Moins de traders chez Goldman Sachs

 |   |  160  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
La banque américaine aurait décidé de supprimer entre 20 et 30 emplois dans ses activités de commercialisation de produits et de trading, assure l'agence Bloomberg.

Goldman Sachs réduit la voilure. La banque aurait décidé de supprimer entre 20 et 30 emplois outre-atlantique dans ses activités de commercialisation de produits et de trading, selon l'agence Bloomerg, qui cite un proche du dossier. Ce secteur représentait pourtant 58 % des revenus de la cinquième banque américaine au premier semestre. Les commerciaux et les traders qui travaillent aux Etats-Unis, principalement à New York, seraient tout particulièrement visés.

Vaste programme de réduction de coûts

Début 2012, la toute-puissante banque américaine a engagé un plan de réduction de coûts. En juin dernier, elle avait en conséquence supprimé des dizaines de postes administratifs aux Etats-Unis ainsi que 50 postes exécutifs, dont quelques directeurs opérationnels.
Au total, c?est un millier de postes qui ont été supprimés au cours de ces six derniers mois, ce qui a fait baisser la masse salariale du groupe bancaire de 9%, à 2,9 milliards de dollars, avec 32 300 personnes.
 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 21/08/2012 à 8:28 :
Heu...oui cette information n'a aucun intérêt en l'état puisque l'on en sait pas quel pourcentage cela représente....de plus il est très possible que les postes supprimés correspondent à des collaborateurs moins performants, ou que cela concerne des activités moins stratégiques et permette in fine d'allouer ces postes ailleurs...donc du coup article qui ne sert pas à grand chose!
a écrit le 21/08/2012 à 0:57 :
Heu, çà représente quoi 20 à 30 travers chez GS? Des précisions svp!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :