estime que le rendement des fonds propres et la mesure des coûts n'est pas au rendez-vous. Stuart Gulliver s'est engagé à porter le RoE au-dessus de 12% fin 2013 et à réduire les coûts de 3,5 milliards de dollars pour les ramener à moins de 52% du produit net bancaire (PNB). Le rendement des fonds propres (RoE), qui avait dépassé 15% chaque année depuis 2004, a plongé à 4-5% avec la crise financière en 2008. Il s'élevait à 6,4% à fin mars tandis que les coûts représentaient 64% du PNB.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 18/05/2012 à 15:05 :
Mais pourquoi donc le cours est il toujours aussi bas?

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :