Bercy souhaite une entrée en vigueur de la taxe sur les transactions financières dès 2015

 |   |  256  mots
le ministre de l'Economie, Pierre Moscovici. Copyright Reuters
le ministre de l'Economie, Pierre Moscovici. Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2013. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Son principe validé à Bruxelles mardi, la taxe sur les transactions financières n'attend plus qu'un calendrier pour être mise en place. Pour le ministre français de l'Economie, cela interviendra pour fin 2014.

Pierre Moscovici souhaite une taxe sur les transactions financières pour "fin 2014". Le ministre français de l'Economie a expliqué ce mercredi au micro de BFMTV/RMC qu'il y aura une  "réflexion" sur le sujet cette année et une "mise en oeuvre à partir de la fin 2014, sans doute." "Je l'espère", a-t-il précisé. "Il faudra sans doute deux ans, c'est donc à partir de l'année 2015 (que la taxe pourrait entrer effectivement en vigueur, ndlr) à moins qu'il y ait des Etats qui décident de faire des choses unilatéralement", a-t-il ajouté.

"Plusieurs dizaines de milliards d'euros"

Il réagissait à la décision des ministres de l'Union européenne, survenue la veille, de mettre en place cette taxe dans onze Etats membres qui représentent les deux tiers du PIB européen. La qualifiant d' "historique", il a évalué à "plusieurs dizaines de milliards d'euros" ce qu'elle pourrait rapporter. Quant à son affectation, il n'a pas donné d'orientation précise mais souhaité que le produit de cette taxe aille "vers le budget européen, mais nous avons le temps d'en discuter".

--> La taxe sur les transactions financières est dans les starting-blocks

Modalités à définir

Il s'agit de fait du tout premier accord européen dans le domaine de la fiscalité. Pour l'heure, la France, l'Allemagne, la Belgique, le Portugal, la Slovénie, l'Autriche, la Grèce, l'Italie, l'Espagne, la Slovaquie et l'Estonie ont signé le texte. Ils pourraient être rejoints par les Pays-Bas. Reste à définir les modalités de son application.

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 23/01/2013 à 21:02 :
Ce n'est pas en 2015, mais dès cette année qu'elle doit être appliquée pour commencer à combler le déficit abyssal de l'Etat, afin d'éviter de nouvelles hausses d'impôts qui appauvrissent davantage les classes moyenne (ou ce qu'il en reste) et ouvrière qui participent le plus à l'activité économique du pays.
a écrit le 23/01/2013 à 16:32 :
Ont ils réellement réfléchi à ce qu'ils faisaient ou se contentent ils de suivre la foi des altermondialistes ?
a écrit le 23/01/2013 à 16:32 :
Ont ils réellement réfléchi à ce qu'ils faisaient ou se contentent ils de suivre la foi des altermondialistes ?
a écrit le 23/01/2013 à 13:17 :
La taxe sur les transactions finançières a bien été votée en juillet 2012 ,initiée par le gouvernement Fillon ,en application en août!
a écrit le 23/01/2013 à 10:32 :
comme toujours des taxes puis des taxes le contraire des mensonges de mr cahusac qui affirme pas de nouveaux impots c'est vrai qu'il n'est pas à un mensonge pret
QUAND AUX ECONOMIES TOUJOURS PAS D'IDEES
Réponse de le 23/01/2013 à 13:33 :
de plus en plus pauvre

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :