HSBC envisage un retrait de Corée du Sud et du Pakistan

 |   |  190  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : Reuters)
HSBC, première banque d'Europe, a ouvert des discussions sur la vente de ses activités au Pakistan et sur la diminution de ses activités de détail en Corée du Sud, confirmant sa volonté de quitter les pays où elle juge son envergure insuffisante ou peine à dégager des bénéfices.

HSBC a indiqué mardi discuter de la vente de ses activités sud-coréennes de détail et de gestion de fortune à la Banque de développement de Corée (KDB), tout en disant vouloir y conserver sa branche de banque d'investissement et de banque d'entreprise. Elle a en outre dit être en négociations avec des groupes qu'elle n'a pas identifiés pour la cession de ses activités au Pakistan.

Aucune indication de montant n'a été fournie. Les entités en question sont de taille modeste, avec 11 agences en Corée du Sud et 10 au Pakistan. Les actifs sud-coréens sont estimés à 30.000 milliards de wons, soit 20 milliards d'euros.

Depuis le début de l'année, HSBC, qui entend concentrer ses efforts sur les marchés asiatiques à fort potentiel de croissance, a cédé ses activités d'assurance non-vie pour près de 914 millions de dollars, et vendu ses activités au Costa Rica, au Salvador et au Honduras pour environ 800 millions de dollars.

HSBC a également dit prévoir de quitter le marché slovaque. Une vente de ses activités à l'île Maurice est également à l'étude.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 11/04/2012 à 10:25 :
Pourquoi l'article n'evoque t'il pas les activités de cette banque en france? Contrat rompu avec des sous traitants pour ses activités support, diminution des effectifs en agence et projet de cession de certaines de ses activités bancaire à AXA?

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :