Scandale du Libor : une juge américaine soulage en partie les banques

 |   |  245  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Les banques impliquées dans le scandale du Libor échapperont aux accusations fondées sur les lois antitrust et le racket. Les poursuites vont néanmoins se poursuivre.

Les grandes banques peuvent respirer. Une magistrate américaine a écarté, vendredi, une importante part des plaintes qui ont été déposées par des particuliers dans le cadre du scandale dit du Libor. Début 2012, des banques ont été soupçonnées d'avoir manipulé cet indice censé refléter le niveau des prêts interbancaires, et qui est déterminant pour les prêts aux entreprises et aux particuliers. 

La magistrate a rejeté les plaintes fondées sur les lois anti-trust et le racket, ainsi que l'ont demandé les avocats de la défense. Elle a également partiellement rejeté les plaintes basées sur des accusations de manipulation des cours de matières premières. Ce rejet étant partiel, les banques devront toutefois répondre de ces accusations face à des plaignants particuliers. Une procédure est toujours en cours auprès des autorités bancaires américaines.

Plusieurs banques parmi les plus importantes du monde seraient impliquées dans ce gigantesque scandale. Bank of America, Citigroup, Credit Suisse Group, Deutsche Bank , HSBC, JPMorgan Chase, Royal Bank of Canada, Royal Bank of Scotland et WestLB AG.

Déjà, plusieurs d'entre elles ont reconnu les faits et ont payé d'importantes amendes auprès des autorités bancaires britanniques (le Libor est l'indice des échanges interbancaires sur la place londonienne). Celles-ci auraient déjà infligé près de 2 milliards d'euros d'amendes à Royal Bank of Scotland (600 millions d'euros), Barclays (330 millions d'euros) et la banque suisse UBS (1,1 milliard d'euros).

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 01/04/2013 à 14:02 :
J'invite cordialement l'ensemble des commentateurs à se rendre sur le site de l'AFT (agence france trésor) et de consulter la liste des SVT et leurs rôles...


Oui vous ne rêvez pas, si vous connaissiez pas ça je pense qu'il vous faudra avoir un coeur solide pour ne pas avoir une attaque...
Réponse de le 01/04/2013 à 16:06 :
je rigole. http://www.aft.gouv.fr/articles/missions-des-svt_94.html http://www.aft.gouv.fr/articles/liste-des-svt_96.html . j ai appris quelquechose aujourdh ui.
l'état francais mets la gestion de sa dette entre les mains "d'alcolos" et autres "drogués" ou bien "joueurs de casino"?. Mais bon, c est toujours la même chose. Vivre dans des dettes c'est se mettre en position de faiblesse et d esclavage. C est possible d en sortir (voir ce que les rois de france ont parfois fait avec leurs détendeurs de la dette.. pas forcément rigolo) mais pas forcément avec le hollandais qui ménage la tulipe, la chèvre, le choux.. un peu comme Merkel qui veut tenir jusqu au bout pour toucher sa retraite de présidente/cancellière en ne faisant rien de bon.
Réponse de le 01/04/2013 à 17:10 :
Effectivement je ne connaissais pas cette information et il y a de quoi en avoir haut le coeur !
Toutes les banques les plus crapuleuses sont les mieux mieux notées par l"AFT ...
Il faudra bien un jour mettre fin au monopole des banques dans le financement des Etats 8
Réponse de le 02/04/2013 à 10:12 :
Je suis content, au moins deux personnes (voir plus) ont pris connaissances de cette particularité dont l'état se décharge... Je vais éviter de vous dires comment obtiennent des financements et se décide le budget dans nos chers collectivités, leurs droits et le fait que c'est pas forcément les plus compétent pour contracter des crédits font que c'est un véritable scandale de l'endettement...

"fait tomber un lien discrètement"

http://www.economie.gouv.fr/cedef/chiffres-cles-budgets-collectivites-locales
Réponse de le 03/04/2013 à 10:54 :
Peut-on connaître le coût pour les deniers publics des "prestations" de ces banques si appréciées par nos technocrates de Bercy ?...
a écrit le 01/04/2013 à 13:13 :
Comme d hab vu les consequences pour les banques et leur boni....on ne peut rien faire...esclaves du monde financier
a écrit le 01/04/2013 à 11:27 :
Etonnant? Non?
a écrit le 01/04/2013 à 10:55 :
L'amende en question, à votre avis qui va payer exactement ?...

L'entente sur le LIBOR ou tout autres TIB ou IBOR pour les anglophones, c'est purement et simplement la création d'un monopole ET ! Un racket organisé !

Je déplore comme certains gouverneur US que les institutions de ce genre nous jamais eu de véritable condamnation... Pas dans le but de détruire mais de véritablement recadrer leurs marches...
a écrit le 31/03/2013 à 22:10 :
Seule la prison ferme est dissuasive, pas les amendes.
Réponse de le 01/04/2013 à 11:00 :
Et comment mettez vous une banque en prison???
Réponse de le 01/04/2013 à 12:30 :
Ce sont les banquiers coupables qui doivent aller en prison, c'est logique, non ? Pourquoi envoie t'on 6 mois en prison le voleur d'une bouteille d'eau en Angleterre, alors que les banquiers qui ont manipulé un marché de 300 000 milliards seraient protégés ??? Ils devraient être les premiers à aller en prison, vu l'importance des sommes en jeu.
Réponse de le 01/04/2013 à 15:52 :
restez humains. Vous avez à faire à des "alcolos" malades (les banquiers). C est le système qui est malade à la base. Tuer "l. alcolo" ne fera pas avancer la situation. Juste lui mettre des amendes.. lui retirer son droit de tenir une banque? Je comprends que le peuple a besoin de voir du "sang", mais bon, il faut y aller doucement. Savoir donner l'absolution est une caractéristique noble.
Réponse de le 01/04/2013 à 19:56 :
UN coupable est un coupable : la direction est la prison, qu'il soit banquier ou non. Pas de favoritisme, tous égaux devant la justice, tel est ce qu'il faudrait (mais la réalité est bien différents, avec les "accords" entre régulateurs et banques...).
a écrit le 31/03/2013 à 18:39 :
sage décision: la création du LIBOR est de toute facon ridicule. Vous remettriez entre les mains d'un alcoolique la clef de votre cave à vin/niaule et vous lui demanderiez régulièrement le status sur le nombre de bouteilles? vous rigolez: c est évident que l alcolo ne va faire que des conneries. Que quelqu un a pensé la création du libor et a laissé son évaluation entre les mains des banques (= mon alcolo d auparavant) est RIDICULE. Il faut aussi taper sur les doigts de ceux qui ont décidé la création du LIBOR. Il en va de l'éthique.
Il ne faudra que taper un peu sur le doigt des banques.. même si elles ont trafiqué.
Réponse de le 01/04/2013 à 12:31 :
En effet le LIBOR ne marche pas, pour les raisons que vous évoquez. Ce n'est pas une raison pour ne pas condamner les coupables : qu'ils assument leurs responsabilités et leurs erreurs. QU'ils aillent en prison s'ils ont triché. Point.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :