Les banques ne vont rembourser que 61,1 milliards à la BCE

 |   |  315  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Alors que les analystes du consensus Reuters tablaient sur 130 milliards d'euros, les banques de la zone euro ne vont rembourser la semaine prochaine à la BCE que 61,1 milliards de prêts à trois ans consentis lors de son second prêt exceptionnel sur 3 ans (LTRO).

C'est largement moins que prévu. Vendredi, la Banque centrale européenne (BCE) a indiqué que 356 banques de la zone euro allaient lui rembourser à l'avance mercredi 61,1 milliards d'euros qu'elles avaient empruntés lors de son second prêt exceptionnel sur 3 ans (LTRO). Sachant que pour mémoire, il y a un an, l'institution de Francfort avait alloué quelques 529 milliards d'euros à 800 banques.

Or ce premier remboursement s'avère nettement inférieur au consensus Reuters, qui tablait lui sur 130 milliards d'euros. C'est également bien moins que celui concernant le premier LTRO de la BCE, fin janvier, où 278 banques avaient rendu 137,16 milliards d'euros sur un total emprunté de 468 milliards d'euros.

L'opération n'a pas eu l'effet escompté

Pour rappel, la BCE avait décidé de lancer en décembre 2011 et février 2012 deux prêts exceptionnels de long terme (LTRO). Leur objectif? Alimenter en liquidités les banques de la zone euro qui en feraient la demande, à volume illimité et au taux fixe de 1%. Cette double opération visait à éviter l'étranglement de certaines banques, notamment en Europe du Sud. Celles-ci étaient alors incapables d'obtenir des liquidités sur le marché du prêt interbancaire, en raison des vives inquiétudes sur la crise de la dette en zone euro.

La BCE espérait aussi qu'en retour, les banques prêteraient davantage aux entreprises et aux ménages pour soutenir la croissance. Mais cet espoir a été quelque peu déçu, de l'aveu même de son président Mario Draghi, aussi parce que la demande de crédit est faible dans un contexte de récession. Aussi de nombreuses banques ne savaient que faire de ces montagnes de liquidités. Et les ont parqué en dépôts au jour le jour auprès de la BCE. Sachant que depuis juillet dernier, ces dépôts ne sont plus rémunérés par l'institution monétaire.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 24/02/2013 à 12:30 :
La bonne question est : est ce que ces liquidités ont servi à relancer l'économie en favorisant l'accès à l'emprunt à bas cout, ou est ce qu'elles servent à rééquilibrer des comptes plombés d'établissements qui auraient du disparaitre ? Quel gâchis...
a écrit le 22/02/2013 à 18:18 :
Voila le type d'article que l'on ne souihaiterait pas lire dans la Tribune. Reuters fait du verbiage en même temps que sa propre publicités et les journalistes sont aux abonnés absents. Ne soyons pas dupes le BCE joue en Europe pour une concentration des banques comme la PAC réalise encore celle de l'agriculture. Les 8000 banques souvent non génralistes aux USA sont passées à 6000 en 5 ans alors que les 12 000 européennes ont relativement peu bougé. Nous voyons qu'une coupe importante se prépare tandis que nos établissements qui sont pour la méthode dure, étant en position de force, se voient opposer des délais qu'ils ne souhaitent pas. Concentrations des entreprises, donc concentration des banques et les crédits ordinaires aux mains des hypermarchés. Nous changeons de monde comme la BCE nous l'impose ....avec l'accord de nos gouvernants. Le message : On vous sauve mais vous vous retirerez (définitivement) dans l'honneur. C.q.f.d.
a écrit le 22/02/2013 à 17:21 :
Il faut vraiment être sur la lune pour imposer pareille élucubration sur une inondation de liquidités alors que la Terre est ainsi transformée en boue stérile. Le discours don Quichottiste de Janvier 2.010 à Davos n'a pas été pris au sérieux par les faiseurs de liquidités, mais les rapaces et prédateurs se sont ensuite bien saoulés des breuvages administrés.
a écrit le 22/02/2013 à 14:44 :
Au moins un indicateur bien réel sur ce qu'anticipent les banques.
a écrit le 22/02/2013 à 14:05 :
On reste sur notre faim. 468 Md ? prêtés, 60 Md rendus sur les 130 prévus. Beaucoup de liquidités inutilisées par les banques et mises en dépôt qui ne rapportent rien. Mais la conclusion, l'analyse ? Pourquoi les banques ne rendent elles pas cet argent, puisque qu'elles ne l'utilise pas, et leur coûte sans rien rapporter ? Telle est la question sur laquelle un journaliste un peu curieux devrait se pencher.
Réponse de le 22/02/2013 à 14:33 :
Vous ne voudriez tout de même pas savoir ce qui se passe dans les banques, tant que vous y êtes... Mais c'est ça, leur puissance.
Réponse de le 22/02/2013 à 14:41 :
Parce qu'il leur sert sur leur ratio de fonds propre...
Réponse de le 22/02/2013 à 18:20 :
@Marvin: de la dette en Core Tiers-I ?
Réponse de le 25/02/2013 à 14:20 :
@ Tyler: il y a eu des instruments de dettes en Tiers 1 (TSSDI etc...) mais là il s'agit plus d'améliorer les ratios de liquidité (et non de fonds propres comme l'a dit Marvin)
a écrit le 22/02/2013 à 13:50 :
Comme dirait l'autre la confiance règne...pour qu'une banque accepte que ses dépôts ne lui rapportent rien faut déjà qu'elle soit en contradiction avec ses propres vendeurs de placements...ah oh uh 2013, la bourse va monter au ciel, vous comprenez les taux sont très bas voire même nuls (j'en sais quelque chose) et même négatifs si on tient compte de l'inflation, alors venez zé vous verrez vous allez devenir riche (et moi au passage je vais men mettre plein les fouilles avec les coms sans prendre de risque au diable ces PME françaises bringuebalantes, les autres les bien portantes, elles n'ont besoin de rien, même pas d'un parapluie quand il fait beau) d'ailleurs il suffit de lire les journaux financiers comme le journal machin) ou truc? ils le disent, oui oui parfaitement, tiens j'en ai un sous la main, ah non madame ils ne la garantissent pas mais leur parole est d'or c'est bien connu, leurs pronostics sont aussi bon que ceux des spécialistes en PMU alors c'est pour dire.
Réponse de le 22/02/2013 à 14:44 :
Un peu d'intelligence, un minimum de connaissance, une bonne réactivité, et oui, vous ferez des sous en 2013. C'est une année ou les opportunités se comptent par centaine chaque semaine....
a écrit le 22/02/2013 à 13:45 :
Conclusion, la crise est juste en stand-by actuellement, mais elle n'est pas réglée...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :